MODÉLISATION ET PRÉVISION OCÉANOGRAPHIQUES

Médias de l’article

Réseau de surveillance de l'océan Pacifique tropical

Réseau de surveillance de l'océan Pacifique tropical
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Exemple de modélisation couplée du système océan-atmosphère

Exemple de modélisation couplée du système océan-atmosphère
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Mesurer l'océan

Les campagnes océanographiques

Depuis ses débuts l'océanographie a eu recours, pour explorer le milieu qui l'intéresse, à des navires. Certains, consacrés uniquement à la recherche (navires océanographiques), sont affectés spécifiquement à l'étude d'une région donnée ou d'un processus ; d'autres, à vocation commerciale, fournissent des mesures dites « d'opportunité ». La nécessité de recourir à un bateau, moyen lent et coûteux, limite toutefois les capacités d'observation. Un navire océanographique effectue des mesures de routine tout le long de son parcours, ainsi que des observations à certains points fixes préalablement déterminés (stations) ; il permet aussi la mise en place de matériels ancrés ou dérivants.

L'instrumentation développée à partir d'un navire.

Pour obtenir des profils rapides de température dans les couches superficielles de l'océan, l'instrument le plus employé est la sonde largable, dite encore bathythermographique, qui mesure la température lors de sa chute libre dans l'océan. La profondeur est déduite de la vitesse de descente, et la transmission se fait par l'intermédiaire d'un fil de cuivre, conducteur, relié au bateau et qui casse vers 400 ou 700 mètres ou même 1 500 mètres selon la sonde. Ce type de mesure rudimentaire est très utilisé, car il ne nécessite pas l'arrêt du navire. De nombreux bateaux commerciaux sont équipés d'un dispositif de transmission directe par satellite ; mis en œuvre depuis les années 1960, ce réseau est un outil irremplaçable pour récolter des informations sur le comportement de l'océan, la densité des observations réduisant les problèmes d'incertitude et de précision rencontrés. Depuis 1992, la sonde largable peut être équipée d'un capteur de conductivité (à partir de laquelle est calculée la salinité), mais celui-ci reste coûteux, et la mesure délicate à obtenir.

L'instrument de base des océanographes est la


pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., laboratoire d'océanographie dynamique et de climatologie, université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification


Autres références

«  MODÉLISATION ET PRÉVISION OCÉANOGRAPHIQUES  » est également traité dans :

MARÉES NOIRES

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 7 599 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La lutte à terre »  : […] et les nappes se déplacent selon la résultante de ces deux forces. Il existe différents modèles mathématiques permettant de prévoir le déplacement des nappes, que l'on peut régulièrement « recaler » par l'observation aérienne. Le modèle Mothy, conçu et mis en œuvre par Météo France, s'est révélé, dans le cas des nappes de l'Erika […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marees-noires/#i_99648

Voir aussi

Pour citer l’article

Pascale DELECLUSE, « MODÉLISATION ET PRÉVISION OCÉANOGRAPHIQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/modelisation-et-prevision-oceanographiques/