MISSILES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les missiles stratégiques

Les missiles sont habituellement classés en deux grands types : les missiles stratégiques et les missiles tactiques. Les missiles stratégiques sont conçus pour détruire des objectifs à très longue distance. Ils sont le plus souvent porteurs de l'arme nucléaire et constituent l'élément majeur des forces de « dissuasion nucléaire », dont le but annoncé est, par la terrible menace qu'elles font peser sur l'adversaire potentiel, d'interdire toute agression adverse et donc d'empêcher la guerre. Ces missiles stratégiques sont constitués soit de missiles balistiques, soit de missiles de croisière.

Les missiles balistiques

La trajectoire des missiles balistiques se décompose en trois phases :

– une phase propulsée qui dure 2 à 3 minutes et qui se termine en dehors de l'atmosphère ; là, les têtes nucléaires sont larguées avec une vitesse pouvant atteindre 6 à 7 kilomètres par seconde ;

– une phase balistique empruntée par la ou les têtes nucléaires, dont la caractéristique est dictée par la vitesse initiale donnée par le missile au moment du largage et par l'attraction terrestre ;

– une phase de rentrée des têtes dans l'atmosphère qui aboutit à l'objectif.

Les performances des missiles balistiques mis en service depuis 1945 ont progressivement été augmentées. Ainsi, la portée, qui était voisine de 300 kilomètres pour le premier missile balistique opérationnel, le V2 allemand, a atteint 1 000 kilomètres pour les missiles du début des années 1950 et 16 000 kilomètres pour ceux du début de la décennie suivante. De ce fait, la masse des missiles est passée d'une douzaine de tonnes à plus de 200 tonnes. Si, au cours des années 1950 et 1960, l'objectif assigné à ces missiles était la destruction des villes et des centres industriels (dans le cadre de la stratégie M.A.D., mutual assured destruction, ou destruction mutuelle assurée), ce qui nécessitait des précisions d'impact de l'ordre de 1 kilomètre, à partir du début des années 1970, les stratèges ont voulu viser les systèmes de forces adverses et notamment les silos de missiles. Dès lors, la précision demandée est devenue voisine de 100 mètres.

Dans les accords internationaux, lors de la guerre froide, les missiles balistiques ont été identifiés en fonction de leur portée (tabl. 1).

Missiles balistiques : classification selon leur portée

Tableau : Missiles balistiques : classification selon leur portée

Classification des missiles balistiques selon leur portée. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Ces mêmes missiles sont aussi classés selon leur lieu de lancement (tabl. 2). Ceux qui sont lancés à partir de véhicules (camions, chars) ou de silos enterrés sont dits sol-sol. Les S.R.B.M. (short range ballistic missile, ou missile balistique à courte portée), M.R.B.M. (medium range ballistic missile, ou missile balistique à portée moyenne), I.R.B.M. (intermediate range ballistic missile, ou missile balistique à portée intermédiaire) et I.C.B.M. (intercontinental ballistic missile, ou missile balistique intercontinental) relèvent de cette catégorie. En 1971, la France avait mis en service sur le plateau d'Albion dans les Alpes-de-Haute-Provence, 18 missiles sol-sol de 3 000 kilomètres de portée dont l'appellation française était S.S.B.S.-S2 (sol-sol balistique stratégique-S2). Les missiles lancés de sous-marins nucléaires sont dits mer-sol. Le missile français M.S.B.S.-M4 (mer-sol balistique stratégique-M4) est de ce type. L'appellation américaine est S.L.B.M. (submarine launched ballistic missile). Certains missiles balistiques sont équipés de plusieurs têtes nucléaires pouvant détruire simultanément plusieurs objectifs. Celles-ci sont qualifiées de M.I.R.V. (multiple independently targetable reentry vehicle). Pendant la guerre froide, le missile américain S.L.B.M. Poseidon-C3 était équipé de 14 têtes nucléaires d'une puissance de 40 à 50 kilotonnes, équivalente à environ trois à quatre fois celle de la bombe d'Hiroshima. Au cours des années 1960, les Soviétiques avaient expérimenté une arme de 100 mégatonnes (plus de 800 fois celle d'Hiroshima).

Missiles balistiques stratégiques nucléaires

Tableau : Missiles balistiques stratégiques nucléaires

Caractéristiques de quelques missiles balistiques stratégiques nucléaires. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Essai en vol

Dessin : Essai en vol

Trajectoire typique lors d'un essai en vol d'un missile balistique à trois étages. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

M4

Dessin : M4

Vue éclatée montrant les trois étages du missile français M4, lancé depuis un sous-marin nucléaire lanceur d'engins, S.N.L.E. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Huit pays possèdent actuellement (2008) des missiles balistiques dotés d'armes nucléaires : les États-Unis, la Russie, la Chine, le Royaume-Uni, la France, l'Inde, le Pakistan et sans doute Israël. D'autres possèdent des missiles balistiques non encore équipés de têtes nucléaires : Taïwan, l'Iran, l'Arabie Saoudite, la Corée du Sud et la [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Missiles balistiques : classification selon leur portée

Missiles balistiques : classification selon leur portée
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Missiles balistiques stratégiques nucléaires

Missiles balistiques stratégiques nucléaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Essai en vol

Essai en vol
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

M4

M4
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 7 médias de l'article

Écrit par :

  • : membre de l'Académie de l'air et de l'espace et de l'International Academy of Astronautics, ancien président de l'Institut français d'histoire de l'espace

Classification

Autres références

«  MISSILES  » est également traité dans :

AVIATION - Avions civils et militaires

  • Écrit par 
  • Yves BROCARD
  •  • 9 438 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Avionique et armement »  : […] Pour un avion de combat, les équipements électroniques et les armements constituent les composants les plus sophistiqués et les plus coûteux. Ainsi, on estime que l'avionique compte pour près de 60 p. 100 du coût total de l'avion, alors que la cellule et la motorisation n'en représentent chacun que 20 p. 100 (ces proportions sont respectivement de 20, 50, 30 sur un avion civil et la part de l'avi […] Lire la suite

BALISTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean GARNIER
  •  • 2 104 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Trajectoire balistique des engins »  : […] Déterminer la trajectoire des engins balistiques consiste à étudier le mouvement des missiles lancés de la terre, puis abandonnés à eux-mêmes et destinés à revenir sur terre. De tels engins sont lancés dans une direction fixe, en général la verticale, puis, pendant la traversée de l'atmosphère terrestre, sont soumis à une accélération, en même temps que la direction de leur vecteur vitesse est mo […] Lire la suite

DÉSARMEMENT

  • Écrit par 
  • Jean François GUILHAUDIS, 
  • Serge SUR
  •  • 7 255 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les vicissitudes du cadre bilatéral »  : […] Même si les relations américano-soviétiques ont été particulièrement difficiles durant cette période, l'essentiel est malgré tout passé par leur entremise, négativement par leur désaccord, positivement par leur entente. Les tiers, de plus en plus concernés par leurs débats, restent à l'écart, spectateurs simplement sommés par l'un ou par l'autre de prendre parti. L' unilatéralisme croisé caractér […] Lire la suite

DOUGLAS DONALD WILLS (1892-1981)

  • Écrit par 
  • Patrick GUERIN
  •  • 1 108 mots
  •  • 2 médias

Ingénieur et industriel américain, Donald Wills Douglas a joué un rôle important dans l'histoire de l'aéronautique, étant un de ceux qui ont permis à ce nouveau domaine d'accéder à la production industrielle. Sa plus fameuse réussite est le DC-3, universellement connu. Né le 6 avril 1892 à Brooklyn (New York), il entre en 1909 à l'Académie navale américaine d'Annapolis, puis entreprend des études […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Des fusées aux lanceurs

  • Écrit par 
  • Frederick I. ORDWAY III, 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 11 349 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « L'avènement de la fusée moderne »  : […] La première fusée moderne est en fait née au cours de la Seconde Guerre mondiale, avec le V2 ( Vergeltungswaffe n o  2 : « arme de représailles n o  2 ») allemand, conçu à Peenemünde, sur les bords de la mer Baltique, sous l'autorité de Wernher von Braun, opérant au sein de l'armée de terre . Il s'agit alors de réaliser un missile capable d'emporter une tonne d'explosif sur une distance de l'ord […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Des pionniers à la fin de la guerre froide

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 14 624 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « La première fusée moderne »  : […] De 1937 au début de 1945, une intense activité de recherches militaires sur les fusées va se développer à Peenemünde, en Allemagne. D'un côté, la Luftwaffe y entreprend la construction de divers types de missiles air-air, sol-air et sol-sol ; de l'autre, la Wehrmacht s'engage dans la voie des missiles sol-sol à longue portée. À la fin de la guerre, quelque 12 000 ingénieurs et techniciens y trava […] Lire la suite

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Succès et désillusions

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 9 887 mots
  •  • 32 médias

Dans le chapitre « La première fusée moderne »  : […] De 1937 au début de 1945, une intense activité de recherches militaires sur les fusées va se développer en Allemagne, à Peenemünde. D'un côté, la Luftwaffe y entreprend la construction de divers types de missiles air-air, air-sol, sol-air et sol-sol, de l'autre, la Wehrmacht s'engage notamment dans la voie des missiles balistiques sol-sol à longue portée. En 1945, de l'ordre de 12 000 ingénieurs […] Lire la suite

EST-OUEST RELATIONS

  • Écrit par 
  • Jacques HUNTZINGER, 
  • Philippe MOREAU DEFARGES
  • , Universalis
  •  • 12 329 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'ère de la guerre fraîche (1973-1980) »  : […] La guerre du Kippour d'octobre 1973 révèle, quelques mois après la signature de l'accord de Washington sur la prévention des conflits et le contrôle commun des crises, toute la fragilité des nouvelles relations américano-soviétiques. Le conflit est, certes, l'occasion d'une concertation des deux puissances pour limiter ou stopper les hostilités, mais il crée un choc dans l'administration américai […] Lire la suite

INFRAROUGE

  • Écrit par 
  • Pierre BARCHEWITZ, 
  • Armand HADNI, 
  • Pierre PINSON
  •  • 5 434 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Applications »  : […] Dans la plupart des applications de l'infrarouge, on cherche soit à produire de l'énergie thermique, soit à mesurer ou à détecter un rayonnement. En effet, tous les corps rayonnent de l'énergie selon une loi qui dépend de leur température. L'application la plus connue est le chauffage domestique à infrarouge utilisant le gaz ou l'électricité pour porter à température élévée un matériau qui rayonne […] Lire la suite

KOROLEV SERGUEÏ PAVLOVITCH (1907-1966)

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 1 430 mots
  •  • 4 médias

Ingénieur soviétique à l'origine de nombreuses grandes premières spatiales, Sergueï Pavlovitch Korolev naît à Jitomir, en Ukraine, le 12 janvier 1907 (nouveau style ; 30 décembre 1906 ancien style), dans une famille de condition modeste ; son père est professeur de littérature. Dès son plus jeune âge, il manifeste un caractère énergique et indépendant. En 1913, il assiste à un vol d'avion et veut […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er-31 août 2022 Ukraine – Russie. Menaces sur la centrale nucléaire de Zaporijia.

Le 8, Washington annonce l’octroi d’un dix-huitième « paquet » d’aide militaire à Kiev, d’un montant de 1 milliard de dollars (980 millions d’euros), qui comprend notamment des missiles antiradars sophistiqués. Ce paquet porte à environ 10 milliards de dollars le montant total de l’aide militaire américaine à l’Ukraine depuis le début du conflit. Le 9, la base aérienne militaire de Saky, dans l’ouest de la Crimée, est le théâtre d’une série d’explosions qui pourraient avoir été causées par des tirs de missiles ukrainiens. […] Lire la suite

2-16 août 2022 Taïwan – États-Unis – Chine. Visite à Taïwan de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi.

La Chine tire notamment une dizaine de missiles aux abords des côtes de Taïwan et effectue pour la première fois un tir au-dessus de l’île. Ces manœuvres qui durent jusqu’au 7 perturbent le trafic maritime et aérien dans le secteur. La visite à Taïwan de Nancy Pelosi est accueillie avec réserve par ses interlocuteurs sud-coréens et japonais, lors de la suite de sa tournée en Asie. […] Lire la suite

1er-31 juillet 2022 Ukraine – Russie. Chute de la province de Louhansk et accord sur l'exportation de céréales.

Le 1er, une frappe de missiles russes détruit un immeuble d’habitations et un centre de vacances dans la station balnéaire de Serhiïvka, près d’Odessa, tuant vingt-deux civils. Le 3, la conquête de la ville de Lyssytchansk, détruite par les bombardements et vidée de sa population, offre aux troupes russes le contrôle de l’ensemble de la province de Louhansk, l’une des deux régions du Donbass. […] Lire la suite

1er-30 juin 2022 Ukraine – Russie. Conquête de Sievierodonetsk par les forces russes.

Le 26, Kiev, qui n’avait pas été frappée depuis plusieurs semaines, est la cible de missiles russes, alors que s’ouvre en Allemagne le sommet du G7. Le 27, plus de vingt personnes sont tuées dans le bombardement par les forces russes d’un centre commercial à Krementchouk, situé au sud-est de Kiev, à deux cents kilomètres du front. Le 27 également, la Lituanie est visée par une cyberattaque revendiquée par le groupe de hackers prorusses Killnet, à la suite des restrictions imposées au transit entre la Russie et l’enclave russe de Kaliningrad. […] Lire la suite

1er-31 mai 2022 Ukraine – Russie. Évacuation des derniers combattants de Marioupol.

Le 31 également, dans une tribune publiée par le New York Times, le président américain Joe Biden s’engage à fournir à Kiev « des systèmes de missiles et des munitions plus avancés » que ceux livrés jusque-là, permettant une plus longue portée et une meilleure précision de tir. Le chancelier allemand Olaf Scholz annonce également la livraison d’armements plus sophistiqués. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques VILLAIN, « MISSILES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 novembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/missiles/