CASTAING MICROSONDE DE

MÉTALLOGRAPHIE - Essais non destructifs

  • Écrit par 
  • Louis BEAUJARD, 
  • Gérard LABBE, 
  • Jack MANNENC
  •  • 6 740 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Microsonde électronique »  : […] C'est en 1949 que Raimond Castaing et André Guinier ont eu l'idée d'utiliser l'émission de rayons X caractéristique pour faire une analyse ponctuelle à la surface d'échantillons conducteurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallographie-essais-non-destructifs/#i_31328

MICROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Christian COLLIEX, 
  • Jean DAVOUST, 
  • Étienne DELAIN, 
  • Pierre FLEURY, 
  • Georges NOMARSKI, 
  • Frank SALVAN, 
  • Jean-Paul THIÉRY
  •  • 19 720 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Microscopie électronique »  : […] impact du faisceau d'électrons primaires. Le prototype des instruments de ce type est la microsonde construite par Raimond Castaing en 1951 à l'O.N.E.R.A., dans laquelle un spectrographe classique à cristal analyse les photons X provenant d'une zone irradiée de l'ordre de quelques dixièmes de micromètres. L'instrument a ensuite été commercialisé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microscopie/#i_31328

MICROSONDE ÉLECTRONIQUE

  • Écrit par 
  • Françoise BALIBAR
  •  • 650 mots

Les microscopes électroniques modernes ont un pouvoir de résolution (distance minimale séparant deux points vus comme distincts dans l'appareil) de l'ordre de quelques dixièmes de nanomètres. Cependant, l'information ainsi recueillie, information de nature morphologique, n'est souvent utilisable que si elle est accompagnée d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microsonde-electronique/#i_31328

MINÉRALOGIE

  • Écrit par 
  • Claude GUILLEMIN
  •  • 12 140 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Microsonde électronique de Castaing »  : […] Cet appareillage (1957) a révolutionné les possibilités de la minéralogie, de même que celles de la métallurgie. Il permet d'analyser quantitativement une « prise » de un cent-millionième de milligramme avec une limite de détection proche du cent-milliardième de milligramme. On peut ainsi déterminer des espèces en grains très fins, incluses dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mineralogie/#i_31328

TISSUS ANIMAUX

  • Écrit par 
  • Roger MARTOJA, 
  • Jean RACADOT
  •  • 7 226 mots

Dans le chapitre « Méthodes histochimiques modernes, méthodes physiques »  : […] de deux instruments. Le premier, la microsonde électronique de Castaing, permet la localisation histologique de toute substance contenant un atome caractéristique dans sa molécule, à condition que cette molécule soit suffisamment concentrée dans le volume analysé. Il convient particulièrement à l'analyse des concrétions minérales et à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissus-animaux/#i_31328