MISE EN SCÈNE, cinéma

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Mise en scène

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 4 765 mots
  •  • 11 médias

Dans le vocabulaire courant, les termes « metteur en scène », « réalisateur » et « cinéaste » sont synonymes et interchangeables. Pourtant, si l'on s'en tient aux définitions, les deux notions sont bien différentes. Réaliser, pour le dictionnaire Robert, c'est « faire exister à titre de réalité concrète ce qui n'existait que dans l'esprit », et le « réalisateur » est « la personne qui dirige toute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-mise-en-scene/#i_15493

ALEXANDROV GRIGORI VASSILIEVITCH (1903-1986)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 442 mots

Scénariste et réalisateur soviétique, Alexandrov exerça d'abord divers métiers secondaires au théâtre, avant de suivre quelques cours et de débuter comme acteur au théâtre du Proletkult de Moscou où il rencontre S. M. Eisenstein dont il devient le collaborateur (1923-1933). Acteur dans Le Journal de Gloumov (1923), corédacteur du scénario, assistant du metteur en scène et ac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grigori-vassilievitch-alexandrov/#i_15493

ALMODOVAR PEDRO (1949- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 3 113 mots
  •  • 1 média

De la marginalité madrilène à la reconnaissance internationale, le parcours de Pedro Almodóvar n'est pas seulement celui d'un cinéaste couronné par le succès, mais aussi celui d'un anticonformiste qui a su mener à bien une expérience à la fois personnelle et populaire. Tout d'abord reconnu comme l'inventeur d'une nouvelle comédie de mœurs, pleine de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedro-almodovar/#i_15493

ALTMAN ROBERT (1925-2006)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 167 mots

Dans le chapitre « Une esthétique iconoclaste »  : […] Robert Altman est né en 1925, à Kansas City (Missouri). Fils d'un courtier en assurances et d'une descendante des pèlerins du Mayflower, Robert Altman sort de l'université du Missouri avec un diplôme d'ingénieur-mathématicien et entre à la Wentworth Military Academy. Pilote de bombardiers durant la Seconde Guerre mondiale, il produit, réalise et monte, de 1947 à 1956, à Kansas City, des films indu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-altman/#i_15493

AQUARIUS (K. Mendonça Filho)

  • Écrit par 
  • René MARX
  •  • 1 108 mots
  •  • 1 média

Kleber Mendonça Filho est né en 1968 à Recife, où il a passé son enfance, avant de connaître une adolescence londonienne. Il continue de vivre dans cette ville du Nordeste brésilien, marquée comme toutes les grandes cités du pays par une tradition sociale et culturelle très spécifique. Il est d'abord journaliste pour de grands quotidiens, le Jornal do Commercio et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aquarius/#i_15493

AUTANT-LARA CLAUDE (1901-2000)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 910 mots

L'anathème jeté à la fin des années 1950 par la nouvelle vague sur Claude Autant-Lara, comme la dérive politique et les dérapages verbaux discutables des dernières années de sa vie ne sauraient éclipser le rôle majeur que le réalisateur du Diable au corps et de La Traversée de Paris a joué dans le cinéma français. Claude Autant-Lara est né le 5 août 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-autant-lara/#i_15493

BARTAS SHARUNAS (1964- )

  • Écrit par 
  • Nicole GABRIEL
  •  • 1 233 mots

Cinéaste lituanien, Sharunas Bartas est né le 16 août 1964 à Siauliai. Adolescent, il s’intéresse à la photographie et au cinéma, qu’il pratique en amateur. Lors d’une expédition en Sibérie, il découvre le peuple des Tofolars, chasseurs-cueilleurs sédentarisés de force, dont la langue et le mode d’existence sont menacés. Ils donneront son thème au film Tofolaria (1986). Admi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sharunas-bartas/#i_15493

BERGMAN INGMAR

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 2 041 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « « Moi je vis dans l'image » »  : […] C'est peut-être cette omniprésence de l'histoire personnelle et des obsessions propres qui a pu, à certaines époques, éloigner le public de Bergman. Dans le sentiment critique français, il est passé par plusieurs purgatoires ; les voltairiens l'ont trouvé trop religieux, les frivoles, trop pesamment démonstratif, les gauchistes petit-bourgeois, trop bourgeois – ce qui signifie seulement qu'il s'es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ingmar-bergman/#i_15493

BLAIN GÉRARD (1930-2000)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 594 mots

Né le 23 octobre 1930 à Paris, Gérard Blain écourte très vite ses études et, dès 1943, fait de la figuration dans de nombreux films, comme Les Enfants du Paradis (1945), de Marcel Carné, ou Le Carrefour des enfants perdus (1944), de Léo Joannon. Il joue également au théâtre. Après son service militaire dans les parachutistes, on le voit en 1953 dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-blain/#i_15493

BLIER BERTRAND (1939- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 094 mots

En Bertrand Blier le cinéma français de comédie a trouvé un disciple dissipé, attentif à remettre en cause les lois d'un genre commercial, en le précipitant dans un univers très personnel, qui bouscule tout autant les repères du cinéma d'auteur. Fils du comédien Bernard Blier, Bertrand Blier débute à la fin des années 1950 comme assistant, notamment de Georges Lautner, tenant de la comédie traditi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertrand-blier/#i_15493

BOZON SERGE (1972- )

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS
  •  • 966 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Contre le naturalisme »  : […] Le deuxième long-métrage de Serge Bozon, Tip Top , est une étrange comédie policière qui a divisé aussi bien le public que la critique. Adapté d’un roman policier du Britannique Bill James, sur un scénario d’Axelle Ropert, collaboratrice de longue date de Bozon, le film en transpose l’intrigue dans une ville du nord de la France. Là, deux inspectrices de la « police des polic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-bozon/#i_15493

BROCA PHILIPPE DE (1933-2004)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 698 mots

Réalisateur français. Fils d'un industriel de la photographie, c'est tout naturellement que Philippe de Broca suit, après le baccalauréat, les cours de l'École technique de photographie et de cinéma de la rue de Vaugirard. Ses études terminées, il parcourt comme opérateur l'Afrique pendant un an, avant d'être appelé sous les drapeaux, où il rejoint le Service cinématographique des armées. Libéré, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-de-broca/#i_15493

BROOKLYN VILLAGE (I. Sachs)

  • Écrit par 
  • Pierre EISENREICH
  •  • 942 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De l’intérieur vers l’extérieur »  : […] Se référant à La   Mouette d’Anton Tchekhov, où l’on voit Brian interpréter le rôle de Trigorine, la mise en scène de Brooklyn Village marque la volonté d’évoquer l’environnement des personnages et sa transformation à partir de leur intériorité. Ira Sachs plonge ainsi le spectateur au cœur des tensions qui ha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brooklyn-village/#i_15493

BROOKS MEL (1926- )

  • Écrit par 
  • Michael BARSON, 
  • Harold L. ERICKSON
  •  • 1 535 mots

Le réalisateur de cinéma et de télévision, producteur, auteur et acteur américain Mel Brooks a su, dans la tradition du burlesque, faire de l’outrance et de la vulgarité les ressorts de l’art comique le plus accompli. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mel-brooks/#i_15493

CARAX LEOS (1960- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 488 mots
  •  • 1 média

Avec cinq longs-métrages, Leos Carax est devenu un cinéaste mythique, correspondant à l'image de génie inflexible et inspiré – mais également dispendieux – qu'il aime entretenir. On l’a un temps assimilé à un mouvement des années 1980 baptisé « néo-baroque » (Jean-Jacques Beineix, Luc Besson, Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet...), avec lequel il ne partage surtout qu’un désenchantement postmoderne, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leos-carax/#i_15493

CAVALIER ALAIN FRAISSÉ dit ALAIN (1931- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 287 mots

Né le 14 septembre 1931 à Vendôme (Loir-et-Cher), diplômé de l'IDHEC, assistant-réalisateur, le cinéaste Alain Cavalier réalise d'abord un court métrage, Un Américain (1958). Malgré une coïncidence de génération, il n'a en commun avec les jeunes gens de la Nouvelle Vague qu'une forte envie de faire du cinéma. Il le montre dès ses premiers longs métrages, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cavalier-alain-fraisse-dit-alain/#i_15493

CHABROL CLAUDE (1930-2010)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 3 525 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des héros imbus de leur supériorité »  : […] La mise en scène chabrolienne est d'essence hitchcockienne dans la mesure où elle se fonde sur la notion de projection : le héros projette sur ce qui l'entoure ses craintes, obsessions et désirs. C'est ainsi que François (Jean-Claude Brialy), dès Le Beau Serge , imbu de sa supériorité de citadin cultivé, est convaincu de détenir les clés du bonheur de son ami Serge (Gérard Bl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-chabrol/#i_15493

CHANTONS SOUS LA PLUIE (S. Donen et G. Kelly)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 287 mots

Bien avant Chantons sous la pluie ( Singing in the Rain ), tous les ingrédients de la comédie musicale existaient, à commencer par la préparation d'un spectacle comme support de numéros musicaux. Mais Stanley Donen (1924-2019) et Gene Kelly (1912-1996) renouvellent totalement le genre en dosant à la perfection, et parfois en détournant ces ingrédients : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chantons-sous-la-pluie/#i_15493

CHAPLIN CHARLIE

  • Écrit par 
  • Francis BORDAT
  •  • 3 964 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les débuts au cinéma »  : […] Charlot va s'inventer et s'épanouir dans les trente-cinq films tournés en 1914. Chaplin le décrit comme « un ensemble de contrastes ». « Vous comprenez, expliquait-il, ce personnage a plusieurs facettes : c'est en même temps un vagabond, un gentleman, un poète, un rêveur, un type esseulé, toujours épris de romanesque et d'aventure. Il voudrait faire croire qu'il est un savant, un musicien, un duc, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlie-chaplin/#i_15493

CHÉREAU PATRICE (1944-2013)

  • Écrit par 
  • Anne Françoise BENHAMOU
  •  • 2 968 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le corps-mouvement »  : […] Assez différents les uns des autres par leur forme et par leurs sources d'inspiration, les films que Patrice Chéreau a réalisés depuis 1995 développent certains de ses thèmes de prédilection : la sujétion de l'individu à son corps, la violence du désir et l'aliénation inévitable qu'il entraîne, la quête initiatique. Pour Ceux qui m'aiment prendront le train (1997), Chéreau p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrice-chereau/#i_15493

CIMINO MICHAEL (1939-2016)

  • Écrit par 
  • Christophe MERCIER
  •  • 915 mots
  •  • 1 média

Michael Cimino est né le 3 février 1939 à New York. Il est le fils d’un éditeur de musique et d’une costumière, tous deux d’origine italienne. Son premier film, Thunderbolt and Lighfoo t (1974) – sorti en France sous le titre Le Canardeur  – malgré la présence de Cl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-cimino/#i_15493

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Scénario

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 3 562 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une histoire des histoires au cinéma »  : […] Le cinéma muet employait déjà le scénario préétabli, mais disposait d'une certaine marge pour le remanier après tournage, en modifiant simplement le texte des intertitres : véritable inclusion d'un texte écrit à l'intérieur du film, l'intertitre ne se bornait pas à donner l'essentiel des dialogues ; comme dans la bande dessinée, il jouait un rôle narratif, présentant les personnages, exposant les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-scenario/#i_15493

CITIZEN KANE (O. Welles), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 212 mots
  •  • 1 média

Connu pour ses mises en scène peu conformistes de Shakespeare et pour l'immense panique provoquée par son adaptation radiophonique de La Guerre des mondes , de H. G. Wells, un jeune homme de vingt-cinq ans, Orson Welles (1915-1985), obtient de la R.K.O. un contrat exceptionnel, qui lui laisse toute liberté – chose rarissime dans la pratique des studios hollywoodiens. Il en so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/citizen-kane-o-welles-en-bref/#i_15493

CLÉMENT RENÉ (1913-1996)

  • Écrit par 
  • Olivier EYQUEM
  •  • 1 182 mots

À l'origine de la carrière du cinéaste français René Clément, il y a, clairement, un tempérament de bâtisseur, animé par le désir d'acquérir tous les savoirs utiles au plein exercice de ses facultés créatrices. Fils d'architecte, né à Bordeaux en 1913, le jeune René Clément entre aux Beaux-Arts pour suivre la voie de son père. C'est à cette époque qu'il réalise son premier film, le dessin animé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-clement/#i_15493

COEN JOEL (1954- ) & ETHAN (1957- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 611 mots
  •  • 2 médias

Le cinéma américain des années 1990 a vu l'affirmation du talent singulier des frères Coen. Cette entité unique (« les frères Coen ») n'est scindée, par nécessité formelle, que dans les génériques de ses films : Joel (qui a fait des études de cinéma à New York) y apparaît comme le metteur en scène ; Ethan (qui a fait des études de droit à Princeton) est désigné comme le producteur, et tous deux so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coen-joel-et-ethan/#i_15493

COMÉDIE ITALIENNE, cinéma

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI, 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 3 510 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Recettes et problèmes de la mise en scène »  : […] La comédie italienne a suivi l'évolution générale du cinéma européen. Ce qui veut dire que les questions proprement techniques de mise en scène, de rythme, d'efficience, sinon de beauté plastique, y ont pris le pas sur la simple transcription de scénarios. Les meilleures idées de scénaristes ne sont presque rien si la mise en images est déficiente : on en eut la preuve lorsque le vieux routier Pi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-italienne-cinema/#i_15493

COMENCINI LUIGI (1916-2007)

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 1 357 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Humiliés et offensé »  : […] Pour Comencini, le metteur en scène est un artisan avant d'être un artiste, un homme qui jour après jour accepte les contraintes de son métier. Le ton si particulier qui est le sien trouve en partie son origine dans un système où il fallait respecter les règles très précises d'un spectacle à la fois populaire et exigeant. Le cinéaste a sans cesse affiné un ton à mi-chemin entre la comédie et le d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-comencini/#i_15493

COPPOLA FRANCIS FORD

  • Écrit par 
  • Michel CIEUTAT
  •  • 2 126 mots
  •  • 2 médias

De toute la génération qui a donné naissance au « nouveau cinéma américain » des années 1970, Francis Ford Coppola est celui dont les ambitions artistiques ont été les plus hautes, mais aussi, sans doute, les plus démesurées, et les plus abouties. En effet, plus de quatre décennies après ses débuts, il demeure aux yeux de sa génération comme de la nouvelle le cinéaste qui a le plus œuvré en fave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-ford-coppola/#i_15493

CRITIQUE DE CINÉMA

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 5 021 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le débat autour des notions d'auteur et de mise en scène »  : […] Deux publications préparent la naissance d'une critique moderne. L'Écran français (1943-1953), né sous la clandestinité, et d'abord abrité par Les Lettres françaises , devient rapidement un hebdomadaire indépendant de ses origines politiques comme de la publicité cinématographique. Dans cet espace de liberté, sous la direction de Jean-Pierre Barrault et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-de-cinema/#i_15493

CRONENBERG DAVID (1943- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 891 mots
  •  • 1 média

Établi à Toronto, où il naquit le 15 mars 1943 et où il fit des études scientifiques, puis littéraires, David Cronenberg est, avec Atom Egoyan, l'un des rares cinéastes de fiction du Canada anglophone. Mais ses films l'ont surtout rendu insituable sur toute carte du cinéma ou de la géographie humaine : à l'image de la mutation qui en est le thème majeur, l'œuvre de David Cronenberg réforme et re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-cronenberg/#i_15493

CUKOR GEORGE (1899-1983)

  • Écrit par 
  • Jérôme PRIEUR
  •  • 1 906 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le spectacle comme sujet »  : […] « Il n'y a qu'un seul sujet au cinéma, disait un jour Jacques Rivette : le théâtre. » À l'instar de Jean Renoir ou de Sacha Guitry avec lesquels il n'est pas sans affinités, Cukor fait de ce sujet par excellence la préoccupation constante de la quasi-totalité de ses films, leur obsession, diversement formulée au gré des prétextes imposés par les producteurs et des scénaristes de rencontre ou de p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-cukor/#i_15493

DARDENNE JEAN-PIERRE (1951- ) et LUC (1954- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 073 mots
  •  • 1 média

Il est devenu impossible d'aborder le travail de ces deux réalisateurs belges sans les situer d'emblée sur la scène du cinéma international – celle du festival de Cannes, où ils reçurent par deux fois la palme d'or, en 1999 pour Rosetta et en 2005 pour L'E nfant , et par la suite le prix du scénario, en 2008, pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dardenne-jean-pierre-et-luc/#i_15493

DE NIRO ROBERT (1943- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 825 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un univers gagné par le doute »  : […] Solitaire et timide, en quête de reconnaissance et de pureté mais en proie à une obsession de la survie qui peut virer à l'égocentrisme et à une mégalomanie lui faisant perdre tout contact avec la réalité, ne lui offrant d'échappatoire que dans une violence et une folie autodestructrices, De Niro incarne, à travers ses personnages, l'image d'une Amérique de moins en moins civilisée : hétérogène, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-de-niro/#i_15493

DENIS CLAIRE (1948- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 629 mots
  •  • 2 médias

Claire Denis appartient à une des premières générations de cinéastes – parmi lesquels figurent beaucoup de femmes, comme Pascal Ferran, Laetitia Masson, Laurence Ferreira Barbosa ou Noémie Lvovsky – directement issus des écoles de cinéma . Née à Paris le 21 avril 1946, elle a passé une grande partie de son enfance dans divers pays d'Afrique. Diplômée de l'IDHEC en 1971, elle réalise en 1973 un cou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claire-denis/#i_15493

DE SICA VITTORIO (1901-1974)

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 1 647 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Regarder la vie en face »  : […] Né en Campanie en 1901, Vittorio De Sica passe son enfance à Naples. En 1912, il suit sa famille à Rome et très tôt, parallèlement à des études de comptabilité, il s'intéresse au théâtre. En 1923, il réussit à se faire engager dans la compagnie de Tatiana Pavlova et commence aussi à faire du cinéma. Avec l'arrivée du parlant, il devient rapidement un des acteurs les plus appréciés du public. Mari […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vittorio-de-sica/#i_15493

DOGMA 95

  • Écrit par 
  • Vincent PINEL
  •  • 1 163 mots

1995 : le cinéma fête ses cent ans. C'est à cette date que quatre jeunes cinéastes danois, Lars von Trier, Kristian Levring, Thomas Vinterberg et Søren Kragh-Jacobsen choisissent de fonder à Copenhague Dogma 95. Ce collectif repose sur un commun rejet « d'une “certaine tendance” du cinéma d'aujourd'hui : superficielle, illusionniste, décadente, individualiste et bourgeoise ». Leur engagement se ve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dogma-95/#i_15493

DOILLON JACQUES (1944- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 051 mots

Tout en revendiquant, une certaine marginalité, Jacques Doillon (né en 1944 à Paris) a toujours été au centre des passions qui ont agité le cinéma français, qu'il s'agisse d'en louer la délicatesse appliquée à la peinture des sentiments, ou d'en fustiger l'intimisme, voire le nombrilisme, et l'étroitesse d'inspiration. Plus en retrait et pourtant plus exposé, pour le meilleur et pour le pire, que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-doillon/#i_15493

DOLAN XAVIER (1989- )

  • Écrit par 
  • Jacques KERMABON
  •  • 1 030 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mère et fils »  : […] La violence des rapports entre un adolescent et sa génitrice qui l'élève seule et la relation d'amour-haine répétée de J'ai tué ma mère à Mommy ne font pas pour autant de ces deux œuvres des films jumeaux. Le premier, puisant directement à une matière autobiographique et simulant le ton du journal intime, parle directement à tout et à chacun, tant la cr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xavier-dolan/#i_15493

EASTWOOD CLINT (1930- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 3 725 mots
  •  • 3 médias

Inconnu en Europe avant le triomphe, en 1964, de Pour une poignée de dollars ( Per un pugno di dollari ), ce good guy de la série télévisée westernienne à succès Rawhide (1959-1965) était déjà apprécié du public américa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clint-eastwood/#i_15493

ELLIPSE, cinéma

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 434 mots

Comme en littérature, l'ellipse est, au cinéma, une figure narrative consistant à supprimer du récit un certain nombre d'éléments, tels que plans, scènes, etc., faisant partie du déroulement logique de la fiction, mais jugés inessentiels à sa compréhension. L'ellipse est classiquement utilisée pour « alléger » le récit, en éliminant ce qui est considéré comme des temps morts. Ainsi, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ellipse-cinema/#i_15493

FARGO (J. et E. Coen)

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 485 mots

Sixième film de Joel et Ethan Coen, Fargo est le point d'orgue momentané d'une œuvre jeune et inventive qui, entre la rigueur formelle d'un classicisme retrouvé et la distanciation souvent facétieuse de la postmodernité, a su trouver une place sans équivalent dans le cinéma américain contemporain. L'un et l'autre scénaristes de leurs films, les frères Coen forment un duo où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fargo/#i_15493

FERRARA ABEL (1951- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 099 mots

Dès ses débuts, à l'aube des années 1980, Abel Ferrara se forge une réputation enviable dans le cercle des cinéphiles américains amateurs de séries B. Son statut, d'abord lié à un phénomène typiquement new-yorkais (il est né dans le Bronx), passe progressivement de celui de cinéaste culte à celui d'auteur, avec l'affirmation d'un style et d'un univers de plus en plus personnels, que consacre une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abel-ferrara/#i_15493

FLASH-BACK, cinéma

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 236 mots

Figure narrative permettant, dans le cours d'un récit cinématographique, de traduire le retour en arrière ou le rappel d'un événement passé. Le terme français maintenant recommandé est « retour en arrière ». Les moyens utilisés dans ce but sont assez variés. Le cinéma muet se contentait d'un intertitre indiquant, par exemple, « Six mois avant » ; le procédé le plus classique est le fondu, ou l'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flash-back-cinema/#i_15493

FOSSE BOB (1927-1987)

  • Écrit par 
  • Noël SIMSOLO
  •  • 1 532 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Maître d'œuvre à la scène et à l'écran »  : […] À partir de 1959, Fosse devient metteur en scène pour Redhead , puis travaille avec Neil Simon sur Little Me (1962) et Sweet Charity (1966), transposition en comédie musicale du film de Federico Fellini Les Nuits de Cabiria (1957). Le succès de ce dernier spectacle intéresse le studio Universal qui demande à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bob-fosse/#i_15493

FRANKENHEIMER JOHN (1930-2002)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 818 mots

John Frankenheimer est né le 19 février 1930 à Malba, un faubourg de New York. Il fait ses études secondaires à l'Académie militaire de La Salle, de laquelle il sort diplômé en 1947, puis au Williams College, dans le Massachusetts, où, en 1951, il obtient une licence en lettres anglaises. La même année, il est appelé sous les drapeaux. Il sert pendant deux ans dans l'US Air Force. Versé dans la to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-frankenheimer/#i_15493

FREARS STEPHEN (1941- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 161 mots

Le nom du réalisateur britannique Stephen Frears reste attaché au film qui le révéla en 1985, My Beautiful Laundrette , une histoire d'amour entre un émigré pakistanais et un jeune anglais mêlé à une bande de fascistes, dans la Grande-Bretagne en crise de Margaret Thatcher. Tout en affrontant la réalité la plus dure (chômage, racisme, haine de l'homosexualité), Stephen Frear […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephen-frears/#i_15493

GASSMAN VITTORIO (1922-2000)

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 958 mots
  •  • 1 média

Né à Gênes le 1 er  septembre1922 de père allemand et de mère toscane, Vittorio Gassman passe son adolescence à Rome. Là, outre sa passion pour le sport, il révèle des dons précoces pour l'écriture. En sortant du lycée, en 1941, il s'inscrit en droit à l'université de Rome, mais sa mère le pousse à suivre également les cours de l'Académie d'art dramatique que dirige Silvio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vittorio-gassman/#i_15493

GATLIF TONY (1948- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 728 mots

Gitan né à Alger en 1948 dans une famille sédentarisée, Tony Gatlif nourrira le meilleur de son cinéma de la défense fière et passionnée de cette double ascendance. D'abord comédien au théâtre et à la télévision, cinéphile, il consacre Canta Gitano (1981), son premier court-métrage, à la culture tsigane et gitane, notamment à sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tony-gatlif/#i_15493

THE GRANDMASTER (Wong Kar-Wai)

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS
  •  • 893 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mélancolie amoureuse »  : […] Les combats marquent ainsi les étapes d’un récit que découpent également de manière très significative plusieurs séances de photos qui, comme chez Ozu, influence discrète, mais majeure, du travail de Wong Kar-wai, revêtent une dimension de deuil en rassemblant une dernière fois les membres de la famille ou d’un groupe que les événements et la mort vont bientôt détacher les uns des autres. Le carac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-grandmaster/#i_15493

GRIFFITH DAVID WARK

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 1 151 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « À la découverte du cinéma »  : […] Né à Crestwood, dans le Kentucky, Griffith a, en 1907, trente-deux ans. Il a tour à tour été critique dramatique, journaliste, acteur, auteur de poèmes. Sa carrière a été principalement tournée vers la littérature et le théâtre. Edwin S. Porter l'engage alors comme acteur de cinéma ( Rescued From an Eagle's Nest ). L'année suivante, Griffith écrit des scénarios et met en sc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-wark-griffith/#i_15493

GUÉDIGUIAN ROBERT (1953- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 103 mots
  •  • 1 média

Né en 1953 à Marseille, Robert Guédiguian réalise son premier long-métrage en s'inscrivant dans le courant régionaliste qui marque le début des années 1980 : l'écriture de Dernier Été (1980) résulte de la tension entre la volonté de quitter sa ville natale (pour « monter » à Paris faire du cinéma) et celle de planter d'entrée le décor géographique et humain qui sera celui de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-guediguian/#i_15493

HANEKE MICHAEL (1942- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 136 mots

Dans le chapitre « Ce qui se montre et ce qui ce cache »  : […] Cela a conduit le cinéaste à développer sa réflexion sur le phénomène de la violence, révélateur des fractures du monde actuel. 71   Fragments d'une chronologie du hasard (1994) explore la disparition du lien humain à travers l'histoire d'un étudiant de dix-neuf ans qui tue plusieurs personnes sans mobile apparent. Funny […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-haneke/#i_15493

HAYNES TODD (1961- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 315 mots
  •  • 1 média

Cinéaste, scénariste et producteur américain, Todd Haynes est né le 2 janvier 1961 à Los Angeles. Très tôt, il s’intéresse au cinéma et réalise son premier court-métrage, The Suicide , en 1978. Il obtient une licence en arts et sémiotique en 1985 à la Brown University (Rhodes Island), et réalise Assassins: A Film […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/todd-haynes/#i_15493

HERZOG WERNER (1942- )

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 177 mots

Né en 1942 à Sachrang (Bavière), Werner Herzog, dont le véritable patronyme est Stipetic, est aux yeux de l'étranger « le plus allemand des cinéastes allemands contemporains », selon son collègue et ami Volker Schlöndorff. De fait, ses films témoignent incontestablement d'une volonté de s'inscrire dans cette tradition littéraire, philosophique et cinématographique. D'où une fusion de traits romant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/werner-herzog/#i_15493

HITCHCOCK ALFRED (1899-1980)

  • Écrit par 
  • Jean COLLET
  •  • 1 877 mots
  •  • 6 médias

Hitchcock aura donc triomphé sur tous les plans. Non seulement la plupart de ses films ont été des succès : il a peu à peu imposé le respect. Il a su plaire, amuser, émouvoir, et en même temps susciter les travaux les plus savants. Comme si la clarté de ses cinquante-trois films cachait un secret. Le « cinéma selon Hitchcock » – pour reprendre la belle formule de Truffaut – est si simple, si évid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-hitchcock/#i_15493

HOU HSIAO-HSIEN (1947- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 281 mots

Né en Chine, où il ne vécut que quelques mois, Hou Hsiao-hsien devint, au début des années 1980, le chef de file du nouveau cinéma taiwanais, qui regroupait plusieurs jeunes cinéastes déterminés, dans la lignée d'un large mouvement intellectuel commencé à la fin des années 1970, à affirmer une identité spécifiquement taiwanaise en racontant leurs propres histoires, celles de leur terroir, dans des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hsiao-hsien-hou/#i_15493

KASSOVITZ MATHIEU (1968- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 588 mots

Né en 1968, Mathieu Kassovitz est le fils du réalisateur de télévision Peter Kassovitz. Comédien, il effectue quelques travaux scénaristiques puis, à vingt-cinq ans, écrit, interprète et met en scène Métisse (1993) où Lola hésite entre ses deux amants (le blanc et le noir) comme Nola dans She's Gotta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mathieu-kassovitz/#i_15493

KAURISMÄKI AKI (1957- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 041 mots

En 1988, la sortie en France de Shadows in Paradise est un petit événement. Réalisé deux ans plus tôt, le film, venu de Finlande, frappe autant par l'originalité de l'univers qu'il révèle que par la rigueur de sa mise en scène, qui porte la marque d'un authentique auteur, Aki Kaurismäki. Shadows […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aki-kaurismaki/#i_15493

KEATON BUSTER

  • Écrit par 
  • Claude-Jean PHILIPPE
  •  • 2 076 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le mécano de la relativité généralisée »  : […] Le rire est donc rigoureusement réservé au spectateur payant, qui ne doit pas savoir que « tous les gags sont tirés des lois de l'espace et du temps » et « qu'une bonne scène comique comporte plus de calculs mathématiques qu'un ouvrage de mécanique ». L'important, c'est le résultat, l'effet. L'invention, par exemple, dans Le Mécano de la « General » de cette poutrelle lancée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/buster-keaton/#i_15493

KECHICHE ABDELLATIF (1960- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 883 mots
  •  • 1 média

Né le 7 décembre 1960 à Tunis, Abdellatif Kechiche arrive tout enfant avec ses parents à Nice. Adolescent, il fréquente beaucoup les salles de cinéma et la cinémathèque de la ville puis, à la fin de la décennie, cherche à écrire. Mais ne parvenant pas à placer ses premiers récits, il suit les cours de la classe d'art dramatique du conservatoire de Nice et se trouve assez vite engagé au théâtre. Au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abdellatif-kechiche/#i_15493

KINUGASA TEINOSUKE (1896-1982)

  • Écrit par 
  • Josiane PINON
  •  • 994 mots

En même temps que le cinéma japonais, en 1896, naît Kinugasa. C'est au cœur de la culture populaire, au théâtre shinpa, charnière entre le kabuki et le shingeki (adaptation de pièces occidentales), qu'il fait ses premiers pas d'onnagata (acteur spécialisé dans les rôles féminins selon la tradition du kabuki). En 1917, il entre dans le milieu du cinéma, qui, comme le théâtre, est encore interdit au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kinugasa/#i_15493

KLAPISCH CÉDRIC (1961- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 673 mots

Né en 1961, Cédric Klapisch, après des études de philosophie et de cinéma à Paris, étudie aux États-Unis où il tourne quelques courts-métrages. De retour en France, il signe plusieurs films d'entreprise avant Riens du tout (1992), premier long-métrage où Fabrice Luchini campe un jeune P.-D.G. qui veut moderniser un grand magasin pour éviter sa fermeture programmée. D'entrée, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cedric-klapisch/#i_15493

KUBRICK STANLEY

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 2 908 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des débuts difficiles »  : […] Né le 26 juillet 1928 à New York, dans le quartier populaire du Bronx, Stanley Kubrick a d'abord été journaliste, notamment pour le magazine Life . Très tôt passionné de photo, il tourne avant 1953 des courts métrages d'amateur, puis « fait la quête » autour de lui et rassemble 50 000 dollars pour produire son premier vrai film, joué par des acteurs amis. Il en est aussi le s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanley-kubrick/#i_15493

KUROSAWA KIYOSHI (1955- )

  • Écrit par 
  • Hubert NIOGRET
  •  • 1 265 mots

Dans le chapitre « Le visible et l’invisible »  : […] Cure est un polar atypique : l’angoisse se diffuse progressivement quand sont mises à jour des forces parapsychologiques, mystérieuses, vouées au mal, dans un tissu de faits concrets. Suffisamment et habilement mystérieux pour attirer le spectateur sans l’égarer, le récit progresse par bonds narratifs. Le personnage schizophrénique de l’inspecteur Takabe projette tout autant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kiyoshi-kurosawa/#i_15493

LATTUADA ALBERTO (1914-2005)

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 885 mots

Pierre Kast disait de Lattuada et de ses films qu'ils étaient inclassables. Il est difficile en effet de mettre une étiquette sur celui qui fut un des adeptes du calligraphisme au début de sa carrière puis participa au mouvement néoréaliste, signa quelques comédies italiennes de référence, s'inspira de textes littéraires, empruntés notamment à la littérature russe, se laissa aller à quelques portr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alberto-lattuada/#i_15493

LA VILLA (R. Guédiguian)

  • Écrit par 
  • Pierre EISENREICH
  •  • 1 043 mots
  •  • 1 média

Après s’être consacré à des fictions qui interrogeaient une généalogie arménienne dans Une h istoire de fou (2015), Le Voyage en Arménie (2006) et L’Armée du crime (2009), apportant une dimension supplémentaire à une filmographie marquée par une suite d’œuvres su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-villa/#i_15493

LEWIS JERRY (1926-2017)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 1 534 mots
  •  • 1 média

Né d'un couple d'artistes de music-hall, à Newark (New Jersey), le 16 mars 1926, Joseph Levitch exerce toutes sortes de métiers à partir de ses douze ans. En 1944, il met au point un numéro d'imitation de chanteurs et passe avec succès en attraction dans les cinémas de la chaîne Paramount. Contre la volonté de ses parents, il se marie et sera père de six enfants. En juillet 1946, il est « adopté » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerry-lewis/#i_15493

LOACH KEN (1936- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 562 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « « Des histoires vraies » »  : […] Né le 17 juin 1936 à Nuneaton (Warwickshire, Grande-Bretagne), Kenneth Loach, dit Ken Loach, fils d'un ingénieur électricien, étudie le droit à Oxford. C'est là qu'il s'initie au théâtre et fait ses premières armes comme acteur. Il débute à la BBC en 1964, avec de jeunes producteurs ambitieux et novateurs (John MacGrath, Troy Kennedy Martin). Il réalise en particulier des épisodes des séries […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ken-loach/#i_15493

LOSEY JOSEPH (1909-1984)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 2 161 mots
  •  • 3 médias

Losey n'a pas choisi d'être aujourd'hui l'un des très rares, sinon le premier, metteurs en scène réellement cosmopolites. Si sa biographie peut expliquer sa carrière, elle ne saurait rendre compte à elle seule de sa probité artistique et de sa compétence professionnelle, dont il a su tirer parti. Son œuvre n'est ni répétitive ni confortable, elle est faite d'audaces périodiques, à travers lesquel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-losey/#i_15493

LUMET SIDNEY (1924-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 512 mots

Réalisateur de cinéma et de télévision et metteur en scène de théâtre, né le 25 juin 1924 à Philadelphie. Fils de l'acteur Baruch Lumet, Sidney Lumet est encore un enfant lorsqu'il fait ses débuts au théâtre yiddish Folksbiene de New York. À la fin des années 1930, il fait quelques apparitions à Broadway. Après avoir servi pendant la Seconde Guerre mondiale, il se lance dans la mise en scène théâ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sidney-lumet/#i_15493

LYNCH DAVID (1946- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 2 001 mots

Né en 1946 à Missoula (Montana), David Lynch offre l'image d'un college boy sans âge, à l'air studieux et sage. Une apparence qui contraste violemment avec l'univers d'inquiétante étrangeté qu'il a construit depuis Eraserhead (1976) Surnommé « le James Stewart de la planète Mars » par Mel Brooks, qui fut le producteur de son deu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-lynch/#i_15493

MANKIEWICZ JOSEPH LEO (1909-1993)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 1 923 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le monde est une scène »  : […] Nombre de films de Joseph Mankiewicz ont d'ailleurs à voir avec le théâtre. Quand le scénario n'adapte pas une pièce ( Appley , Escape , People , Caesar , Guys , Suddenly , Honey , Sleuth ), il peut s'en inspirer ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-leo-mankiewicz/#i_15493

MÉLIÈS GEORGES (1861-1938)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 631 mots
  •  • 3 médias

Le cinématographe, tel que le concevait Louis Lumière, était d'abord une curiosité scientifique, un instrument de laboratoire, une sorte de jouet perfectionné, quelque peu magique, certes, mais ne pouvant guère dépasser le stade expérimental. De la photographie en mouvement, ni plus ni moins. De l'art, peut-être, mais non du spectacle, qui suppose une complicité avec le public, un rituel, qui impl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-melies/#i_15493

MINNELLI VINCENTE (1903-1986)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 1 693 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un enfant de la balle »  : […] C'est à Chicago qu'est né Vincente Minnelli, le 28 février d'une année incertaine : 1903, 1908, 1910 ou 1913, on ne sait..., et l'intéressé feint l'ignorance. Ce qui est sûr, c'est qu'à trois ans il fait ses débuts sur les planches, comme membre de la troupe ambulante des frères Minnelli, où son père est chef d'orchestre et premier violon, et sa mère, d'origine française, vedette féminine. L'enfan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincente-minnelli/#i_15493

MONTEIRO JOÃO CESAR (1939-2003)

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 774 mots

À partir de la fin des années 1980, le metteur en scène portugais João Cesar Monteiro s'est confondu avec son personnage de Jean de Dieu, auquel il offrait sa longue carcasse osseuse et son visage décharné, parfois orné d'un monocle. Égotiste et libertin, moraliste et obsédé sexuel, il développait ses variations autour de cette figure de penseur misanthrope, d'érotomane épris de jeunes beautés. Ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joao-cesar-monteiro/#i_15493

MORETTI NANNI (1953- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 423 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Création d'un personnage »  : […] Passionné de cinéma, Nanni Moretti, né Giovanni Moretti le 19 août 1953 à Brunico, dans le Trentin (Italie), fils d'enseignants sans liens avec le monde du cinéma, rejette le métier d'assistant, qui, selon lui, le mènerait au statut de cinéaste « professionnel », c'est-à-dire « impersonnel ». Trop autodidacte pour accéder aux écoles de cinéma, il lui reste la solution de l'amateurisme : tourner en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanni-moretti/#i_15493

MURNAU FRIEDRICH WILHELM

  • Écrit par 
  • Denis MARION
  •  • 1 507 mots
  •  • 3 médias

Au moment où le cinéma cherchait à devenir un art autonome, Murnau (dont on a dit qu'il avait une caméra dans la tête) fut l'un des réalisateurs qui refusèrent les influences de la scène et du livre et qui créèrent de nouveaux moyens d'expression ; celui auquel il recourut par prédilection fut l'éclairage, avec ses reflets et ses ombres mobiles, engendrant une plastique mouvante. Très différents […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-wilhelm-murnau/#i_15493

NICHOLS MIKE (1931-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 443 mots

Cinéaste et metteur en scène américain d'origine allemande, né le 6 novembre 1931 à Berlin. Mike Nichols, de son vrai nom Michael Igor Peschkowsky, émigre aux États-Unis avec sa famille dès l'âge de sept ans. Il fréquente l'université de Chicago (1950-1953) et étudie l'art dramatique auprès de Lee Strasberg à New York. De retour à Chicago, il fonde, avec Elaine May, Shelley Berman, Barbara Harris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mike-nichols/#i_15493

NOUVELLE VAGUE, cinéma

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 975 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une certaine idée du cinéma »  : […] En effet, et même si la situation économique globale du cinéma français est saine, malgré la baisse des entrées qui affecte l’ensemble des cinématographies européennes, beaucoup s’inquiètent de l’absence de renouvellement des sujets, des méthodes et des hommes. En 1956, une prime à la qualité pour les longs-métrages est attribuée à des œuvres « de nature à ouvrir des perspectives nouvelles à l’art […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-vague-cinema/#i_15493

OPHÜLS MAX (1902-1957)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 1 912 mots
  •  • 1 média

Max Ophüls a longtemps fait l'objet d'une sous-évaluation née d'un malentendu. Longtemps, on n'a voulu voir dans son cinéma que frivolité et formalisme de « petit maître » obsédé par ses recherches stylistiques. Il est vrai que ses films sont plastiquement fort beaux. Ses décors, d'une luxuriance baroque, rassemblent – dans des structures architecturales composites construites sur plusieurs nivea […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-ophuls/#i_15493

OZON FRANÇOIS (1967- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 077 mots
  •  • 3 médias

Né le 15 novembre 1967 à Paris, François Ozon intègre La FEMIS en 1990 après une maîtrise de cinéma à l'université de Paris-I et une trentaine de films tournés en super 8. Très vite, il réalise de nombreux courts-métrages remarqués dans les festivals. Avec ses films souvent brillants, spectaculaires et toujours très variés, il est le jeune cinéaste le plus prolixe (seize longs-métrages entre 1998 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-ozon/#i_15493

PANORAMIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 201 mots

Procédé technique utilisé en cinéma à la prise de vues et consistant à faire pivoter la caméra autour d'un axe. À l'origine, ce procédé a été conçu pour obtenir une large vue d'ensemble, une vue panoramique, d'où son nom. D'après le Dictionnaire du cinéma de Bessy et Chardans, le premier panoramique daterait de 1900, dans le film Mariage en auto de A.  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/panoramique/#i_15493

PICKPOCKET, film de Robert Bresson

  • Écrit par 
  • Michel MARIE
  •  • 975 mots

Dans le chapitre « « Écrire avec des images en mouvement et des sons » »  : […] Bresson adapte très librement un fragment de Crime et châtiment de Dostoïevski. Son film décrit le comportement du personnage principal, Michel, le pickpocket, sans jamais lui donner d'explication de nature psychologique et sans jamais provoquer de processus d'identification. Le vol à la tire est ici la pratique transgressive qui permet de poser les limites du bien et du mal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pickpocket/#i_15493

PINTILIE LUCIAN (1933-2018)

  • Écrit par 
  • Bujor Ion RÎPEANU
  •  • 791 mots
  •  • 1 média

Metteur en scène de théâtre et réalisateur, producteur, figure de proue du cinéma roumain contemporain, l’œuvre de Lucian Pintilie est à l’origine de prises de position radicales en matière de politique cinématographique . Pour beaucoup de cinéastes, en effet, il fut un modèle autant qu’un antimodèle, et une constante référence. Né à Tarutino (aujourd’hui Taroutyne en Ukraine) le 9 novembre 1933, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucian-pintilie/#i_15493

PODALYDÈS BRUNO (1961- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 614 mots

Né en 1961, Bruno Podalydès expérimente dès sa prime enfance avec son frère Denis tous les arts du spectacle à la grande joie de leurs petits camarades. Bien qu'ils conçoivent tout à deux, c'est généralement Denis qui joue (il deviendra comédien puis sociétaire de la Comédie-Française où il montera en 2006 un Cyrano de Bergerac d'anthologie) et Bruno qui met en scène. Cett […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-podalydes/#i_15493

PREMINGER OTTO (1906-1986)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 1 924 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De Vienne à Hollywood »  : […] Né à Vienne le 5 décembre 1906, quelques mois seulement après Billy Wilder, Otto Preminger fait partie de la bonne bourgeoisie juive commerçante de la capitale de l'empire austro-hongrois − la classe à la fois la mieux intégrée et celle qui aura le plus à souffrir, bien avant l' Anschluss , des attaques antisémites du parti chrétien-social de Karl Lueger, maire de Vienne de 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-preminger/#i_15493

QUAND ON A 17 ANS (A. Téchiné)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 104 mots

Dans le chapitre « Le passage des saisons »  : […] Au deuxième trimestre, Marianne entre en jeu. Christine étant enceinte, elle propose que Tom s’installe chez eux, en ville, près du lycée, pour mieux préparer son bac. Tom et surtout Damien, toujours hostiles l’un à l’autre, ne peuvent refuser, sans que cela arrange la situation, au contraire. Le dernier trimestre voit s’opérer un renversement complet chez tous les personnages. Alors que Damien pu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quand-on-a-17-ans/#i_15493

RAPPENEAU JEAN-PAUL (1932- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 588 mots
  •  • 1 média

Né en 1932, Jean-Paul Rappeneau est, dans les années 1950, l'assistant de Raymond Bernard, Jean Dréville et Georges Lacombe avant de collaborer à une série de courts-métrages avec Édouard Molinaro et Carlos Villardebo. En 1958, il travaille à une adaptation des Trois Mousquetaires pour Jacques Becker, mais la mort de celui-ci met fin au projet. Il est alors scénariste de Lou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-paul-rappeneau/#i_15493

LA RÈGLE DU JEU (J. Renoir), en bref

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 213 mots

Après les succès de La Bête humaine (1938) et surtout de La Grande Illusion (1937), Jean Renoir (1894-1979) est au sommet de sa popularité. Compagnon de route du Parti communiste, il est déçu par le Front populaire et convaincu, après les accords de Munich, qu'une nouvelle guerre est inévitable. Il entreprend dans l'urgence un film qui se veut un avert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-regle-du-jeu-j-renoir-en-bref/#i_15493

RENOIR JEAN

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 376 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un style Renoir ? »  : […] Aux États-Unis, Jean Renoir va apprendre, selon ses propres termes, à « simplifier ses moyens d'expression ». Ce sera l'enjeu des dernières années. Y a-t-il un « style Renoir » ? Dans les années 1930, profondeur de champ et plans-séquences réunissaient les êtres en donnant le sens de la simultanéité des actions. Le découpage imposé par le « style américain » amène Renoir à abandonner ces figures a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-renoir/#i_15493

RIVETTE JACQUES (1928-2016)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 320 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Absolument moderne »  : […] Jacques Rivette est né à Rouen le 1 er  mars 1928. La rencontre simultanée, en 1946, du journal de tournage de La Belle et la Bête , de Jean Cocteau, et du film lui-même déclenche sa vocation. Après avoir réalisé à Rouen un premier court-métrage en 16 mm, Aux quatre coins , il s'installe à Paris en 1949, où il rencontre le groupe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-rivette/#i_15493

ROBERT YVES (1920-2002)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 888 mots
  •  • 1 média

Dans le Saint-Germain-des-Prés de l'après-guerre, le cabaret La Rose rouge constituait un formidable vivier de comédiens rompus à toutes les disciplines du spectacle. Parmi eux, Yves Robert, né à Saumur le 19 juin 1920. Formé à l'école du Grenier-Hussenot, il alterne, comme tant d'acteurs de sa génération, le mime, le cabaret, le cinéma et le théâtre, où il reçoit le prix du meilleur comédien pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yves-robert/#i_15493

ROSSELLINI ROBERTO

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 2 490 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un cinéma « dédramatisé » »  : […] Rossellini ne se borne cependant pas à mettre en scène des cas typiques d'individualisme exacerbé. Il se refuse, dans son approche de l'événement ou de la créature choisis comme témoins, à toute violation, à tout morcellement, comme il est de règle dans le roman, au théâtre et à l'écran. Rossellini est l'un des premiers qui ait osé dédramatiser le cinéma. Sa caméra se borne à accompagner ses prota […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roberto-rossellini/#i_15493

SACHS IRA (1965- )

  • Écrit par 
  • Pierre EISENREICH
  •  • 822 mots

Né le 21 novembre 1965 à Memphis (Tennessee), le réalisateur Ira Sachs est un des meilleurs représentants de sa génération du cinéma indépendant américain. Issu d’une famille de la bourgeoisie juive, il vit à Memphis jusqu’à l’âge de dix-huit ans. Les multiples conquêtes féminines de son père et les enfants qui en naîtront vont plus tard influencer fortement son œuvre, et l’empêchent de révéler so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sachs-ira-1965/#i_15493

SAURA CARLOS (1932- )

  • Écrit par 
  • Jean COLLET
  •  • 1 648 mots

Le cinéma de Carlos Saura apparut d'abord comme un défi à la censure franquiste. Comment l'auteur de Cría cuervos parvint-il à tourner tous ses films en Espagne depuis 1959 ? Il n'a jamais tenté d'exprimer directement ce qu'il avait à dire. Évitant les raccourcis trompeurs, il a pris le chemin des écoliers, qui est la voie royale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlos-saura/#i_15493

SCHLESINGER JOHN (1926-2003)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 606 mots

John Schlesinger est né à Londres en 1926. Après des débuts comme acteur, il se tourne vers la mise en scène. À partir des préceptes mis en pratique à la fin des années 1950 par les tenants du Free Cinema (Lindsay Anderson, Karel Reisz, Tony Richardson), le réalisateur tourne en 1961 Terminus , documentaire de moyen-métrage, dans la gare londonienne de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-schlesinger/#i_15493

SCHROEDER BARBET (1941- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 1 098 mots
  •  • 1 média

En 2017, la sortie du Vénérable   W. et la rétrospective intégrale de la filmographie de Barbet Schroeder au Centre Georges-Pompidou (avril-juin) ont mis en évidence l’originalité d’une œuvre – production et réalisation – conduite sur trois continents, aux marges du documentaire et de la fiction. Né le 26 août 1941 à Téhéran d’un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barbet-schroeder/#i_15493

SCORSESE MARTIN (1942- )

  • Écrit par 
  • Michel CIEUTAT
  •  • 1 518 mots
  •  • 2 médias

De tous les movie brats (les « gosses du cinoche »), cette génération de cinéphiles devenus réalisateurs à la fin des années 1960, et qui compte notamment dans ses rangs Steven Spielberg, Michael Cimino, Brian De Palma et leur aîné, Francis Ford Coppola, Martin Scorsese est celui qui est communément perçu comme étant l'auteur le p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-scorsese/#i_15493

SENNETT MICHAËL SINNOTT dit MACK (1880-1960)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 514 mots

Acteur, réalisateur et producteur américain, né le 17-janvier 1880 à Richmond, au Canada, mort le 5 novembre 1960 à Hollywood. Père de la comédie burlesque américaine, maître du montage et de l'utilisation du rythme dans l'effet comique, Mack Sennett fut l'un des plus grands noms de Hollywood à l'ère du cinéma muet. Mack Sennett, de son vrai nom Michaël Sinnott, s'essaie aux arts du cirque, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sennett-michael-sinnott-dit-mack/#i_15493

SODERBERGH STEVEN (1963- )

  • Écrit par 
  • Olivier de BRUYN
  •  • 1 020 mots
  •  • 1 média

Dans le cinéma américain, le parcours de Steven Soderbergh ne ressemble à nul autre . Depuis 1989 et Sexe, mensonges et vidéo , son premier film récompensé d'une palme d'or au festival de Cannes, il n'a pas cessé d'étonner et de prendre des risques... Un pied dans le système hollywoodien dont il a su plus d'une fois profiter pour donner libre cours à des projets faussement t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steven-soderbergh/#i_15493

SORDI ALBERTO (1920-2003)

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 804 mots

Né à Rome en 1920, Alberto Sordi a grandi sous le fascisme. Son entrée dans le monde du spectacle s'est faite par la petite porte, comme figurant dans des films tournés à Cinecittà, ou comme doubleur d'Oliver Hardy. Après quelques rôles de second plan, il devient progressivement un des représentants les plus sûrs du spectacle italien. Commencée à la fin des années 1930, sa carrière s'est poursuivi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alberto-sordi/#i_15493

STERNBERG JOSEF VON (1894-1969)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 1 966 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La fulgurance des signes »  : […] Sternberg était l'auteur de la plupart de ses films ; il en écrivait ou revoyait le scénario, inspirait les décorateurs et les costumiers, dirigeait ou supervisait les prises de vue, intervenait personnellement au montage, et allait jusqu'à composer certaines partitions musicales. Fausse modestie ou provocation, Sternberg a toujours refusé qu'on lût ses films à plusieurs niveaux. Selon lui, décors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-von-sternberg/#i_15493

STRAUB JEAN-MARIE (1933- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 126 mots

Le nom de Jean-Marie Straub, né le 8 janvier 1933 à Metz, doit être associé à celui de Danièle Huillet (1936-2006), qui fut coauteur de tous ses films, et qu'il épousa en 1959. Son enfance se déroule sous le signe des cultures française et allemande. Après la Libération et un passage chez les Jésuites, il entreprend des études de lettres et aspire à la carrière d'écrivain. Straub est d'abord marqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marie-straub/#i_15493

SYBERBERG HANS-JÜRGEN (1935- )

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 063 mots

Hans-Jürgen Syberberg, né en 1935 à Nossendorf, dans une famille de propriétaires terriens de la Poméranie orientale, est un des cinéastes les plus singuliers de l'Allemagne des années 1970, un des plus admirés – notamment en France –, un des plus contestés aussi – du moins dans son propre pays. Éloges et critiques sont à la hauteur de ses ambitions qui, après quinze années de travail pour le gran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-jurgen-syberberg/#i_15493

TARANTINO QUENTIN (1963- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 156 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le mélange des genres »  : […] C'est dans un vidéoclub de la banlieue de Los Angeles, où il trouva un poste de vendeur en 1981, que Quentin Tarantino, né en 1963 à Knoxville (Tennessee), a mûri son inspiration. Particulièrement riche en films peu diffusés ou devenus rares aux États-Unis, le magasin Video Archives devint le temple de la cinéphilie anticonformiste du futur cinéaste, fan de Stanley Kubrick, Brian de Palma, Martin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quentin-tarantino/#i_15493

TATI JACQUES (1908-1982)

  • Écrit par 
  • Jean COLLET
  •  • 1 546 mots
  •  • 1 média

Qui aurait pu croire, après le succès de Jour de fête , que Jacques Tati tournerait seulement six films en trente ans ? Le plus grand créateur comique du cinéma français a rejoint, peu à peu, la destinée surprenante des cinéastes maudits : Dreyer, Welles, Bresson. Il n'avait pourtant pas d'autre ambition, dit-il, que « d'apporter un petit sourire ». Comment expliquer que le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-tati/#i_15493

TAVERNIER BERTRAND (1941- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 949 mots
  •  • 1 média

Il n'y a ni retour à la tradition de la qualité ni avant-gardisme dans le cinéma très populaire de Bertrand Tavernier, que les Anglo-Saxons qualifient de « nouveau traditionaliste », et pour qui chaque film est un défi à relever. Sa personnalité déborde la réalisation, d’abord sur le plan de la cinéphilie avec des publications ( 50   […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertrand-tavernier/#i_15493

THE MAGDALENE SISTERS (P. Mullan)

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 877 mots

Lion d’or du festival de Venise 2002, violemment attaqué par la presse catholique italienne, The Magdalene Sisters se situe entièrement dans une de ces prisons-blanchisseries dirigées en Irlande par des religieuses (le dernier établissement de ce type fut fermé en 1993). Là se trouvaient détenues des femmes contraintes d’expier le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-magdalene-sisters-p-mullan/#i_15493

TRAVELLING

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 279 mots

Terme désignant à la fois : le déplacement de la caméra , installée sur un chariot (appelé aussi dolly ) qui glisse sur des rails disposés selon l'effet à obtenir, placée sur n'importe quel mobile (bateau, avion, hélicoptère, auto) ou tenue à l'épaule du cadreur (en marche, en plongée sous-marine, en chute libre) ; le dispositif pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/travelling/#i_15493

TRUFFAUT FRANÇOIS (1932-1984)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 159 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « « La vie, c’était l’écran » »  : […] François Truffaut est né le 6 février 1932, à Paris, de père inconnu. Sa mère, Janine de Montferrand, secrétaire-dactylo à l’ Illustration , doit accoucher en secret. Roland Truffaut, architecte-dessinateur, épouse Janine et donne son nom à l’enfant. D’abord élevé par ses grands-parents, François se retrouve à dix ans à Paris, entre une mère qui ne lui demande que de se fair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-truffaut/#i_15493

UN BEAU SOLEIL INTÉRIEUR (C. Denis)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 075 mots
  •  • 1 média

Depuis Chocolat (1988), tous les films de Claire Denis mettent en scène des relations de désir qui franchissent et souvent transgressent les frontières culturelles. Les liens qui se tissent entre les êtres relèvent moins de la société ou de l’idéologie que d’émotions, de pulsions, de forces quasi médiumniques. Claire Denis croit à un cinéma dont la forme rendrait perceptible […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/un-beau-soleil-interieur/#i_15493

VADIM ROGER (1928-2000)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 664 mots

Lorsqu'il rencontre, en 1950, une jeune actrice débutante qui va devenir aussi célèbre dans le monde que le général de Gaulle, Roger Vladimir Plemiannikov, né à Paris le 26 janvier 1928 d'un père russe et d'une mère française, a suivi, après une enfance et une adolescence en Haute-Savoie, les cours de Charles Dullin, joué dans quelques pièces, fréquenté la bohème germanopratine du Tabou, de Boris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-vadim/#i_15493

VECCHIALI PAUL (1930- )

  • Écrit par 
  • René PRÉDAL
  •  • 888 mots

Né en 1930, diplômé de l'École polytechnique, un court moment critique ( Cahiers du cinéma , La Revue du cinéma ), Paul Vecchiali a toujours occupé, depuis Les Ruses du diable (1965), une place à part dans le cinéma d'auteur d'après la Nouvelle Vague. Cinéaste « culte » en Italie où son œuvre est plus étudiée qu'en France, il se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-vecchiali/#i_15493

VERNEUIL HENRI (1920-2002)

  • Écrit par 
  • Raymond CHIRAT
  •  • 792 mots

D'origine arménienne, Achod Malakian est né en Turquie, à Rodosto, le 15 octobre 1920. Fuyant le génocide, toute sa famille s'installe dès 1924 à Marseille. Il connaît une jeunesse studieuse, récompensée en 1943 par un diplôme d'ingénieur à l'École nationale des arts et métiers. Bercé par les récits de son père, il rêve déjà de fixer par l'image des histoires captivantes. Après un passage rapide à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-verneuil/#i_15493

VISCONTI LUCHINO (1906-1976)

  • Écrit par 
  • Suzanne LIANDRAT-GUIGUES
  •  • 3 207 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Apories critiques »  : […] Né en 1906, dans une grande famille de la noblesse milanaise, Luchino Visconti rencontre Jean Renoir en France au moment du Front populaire et devient son assistant pour Les Bas-Fonds (1937), après avoir créé les costumes d' Une partie de campagne (1936). Au même moment, Coco Chanel le présente à Jean Cocteau. En Italie, il se lie avec le groupe d'inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luchino-visconti/#i_15493

VOIX OFF, cinéma

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 466 mots
  •  • 2 médias

Procédé narratif consistant à faire commenter l'action d'un film par un narrateur, qui peut être ou non l'un des personnages de la fiction et qui peut être ou non présent à l'écran au même moment. La voix off (hors champ) implique presque toujours un recul par rapport à l'action en cours : elle suppose donc une interprétation de cette action. Utilisé de manière courante dans le film documentaire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/voix-off-cinema/#i_15493

VOYAGE À TRAVERS LE CINÉMA FRANÇAIS (B. Tavernier)

  • Écrit par 
  • Norbert CZARNY
  •  • 1 161 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De Becker à Sautet »  : […] Ce voyage conduit de Becker à Sautet. Si Bertrand Tavernier n’a pas connu le premier, auteur des Rendez-vous de juillet , le second, auteur de Classe tous risques , a été son ami et son conseiller. Becker et Sautet rendent l’essence d’une époque. Ils en sentent les contradictions et les transformations. Chez les deux cinéastes, souvent dédaignés, le trav […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/voyage-a-travers-le-cinema-francais/#i_15493

WALSH RAOUL (1887-1980)

  • Écrit par 
  • Christophe MERCIER
  •  • 2 233 mots

Dans le chapitre « Rythme et authenticité »  : […] Walsh veut que les spectateurs croient aux histoires qu'il raconte. Cette éthique du cinéma implique un certain nombre de choix esthétiques : ainsi celui de décors naturels. À cet égard, The Big Trail est une performance technique : pour son premier film parlant, Walsh tourne en décors naturels, et fait hisser des chariots au sommet d'une montagne ! « Je préfère tourner en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raoul-walsh/#i_15493

WELLES ORSON

  • Écrit par 
  • Jean COLLET
  •  • 2 370 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le sens de la technique »  : […] Le cinéma de Welles – auteur, réalisateur, acteur – ne peut dès lors se comprendre qu'à partir d'une éthique, c'est-à-dire d'une vision du monde. Parce que Citizen Kane témoignait d'une prodigieuse virtuosité technique, on a voulu voir en Orson Welles un technicien qui cultiverait la performance pour elle-même : prises de vue au grand angle, cadrages en contre-plongées, déc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orson-welles/#i_15493

WISE ROBERT (1914-2005)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 845 mots
  •  • 1 média

Metteur en scène de cinéma américain. Né le 10 septembre 1914 dans l'Indiana, Robert Wise entreprend des études de journalisme qu'il abandonne à l'âge de dix-neuf ans, sa famille, touchée par la Dépression, ne pouvant subvenir à ses besoins. Il se rend alors chez son frère aîné qui réside en Californie. Là, il est engagé comme coursier par la major hollywoodienne R.K.O. En quelques années, il gra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-wise/#i_15493

WOO JOHN (1946- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 019 mots

Volte/Face ( Face/Off , 1997) , le vingt-cinquième film de John Woo après vingt-cinq ans de carrière, est aussi le premier à avoir porté à la connaissance d'un large public le style flamboyant de ce réalisateur de Hong Kong devenu maître du cinéma d'action à Hollywood. Découverts en France à partir de 1993, ses films justifient leur réputation de violen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-woo/#i_15493

YANG EDWARD (1947-2007)

  • Écrit par 
  • Charles TESSON
  •  • 886 mots

Le prix de la mise en scène attribué au festival de Cannes, en 2000, à Yi Yi aura été une consécration tardive pour Edward Yang, un cinéaste discret, à l'indépendance farouche, qui est l'origine, avec Hou Hsiao-hsien, de la nouvelle vague taïwanaise du début des années 1980. Si son œuvre, forte seulement de sept longs-métrages, reste méconnue, en dépit du remarquable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-yang/#i_15493

ZEFFIRELLI FRANCO (1923-2019)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 446 mots

Réalisateur italien, scénographe et producteur d'opéra, de théâtre, de cinéma et de télévision, Franco Zeffirelli est né le 12 février 1923 à Florence. Durant ses études d'architecture à Florence, Franco Zeffirelli, de son vrai nom Gianfranco Corsi, se lance dans le théâtre en intégrant la troupe de l'université. Remarqué par Luchino Visconti, il va devenir un de ses plus proches collaborateurs, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franco-zeffirelli/#i_15493

ZHANG YIMOU (1950- )

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 830 mots

Zhang Yimou est né le 14 novembre 1950 à X'ian, province de Shaansi, en République populaire de Chine. Il est âgé de seize ans quand éclate la révolution culturelle. Il est de fait obligé d'abandonner ses études et de travailler dans des fermes ou des fabriques. C'est au cours de cette période qu'il se découvre un intérêt pour la photographie. Aussi, quand l'évolution de la situation politique le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zhang-yimou-1950/#i_15493


Affichage 

Alfred Hitchcock

photographie

Le réalisateur britannique Alfred Hitchcock (1899-1980) devant le tableau où figure une partie des dialogues de son film Les Enchaînés (Notorious), en 1946 

Crédits : Hulton Archive/ Getty images

Afficher

Cinéma : montage de la pellicule

photographie

Montage d'un film dans les années 1940 Jusqu'à une époque relativement récente, les opérations sont demeurées manuelles 

Crédits : Walter Sanders/ The LIFE Picture Collection/ Getty Images

Afficher

Citizen Kane, d'Orson Welles

photographie

Orson Welles et Joseph Cotten dans Citizen Kane (1941), d'Orson Welles 

Crédits : RKO Radio Pictures Inc./ Collection privée

Afficher

Citizen Kane, O. Welles

photographie

Orson Welles (1915-1985) dans Citizen Kane, le film qu'il a écrit, réalisé et produit en 1941 L'histoire est inspirée de la vie du magnat de la presse William Randolph Hearst 

Crédits : Keystone/ Hulton Getty

Afficher

David O. Selznick

photographie

Figure mythique de Hollywood, David O Selznick (1902-1965) est l'archétype du producteur américain qui dirige ses films à l'image d'une entreprise, contrôlant toutes les étapes de la réalisation, du début à la fin, imposant sa griffe à l'histoire À bien des titres, on peut le considérer... 

Crédits : Alfred Eisenstaedt/ The LIFE Picture Collection/ Getty Images

Afficher

Georges Méliès

photographie

Le plateau du cinéaste français Georges Méliès lors du tournage d'un film féerique en 1902 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

John Ford

photographie

Le réalisateur américain John Ford (1894-1973), de son vrai nom Sean Aloysius O'Feeney 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le fabuleux destin d'Amélie Poulain, J.-P. Jeunet

photographie

Malgré le succès d'estime rencontré par les précédents films de Jean-Pierre Jeunet, nul ne pouvait prévoir l'extraordinaire accueil réservé au "Fabuleux Destin d'Amélie Poulain" Comment expliquer ce qui est devenu un véritable phénomène sociologique? On a pu parler de nostalgie, mais... 

Crédits : UGC Images

Afficher

Le tournage de Metropolis

photographie

Fritz Lang (1890-1976) pendant le tournage de Metropolis (1926) On le voit ici diriger la révolte des esclaves parqués dans les souterrains de la ville 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Max Ophuls

photographie

L' acteur James Mason (1909-1984), le réalisateur Max Ophuls (1902-1957) et l'actrice Barbara Bel Geddes pendant le tournage de Caught 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Réalisateur de film, un rôle rêvé, Arnaud Desplechin

vidéo

Réalisateur salué par la critique pour la nouveauté de son regard (La Vie des morts, 1991 ; La Sentinelle, 1992 ; Comment je me suis disputé (ma vie sexuelle), 1996 ; En jouant dans « La Compagnie des hommes », 2003 ; Rois et reines, 2004), Arnaud Desplechin parle avec prudence et humour de... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Alfred Hitchcock
Crédits : Hulton Archive/ Getty images

photographie

Cinéma : montage de la pellicule
Crédits : Walter Sanders/ The LIFE Picture Collection/ Getty Images

photographie

Citizen Kane, d'Orson Welles
Crédits : RKO Radio Pictures Inc./ Collection privée

photographie

Citizen Kane, O. Welles
Crédits : Keystone/ Hulton Getty

photographie

David O. Selznick
Crédits : Alfred Eisenstaedt/ The LIFE Picture Collection/ Getty Images

photographie

Georges Méliès
Crédits : Hulton Getty

photographie

John Ford
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le fabuleux destin d'Amélie Poulain, J.-P. Jeunet
Crédits : UGC Images

photographie

Le tournage de Metropolis
Crédits : Hulton Getty

photographie

Max Ophuls
Crédits : Hulton Getty

photographie

Réalisateur de film, un rôle rêvé, Arnaud Desplechin
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo