MORALE (sociologie)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La sociologie, science de la morale

L’existence de la sociologie comme discipline scientifique autonome se justifie aux yeux d’Émile Durkheim par la nécessité d’explorer avec des outils spécifiques la dimension morale de la réalité. Bien que celle-ci ne se prête pas à l’observation directe, il juge possible d’objectiver le « fait moral » au moyen des méthodes statistiques, comme il l’entreprend dans Le Suicide (1897), ou par l’étude des systèmes juridiques, ainsi qu’il le fait dans sa thèse consacrée aux formes de solidarité sociale, De la division du travail social (1893). Le droit lui apparaît en effet comme le « symbole visible » de la morale : ses évolutions permettent d’objectiver les inflexions de la conscience et de la sensibilité morales partagées par les membres d’une même société, qui constituent à ses yeux l’objet même de la sociologie.

L’étude de cette dimension de la réalité n’est toutefois pas pour Durkheim une fin en soi. Inspiré par le positivisme d’Auguste Comte, son objectif est de fonder une morale laïque à même de soulager les maux de la société française de la fin du xixe siècle, non plus sur les discours des moralistes et des philosophes, mais sur les enseignements objectifs d’une « science de la morale », l’autre nom qu’il donne à la sociologie. L’un de ses collaborateurs, Lucien Lévy-Bruhl, espérait en ce sens l’avènement d’un « art social rationnel » susceptible de donner pour les problèmes sociaux des résultats analogues à ceux de l’art médical ou chirurgical (La Morale et la science des mœurs, 1903). Ainsi le maître ouvrage de Durkheim, dont il n’aura pu rédiger qu’une introduction provisoire avant de décéder en 1917, devait-il s’intituler La Morale.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur en sociologie de l'École des hautes études en sciences sociales, chercheur associé au Centre d'études des mouvements sociaux, Institut Marcel Mauss (C.N.R.S.- École des hautes études en sciences sociales)

Pour citer l’article

Gérôme TRUC, « MORALE (sociologie) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/morale-sociologie/