ACQUISITION DE LA SYNTAXE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De la régularité des formes sonores aux constructions syntaxiques

Les recherches empiriques de ces dernières décennies ont permis de comprendre que l’émergence de la grammaire est préparée par l’existence chez le bébé d’une sensibilité aux régularités de la langue. L’utilisation de paradigmes expérimentaux sophistiqués a révélé que le bébé est capable vers sept mois de traiter comme identiques des séquences de sons différents mais partageant les mêmes relations d’ordre. Cette capacité précoce est fondamentale pour l’apprentissage de la grammaire qui implique la représentation de structures abstraites. Selon certains auteurs, les informations prosodiques seraient essentielles pour l’accès aux unités syntaxiques telles que syntagmes et propositions. Des travaux ont montré que, dès dix-huit mois, les enfants ont une connaissance suffisante des régularités distributionnelles de l’anglais pour distinguer des suites grammaticales (the dog is running) de suites qui ne le sont pas (the dog running is). Toutefois, ces capacités d’analyse largement insoupçonnées, ne donnent pas accès à la signification des structures. En effet, l’enfant doit aussi construire les relations entre les formes et les fonctions. Pour ce faire, il dispose de certains indices, tels que l’ordre des mots, les flexions nominales et verbales, les contours intonatifs pour l’accès aux fonctions (sujet, agent, thème…), indices variables selon les langues.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Michèle KAIL, « ACQUISITION DE LA SYNTAXE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquisition-de-la-syntaxe/