MOUSSORGSKI MODEST PETROVITCH

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Modest Petrovitch Moussorgski

Modest Petrovitch Moussorgski
Crédits : Bettmann/ Corbis

photographie

Boris Godounov

Boris Godounov
Crédits : Hulton Getty

photographie


Un jeune aristocrate russe

Modest Petrovitch Moussorgski, né à Karevo, reçut l'éducation d'un fils de hobereaux. Quelques faits sont à retenir qui joueront un grand rôle dans l'évolution de l'homme et du musicien ; ses aptitudes précoces pour la musique, considérée par ses proches comme un art d'agrément ; l'influence de sa niania, nourrice traditionnelle dont les contes fécondent son imagination ; un attachement profond pour sa mère qui lui a légué une vive sensibilité et ses goûts poétiques ; enfin un intérêt pour le peuple et le paysan, le moujik, qui étonne son entourage. Concurremment à la carrière des armes, propre à sa condition, il poursuit ses études pianistiques et s'essaie timidement à la composition.

Mais, bientôt, il s'abandonne à sa vocation musicale sous l'influence d'Alexandre Dargomyjski et de Mili Balakirev, compositeurs que l'exemple de Mikhaïl Glinka a engagés dans la voie du nationalisme musical. La personnalité si forte et les opinions si nouvelles de Balakirev favorisent autour de lui la formation d'un mouvement d'idées, incarné par un groupe de jeunes musiciens qui comprend, avec Moussorgski, César Cui, Borodine et Rimski-Korsakov, tous soucieux de découvrir à leurs contemporains, enivrés de musique étrangère, le visage russe de leur art. En dépit de la tyrannie de Balakirev, de l'opposition des tempéraments et de la dispersion finale de ses membres, le groupe des Cinq a marqué de son empreinte l'évolution de chacun d'eux autant que celle de la vie musicale russe.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MOUSSORGSKI MODEST PETROVITCH (1839-1881)  » est également traité dans :

MOUSSORGSKI MODEST PETROVITCH - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 267 mots
  •  • 7 médias

9 mars (ancien style) / 21 mars (nouveau style) 1839 Modest Petrovitch Moussorgski naît à Karevo, dans le district de Pskov.1863-1866 Moussorgski travaille à un opéra, Salammbô, sur un livret de lui-même d'après Flaubert, qui restera inachevé.1866-186 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moussorgski-reperes-chronologiques/

BORIS GODOUNOV (M. P. Moussorgski)

  • Écrit par 
  • Christian MERLIN
  •  • 223 mots
  •  • 1 média

Créé au théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg le 27 janvier (ancien style) / 8 février (nouveau style) 1874, Boris Godounov – opéra en un prologue et quatre actes sur un livret du compositeur d'après le drame historique d'Alexandre Pouchkine – confère ses lettres de noblesse à la représentation du peuple sur une scène d'opéra. Plus encore que Boris, le tsar infanticide qui se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boris-godounov/#i_24943

CHALIAPINE FIODOR (1873-1938)

  • Écrit par 
  • Alain DUAULT
  •  • 944 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Vers une dimension moderne »  : […] Chaliapine va alors se révéler. Méphisto du Faust de Gounod, Ivan Soussanine d' Une vie pour le tsar de Glinka, Dossiféï de La Khovanchtchina de Moussorgski, Ivan le Terrible de La Pskovitaine et le Viking de Sadko de Rimski-Korsakov, Holopherne de Judith d'Alex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fiodor-chaliapine/#i_24943

CHRISTOFF BORIS (1914-1993)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 624 mots
  •  • 1 média

Le prénom et la taille colossale de Boris Christoff le prédestinaient à incarner le rôle-titre de Boris Godounov de Moussorgski, qu'il a marqué de son empreinte, en digne successeur de Chaliapine. Boris Kirilov, dit Christoff, naît à Plovdiv, en Bulgarie, le 18 mai 1914, et est élevé dans la tradition de l'art choral slave. Son père est soliste dans le chœur de sa paroisse ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boris-christoff/#i_24943

CINQ GROUPE DES, musique russe

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 698 mots

Cénacle musical qui, autour de Mili Balakirev, réunissait César Cui, Alexandre Borodine, Modest Moussorgski et Nicolaï Rimski-Korsakov. Il est connu sous deux étiquettes : en France, on l'appelle généralement le « groupe des Cinq » russe ; en Russie, le « puissant petit groupe ». La seconde appellation est due à Vladimir Stassov (1824-1906), éminent archéologue slavisant, conseiller littéraire et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-des-cinq-musique-russe/#i_24943

DARGOMYJSKI ALEXANDRE SERGUEÏEVITCH (1813-1869)

  • Écrit par 
  • Michel-Rostislav HOFMANN
  •  • 490 mots

Les musiciens russes affiliés au groupe des Cinq et leurs disciples se sont réclamés d'un « père » spirituel, Glinka, et d'un « parrain », Dargomyjski. « Un petit homme en redingote bleu ciel et gilet rouge, affligé d'une invraisemblable voix de fausset », tel apparaissait à ses contemporains Dargomyjski, fils de riches gentilshommes campagnards (le gilet rouge évoque celui que Théophile Gautier a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-sergueievitch-dargomyjski/#i_24943

MESURE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS, 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 4 071 mots

Dans le chapitre « Le système classique »  : […] Dans la musique classique occidentale notée avec une assez grande précision, la partition d'une œuvre est divisée en parties égales par des barres de mesure ; les valeurs, notes ou silences, comprises entre ces barres constituent la mesure ; celle-ci comprend un nombre fixe (généralement entre deux et sept) de subdivisions appelées temps. Un chiffrage, au début de l'œuvre, indique sous forme de f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesure-musique/#i_24943

OPÉRA - Histoire, de Peri à Puccini

  • Écrit par 
  • Jean-Vincent RICHARD
  •  • 9 136 mots
  •  • 32 médias

Dans le chapitre « L'épanouissement russe et d'Europe centrale »  : […] À la suite de Glinka, l'opéra russe va trouver avec Alexandre Borodine (1834-1887) un premier vrai maître. Le Prince Igor (créé en 1890) présente des qualités expressives qui, tout en prenant en compte des thèmes folkloriques, se fondent dans un sens étonnant de la mélodie. Mais c'est avec Modeste Moussorgski (1839-1881) que l'art lyrique russe atteint sa grande maturité. M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/opera-histoire-de-peri-a-puccini/#i_24943

Tableaux d'une exposition, MOUSSORGSKI (Modest Petrovitch)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 492 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Moussorgski, musicalement autodidacte, fait en 1856 la connaissance de César Cui et de Mili Balakirev, les deux premiers membres du futur groupe des Cinq, qui prônent un art authentiquement russe. Son «instrument» de prédilection est la voix, pour laquelle il compose des chœurs, des mélodies et son chef-d'œuvre, l'opéra Boris Godounov . Dépressif, traversant des crises de mys […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tableaux-d-une-exposition-moussorgski-modest-petrovitch/#i_24943

Pour citer l’article

Myriam SOUMAGNAC, « MOUSSORGSKI MODEST PETROVITCH », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/modest-petrovitch-moussorgski/