MINKA

QUECHUA

  • Écrit par 
  • Henri FAVRE
  •  • 4 314 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'économie »  : […] La législation espagnole instituant la communauté prévoyait que celle-ci devait être pourvue d'une assise foncière suffisante pour satisfaire aux nécessités de la population. Les pâturages demeuraient indivis. Les terres de cultures étaient réparties au début de chaque cycle agraire entre les ménages. À la fin du cycle, les parcelles réintégraient le fonds commun qui était à nouveau alloti et dist […] Lire la suite