MONUMENT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À son origine, la notion de monument est étroitement liée à celle de mémoire. En latin, monumentum dérive de monere (« avertir », « rappeler »). Dans l'acception la plus large du terme, est un monument, comme l'écrit Françoise Choay (L'Allégorie du patrimoine, 1991), tout artefact édifié par une communauté d'individus pour se remémorer, ou faire se remémorer à d'autres générations, des personnes, événements, rites ou croyances. La longue histoire des monuments croise inévitablement celle de l'écriture, qu'elle accueille de manière variable selon les époques et les civilisations. Dans sa signification la plus étendue, le monument est donc une création délibérée dont la destination est fixée a priori.

À ce type de monument s'en oppose un autre, celui de monument historique, qui n'existe que dans le regard le constituant a posteriori comme élément signifiant du passé. De fait, la fonction mémorielle originelle du monument a connu bien des évolutions, jusqu'à se brouiller progressivement, sinon s'effacer. C'est à une tout autre fonction symbolique que semblent aujourd'hui répondre les monuments, signaux urbains ou patrimoniaux, symboles exubérants du pouvoir ou de la technique, plus que signes renvoyant à un passé explicite.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : ancien pensionnaire à l'Institut national d'histoire de l'art, chargé de cours à l'École du Louvre
  • : conseiller scientifique à l'Institut national d'histoire de l'art, chargée de conférences à l'École pratique des hautes études

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

Espagne. Autorisation de l’exhumation de Franco. 24 septembre - 24 octobre 2019

, un décret avait fait de ce monument un lieu de réconciliation où ne peuvent reposer que des victimes de la guerre civile. Le 24 octobre, la dépouille de Franco est exhumée du mausolée d’El Valle de los Caídos et inhumée dans le cimetière madrilène d’El Pardo. […] Lire la suite

France. Poursuite du mouvement des « gilets jaunes ». 1er-22 décembre 2018

, notamment, sont saccagées et le monument tagué. En province, la préfecture de Haute-Loire, au Puy-en-Velay, est partiellement incendiée. Le 3, le mouvement de blocage des lycées, entamé en novembre, s’amplifie fortement, touchant près de deux cents établissements. Les organisations lycéennes dénoncent […] Lire la suite

Allemagne. Congrès d’Alternative pour l’Allemagne. 19-23 avril 2017

de « monument de la honte » le mémorial élevé à Berlin en hommage aux juifs assassinés par le régime nazi. Les 22 et 23, le congrès de l’AfD réuni à Cologne désigne Alice Weidel et Alexander Gauland pour conduire la campagne électorale. Connu pour ses prises de position radicales, Alexander Gauland avait défendu Björn Höcke, contrairement à Alice Weidel, représentante de l’aile modérée de l’AfD. L’un et l’autre sont partisans d’une stratégie d’opposition. […] Lire la suite

Canada. Attaques islamistes. 20-23 octobre 2014

Le 20, à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec, un islamiste radical fonce en voiture sur deux soldats, tuant l'un d'eux. Il est tué par la police. Le 22, à Ottawa, un autre homme converti à l'islam radical tue un soldat en faction devant le Monument commémoratif de guerre du Canada. Puis il ouvre […] Lire la suite

Bahreïn. Répression de la contestation. 13-18 mars 2011

reprennent le contrôle de la place de la Perle, haut lieu de la contestation dans la capitale, faisant au moins trois morts parmi les manifestants. Le 18, les autorités procèdent à la destruction du monument qui ornait la place de la Perle, lequel était devenu le symbole de la contestation. […] Lire la suite

Pour citer l’article

François-René MARTIN, Alice THOMINE, « MONUMENT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/monument/