BCS (Bardeen, Cooper, Schrieffer) MODÈLE

THÉORIE DE LA SUPRACONDUCTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 119 mots
  •  • 1 média

Découverte sur un échantillon de mercure par le physicien néerlandais Kamerlingh Onnes en 1911, la propriété qu'ont certains éléments de n'opposer aucune résistance au passage d'un courant électrique à température suffisamment basse est comprise en 1957 par les physiciens américains John Bardeen, Leon Cooper et John Schrieffer. La théorie B.C.S. (des in […] Lire la suite

BARDEEN JOHN (1908-1991)

  • Écrit par 
  • Pierre GOUJON
  •  • 997 mots
  •  • 3 médias

John Bardeen est un physicien américain né le 23 mai 1908 à Madison, dans l’État du Wisconsin. La physique est une discipline paradoxale : les interrogations qu'elle suscite compensent en nombre et en importance les hypothèses qu'elle confirme. D'où le côté impatient, obstiné, passionné du physicien, confronté à la nécessité de l'explication. Impatient, John Bardeen ? On ne saurait l'affirmer. Obs […] Lire la suite

COOPER LEON NEIL (1930- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 375 mots
  •  • 1 média

Né le 28 février 1930 à New York, Leon Neil Cooper fait ses études à l'université Columbia et obtient son doctorat de physique en 1954. Après trois séjours de un an à Princeton, à l'université de l'Illinois et à celle de l'Ohio, il devient professeur à l'université Brown à Providence (Rhode Island) en 1958 après avoir contribué de façon décisive à la compréhension de la supraconductivité en formul […] Lire la suite

FROID, physique

  • Écrit par 
  • Jean MATRICON, 
  • Georges WAYSAND
  •  • 4 032 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Deux états paradoxaux : supraconductivité et superfluidité »  : […] L'état supraconducteur fut découvert en 1911 par Kamerlingh Onnes au cours d'une expérience où il étudiait l'effet des très basses températures, que venait de lui rendre accessible la liquéfaction de l'hélium, sur la conductivité électrique des métaux. À 4,19 K, la résistance au courant électrique du mercure devient nulle, c'est-à-dire indécelable à quelque précision que ce soit. Cet effet specta […] Lire la suite

SCHRIEFFER JOHN ROBERT (1931-2019)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 361 mots
  •  • 1 média

Né le 31 mai 1931 à Oak Park (Illinois), le physicien américain John Robert Schrieffer fait ses études universitaires au Massachusetts Institute of Technology puis à l'université de l'Illinois, où il développe en 1957 avec John Bardeen (déjà Prix Nobel de physique en 1956 pour l'invention du transistor) et Leon N. Cooper la théorie BCS (selon les initiales de Bardeen, Cooper et Schrieffer) de la s […] Lire la suite

SUPRACONDUCTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Julien BOK
  •  • 5 950 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Théorie microscopique de la supraconductivité »  : […] Les théories précédentes, qui d’ailleurs se complètent, sont phénoménologiques. La compréhension de la supraconductivité est venue de l’application à ce phénomène macroscopique de la physique quantique, par essence microscopique. La physique quantique distingue deux types de particules selon leur spin, leur moment magnétique intrinsèque lié à leur rotation. Les bosons sont de spin nul, par exemple […] Lire la suite


Affichage 

Supraconductivité

vidéo : Supraconductivité

vidéo

C'est en obtenant des températures de plus en plus basses que les physiciens sont parvenus à liquéfier les gaz : l'oxygène en 1877, l'hydrogène sept ans plus tard, et l'hélium en 1908 à un peu plus de 4 kelvinsGrâce à ces progrès, le Néerlandais Heike Kamerlingh Onnes et son équipe... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Supraconductivité

Supraconductivité
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo