PLANCK MISSION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chronologie de la mission Planck

En observant de l'infrarouge au domaine millimétrique, la mission Planck et la mission conjointe Herschel de l'E.S.A. vont permettre d'accomplir des progrès majeurs dans la compréhension de nos origines, qu'il s'agisse des systèmes planétaires, des étoiles, des galaxies ou de l'Univers lui-même.

En 1993, le projet est présenté à l'E.S.A. sous le nom de Cobras/Samba (Cosmic Background Radiation Anisotropy Satellite/Satellite for Measurement of Background Anisotropies). En 1996, le projet est accepté et est renommé Planck, en hommage au physicien allemand Max Planck, prix Nobel de physique en 1918, qui a notamment énoncé la loi dite du corps noir.

Le 14 mai 2009, un lanceur Ariane-5 ECA procède au lancement de Planck et de Herschel. Le 3 juillet 2009, Planck atteint le deuxième point de Lagrange, autour duquel il va décrire une orbite dite de Lissajous, de 400 000 kilomètres environ d'amplitude ; les radiomètres de L.F.I. sont à 18 K, les bolomètres de H.F.I. à 0,1 K.

Ensuite, les instruments sont réglés et étalonnés. Les premières données exploitables sont recueillies entre le 13 et le 27 août 2009 (« première lumière » de Planck). La fin de la mission nominale (deux couvertures complètes du ciel) a lieu le 26 novembre 2010 ; la mission étendue commence, qui s’achève à la fin de 2011, avec l’épuisement de l’hélium 3. Le 11 janvier 2011 sont publiés le premier catalogue de sources ponctuelles (Early Release Compact Source Catalogue) et les premiers articles.

Carte du ciel micro-onde réalisée d'après les observations du satellite Planck

Carte du ciel micro-onde réalisée d'après les observations du satellite Planck

Photographie

Cette image est une projection de l'ensemble du ciel sur une surface en forme d'ellipse qui montre un aspect inattendu du cosmos, celui que verrait un œil sensible au rayonnement micro-onde entre 30 et 857 gigahertz. Les zones différemment colorées traduisent d'infimes variations de... 

Crédits : HFI and LFI consortia/ ESA

Afficher

La communication au grand public – scolaire ou familial – constitue un objectif important de la collaboration, en particulier en France, avec un site Internet dédié. En parallèle, une exposition a été mise sur pied afin de présenter à tous les aspects scientifiques, instrumentaux et socio-économiques de cette mission : Planck est fondé sur des financements publics et chaque Européen a contribué à ce projet à hauteur de 1 euro environ. Cet investissement commun devrait permettre, entre autre [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages



Médias de l’article

Satellite Planck

Satellite Planck
Crédits : ESA

photographie

Évolution de l'Univers

Évolution de l'Univers
Crédits : WMAP Science Team/ NASA

photographie

Carte du ciel micro-onde réalisée d'après les observations du satellite Planck

Carte du ciel micro-onde réalisée d'après les observations du satellite Planck
Crédits : HFI and LFI consortia/ ESA

photographie

Image de l'Univers obtenue par la satellite Planck

Image de l'Univers obtenue par la satellite Planck
Crédits : ESA

photographie

Afficher les 7 médias de l'article





Écrit par :

  • : professeur émérite de l'université Paris-VII-Denis-Diderot, membre de l'Académie des sciences
  • : directeur de recherche émérite au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau
  • : chargée de recherche au CNRS

Classification

Pour citer l’article

Pierre LÉNA, Bernard PIRE, Cécile RENAULT, « PLANCK MISSION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mission-planck/