MIGRATIONS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les formes contemporaines de la migration, du XIXe siècle à nos jours

Poids des réseaux personnels ou communautaires, importance des axes régionaux, rôle des États et autres institutions, dimension politique, contrôle social : beaucoup des mécanismes qui orientaient les migrations dès la période médiévale restent à l'œuvre de nos jours. La période contemporaine va cependant engendrer des mécanismes migratoires qui lui sont propres.

L'urbanisation

Le premier d'entre eux est l'urbanisation. Les campagnes jouaient jusqu'à l'époque moderne un rôle attractif dans maints bassins migratoires : une industrie rurale active offrait alors des revenus d'appoint (textile) et, pour ses formes les plus lourdes, jouait sur la proximité des sources d'énergie, hydraulique notamment. Or, à mesure que le progrès des transports, les innovations techniques (machines à vapeur), la concentration financière localisent l'activité industrielle, par ailleurs en forte croissance, dans les cités, les champs migratoires se réorientent prioritairement vers les villes. La population urbaine en Europe, Russie non comprise, passe de moins de 15 p. 100 de la population totale en 1800, à 50 p. 100 environ en 1913. Durant la même période, le nombre de communes de plus de 20 000 habitants passe de 200 à 2 300. Jointe à la croissance démographique que connaît l'Europe au xixe siècle, l'immigration y contribue largement, à partir souvent de formes anciennes, plus complexes que ne le laisse entendre le modèle simplificateur de l'exode rural. Ainsi, une cité-champignon comme Le Creusot puise l'essentiel de sa main-d'œuvre dans les campagnes environnantes plutôt que dans une attraction massive depuis les campagnes lointaines. Paris croît pour partie par la fixation de migrants temporaires qui, auparavant, jouaient des saisonnalités de l'activité urbaine : les Limousins du bâtiment retournaient chez eux en hiver, faute d'éclairage public ou de bâches de protection des matériaux pour les chantiers. En même temps se constituent de toutes pièces des flux migratoires directement liés aux activités industrielles nouvelles, comme c'est le cas à Roubaix, dans la seconde moitié du xixe siècle, avec l'immigration flamande (plus de la moitié de la population de la ville) suscitée par l'essor du textile.

Lancée par l'industrialisation, l'urbanisation devient cumulative, en créant des réseaux de transport, de communication, d'activité tertiaire, centrés sur des métropoles de plus en plus gigantesques. L'expansion européenne diffuse ce processus outre-mer. Aujourd'hui, à l'heure où la population mondiale est proche de compter une majorité de citadins, le processus s'accélère dans les espaces les moins urbanisés, telle l'Afrique. Le cas de la Chine, avec ses cent millions de migrants ruraux, vient rappeler que les migrations internationales, les plus visibles politiquement, ne sont qu'une partie minoritaire des flux de mobilité mondiaux, et que ce sont les migrations intérieures qui prévalent.

Dans les sociétés occidentales, des formes nouvelles de déplacement compliquent le schéma unilatéral des migrations de travail vers les villes. Bien plus que le mouvement des néoruraux issu des années 1970, spectaculaire mais marginal en nombre, les migrations de retraités sont devenues un facteur majeur de peuplement, en particulier pour les régions côtières ou ensoleillées (Côte d'Azur en France, Sun Belt aux États-Unis). Elles prennent de plus en plus une dimension internationale, à mesure que les retraités jouent des différentiels dans les niveaux de vie ou les systèmes de protection sociale d'un pays à l'autre (Japonais en Espagne, Britanniques dans le nord ou dans le quart sud-ouest de la France).

La planétarisation des flux

Un deuxième trait relatif aux migrations de l'ère contemporaine est le caractère mondialisé des flux de mobilité. À l'époque moderne, l'expansion européenne avait certes multiplié les circuits migratoires étendus, connexions intercontinentales comprises. Ainsi l'Espagne, ne détenant pas le contrôle des voies maritimes vers l'Asie via le Cap, avait ouvert une liaison transpacifique entre Acapulco (Mexique) et Manille (Philippines) à partir de 1571 : il en découla bientôt un flux de migrations chinoises vers Lima, Mexico et Acapulco, qui demeura très actif durant un siècle.

Mais, malgré leur intensification, ces fl [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  MIGRATIONS  » est également traité dans :

COMMERCES URBAINS ET MIGRATIONS

  • Écrit par 
  • Lucine ENDELSTEIN
  •  • 1 096 mots

Avec la confection et l’artisanat, le commerce de détail est une activité associée de longue date aux migrations, au point que Georg Simmel déclarait dès 1908 que « l’étranger fait partout son apparition comme commerçant, et le commerçant comme étranger » (Simmel, 1990). Les réseaux de solidarité entre compatriot […] Lire la suite

PATRIMOINE ET MIGRATIONS

  • Écrit par 
  • Anaïs LEBLON
  •  • 1 224 mots

L’introduction des migrations dans le champ des recherches sur le patrimoine date de la fin des années 2000. Conçue au départ comme une prérogative de l’État, l’institution du patrimoine s’est pendant longtemps consacrée à la sélection et à la valorisation des biens d’exception, favorisant la construction d’un sentiment d’appartenance nationale. L’extensi […] Lire la suite

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 447 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Les migrations de population »  : […] Les migrations à l'intérieur du continent ou en direction d'autres parties du monde ont une importance démographique, économique et politique considérable. L'Afrique est une terre de mobilité. Sans remonter aux grandes migrations « historiques », comme celle des Bantous qui balayèrent la moitié méridionale du continent, depuis leur foyer originel probable des régions de la Bénoué (Cameroun-Nigeri […] Lire la suite

AFRIQUE AUSTRALE

  • Écrit par 
  • Jeanne VIVET
  •  • 6 091 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le système du travail migrant »  : […] L’intégration régionale de l’Afrique australe est aussi le fait des migrations massives vers l’Afrique du Sud de travailleurs noirs des pays voisins. Peu après la découverte des gisements miniers à la fin du xix e  siècle, le système du travail migrant fut instauré, encadré par les gouvernements, afin de permettre l’extraction des ressources par l’exploitation d’une main-d’œuvre étrangère bon mar […] Lire la suite

AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

  • Écrit par 
  • Ivan CROUZEL, 
  • Dominique DARBON, 
  • Benoît DUPIN, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Philippe-Joseph SALAZAR, 
  • Jean SÉVRY, 
  • Ernst VAN HEERDEN
  •  • 29 843 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Le Cap-Nord »  : […] Peut-être le territoire le plus original, la province du Cap-Nord compte 2,2 p. 100 de la population nationale (1,2 million d'habitants en 2019) mais couvre près de 30 p. 100 de la superficie du pays. Le Cap-Nord est la seule province, avec le Cap-Ouest, où le premier groupe de population n'est pas noir mais Coloured. Plus de la moitié de la population noire est, en outre, localisée à Kimberley (2 […] Lire la suite

ALBANIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER, 
  • Odile DANIEL, 
  • Christian GUT
  •  • 22 085 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Exodes et manifestations de rue »  : […] Logements exigus abritant trois générations par famille, congés réduits à deux semaines par an, impossibilité de se déplacer à l'intérieur du pays et à l'étranger, interdiction des voitures particulières, quadrillage systématique de la vie sociale, incitations à la délation : la vie quotidienne albanaise n'avait pas de quoi tenter durablement une population jeune à plus de 60 p. 100, en particulie […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Géographie) - Géographie économique et régionale

  • Écrit par 
  • Guillaume LACQUEMENT
  •  • 12 050 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'ancrage territorial de la nation »  : […] Le démantèlement de la « frontière indigne » (selon l'écrivain Günter Grass) et la reconnaissance des frontières de 1945 participent à l'ancrage territorial de la nation allemande, conforté à partir de 1990 par un nouveau reflux des minorités allemandes d'Europe centrale et orientale. Contrairement à la France, le sentiment national allemand n'a jamais coïncidé avec une forme étatique. Fractionnés […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE RÉFLEXIVE

  • Écrit par 
  • Olivier LESERVOISIER
  •  • 3 441 mots

Dans le chapitre « Les effets de la globalisation et le renouvellement des approches »  : […] Loin de s'expliquer par les seules critiques textuelles et culturelles, l'essor de la réflexivité ces dernières années est largement lié aux transformations d'exercice de l'anthropologie. Dans un monde contemporain d’interdépendance accélérée, marqué par une compression de l’espace et du temps (Abélès, 2008), ce sont en effet les pratiques du terrain et les approches pour appréhender les objets d' […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 140 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une transition démographique accomplie presque partout »  : […] En raison de l'immensité du continent et de la multitude de ses habitants, l'Asie offre des situations démographiques si contrastées, non seulement d'une nation à l'autre mais à l'intérieur d'un même pays, entre régions ou entre villes et campagnes, qu'il faut se méfier des évaluations moyennes et de tout raisonnement simpliste qui en découlerait. Au sein de deux géants comme la Chine (1,3 milli […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 814 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Urbanisation et développement »  : […] Avec plus de 73 millions d'habitants chacun, la Turquie et l'Iran regroupent à eux seuls plus de la moitié de la population de toute la région et confirment ainsi leur place économique et politique dominante. Troisième pays de la région par sa population, l'Afghanistan (28,4 millions d'habitants en 2009) est aussi le plus pauvre de la région, avec les taux de natalité et de mortalité les plus éle […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

18 octobre 2021 Suisse. Publication du rapport sur les violences dans les centres fédéraux pour requérants d'asile.

L’ancien juge fédéral Niklaus Oberholzer remet au secrétariat d’État aux Migrations (SEM) le rapport d’enquête que celui-ci lui avait commandé au sujet des violences dans les centres fédéraux pour requérants d’asile, dénoncées en mai par certains médias et par Amnesty International. Ce rapport conclut à l’inexistence d’une violence systématique à l’encontre des demandeurs d’asile, mais pointe toutefois un « usage disproportionné de la contrainte » dans certains des cas examinés. […] Lire la suite

12-24 août 2021 Suisse – Afghanistan. Accueil des réfugiés afghans.

Le secrétaire d’État aux Migrations Mario Gattiker précise que les derniers retours forcés remontent à 2019. Le 18, lors de sa première conférence de presse depuis la chute de Kaboul, le Conseil fédéral déclare qu’il n’est « pas possible » d’envisager pour l’instant l’accueil de contingents de réfugiés afghans, comme le réclame notamment le Parti socialiste ou encore le canton de Genève. […] Lire la suite

5-19 mai 2021 Suisse. Mise en cause des centres d'asile fédéraux.

Le secrétariat d’État aux migrations suspend quatorze agents de sécurité et annonce l’installation de caméras de surveillance supplémentaires dans les centres. Le 19, l’ONG Amnesty International publie un rapport dénonçant des cas de maltraitance infligés aux requérants, dans plusieurs centres d’accueil, par des agents des sociétés privées de sécurité Securitas et Protectas. […] Lire la suite

11 septembre 2019 Suisse. Première déchéance de nationalité d'un binational.

Le secrétariat d’État aux Migrations annonce le premier retrait de la nationalité suisse à un binational. Cette mesure vise un homme résidant dans le Tessin et possédant également un passeport turc, condamné en 2018 à une peine de prison pour avoir diffusé de la propagande islamiste et tenté de recruter des combattants au profit du Front al-Nosra, branche syrienne d’Al-Qaida. […] Lire la suite

1er-25 juillet 2019 Afrique – Europe. Reprise des opérations de sauvetage par MSF et SOS Méditerranée.

Avant sa survenue, quatre cent vingt-six personnes avaient déjà disparu en Méditerranée depuis le début de l’année, selon l’Organisation internationale pour les migrations. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Paul-André ROSENTAL, « MIGRATIONS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/migrations/