MICROSCOPES

MICROSCOPE, en bref

  • Écrit par 
  • Danielle FAUQUE
  •  • 264 mots

Il est difficile de dater avec précision la naissance du microscope. En 1615, Galilée (1564-1642) utilise un instrument à deux lentilles pour observer de petits objets et, en 1625, l'Accademia dei Lincei, à Rome, propose le mot microscopium. Les premiers microscopes présentent de graves défauts et les résultats sont décevants. Ils s'améli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microscope-en-bref/#i_841

BINNIG GERD KARL (1947- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 228 mots

Né le 20 juillet 1947 à Francfort-sur-le-Main (Allemagne),Gerd Karl Binnig y fit ses études à l'université Goethe et obtint son doctorat en 1978. Immédiatement engagé par le laboratoire de recherche I.B.M. de Roschliken, près de Zurich, il travailla avec Heinrich Rohrer à la mise au point d'un nouveau type de microscope électronique. La microscopie à effet tunnel, inventée en 1981 par Binnig et Ro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerd-karl-binnig/#i_841

INTERFÉRENCES LUMINEUSES

  • Écrit par 
  • Maurice FRANÇON, 
  • Michel HENRY
  •  • 8 000 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Microscopes interférentiels »  : […] Les objets transparents sont nombreux en biologie, et les microscopistes sont obligés d'avoir recours à des méthodes de coloration pour les apercevoir. Dans le cas d'objets vivants, leurs effets sont très nuisibles et l'intérêt des microscopes interférentiels est de permettre l'observation d'objets vivants dans des conditions de contraste aussi favorables que dans l'étude des objets morts après […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interferences-lumineuses/#i_841

JOBLOT LOUIS (1645-1723)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 885 mots

Le naturaliste français Louis Joblot est né à Bar-le-Duc, le 9 août 1645, très probablement dans une famille de marchands relativement aisés. On sait peu de choses sur sa vie et ce que l’on sait vient presque entièrement d’une biographie de 1895 rédigée par Wlodimir Konarski et publiée à Bar-le-Duc. D’abord apprenti chez un graveur à Paris, il est en 1680 professeur de géométrie à l’Académie royal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-joblot/#i_841

MERTON THOMAS RALPH (1888-1969)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 217 mots

Physicien britannique qui a mis au point le microscope à interférence. Thomas Ralph Merton est né le 12 janvier 1888 à Wimbledon (banlieue sud-ouest de Londres), dans une famille qui avait fait fortune dans le commerce des métaux. Après des études à Oxford, il fonde un laboratoire privé à Londres et y effectue à partir de 1910 des recherches sur la spectroscopie. Durant la Première Guerre mondiale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-ralph-merton/#i_841

MÉTALLOGRAPHIE - Microscopie électronique

  • Écrit par 
  • Guy HENRY, 
  • Barry THOMAS
  •  • 6 076 mots
  •  • 5 médias

Les appareils d' optique électronique – microscope électronique à balayage (M.E.B.), microanalyseur à sonde électronique (M.A.S.E.) et microscope électronique en transmission – occupent une position privilégiée dans le domaine de la caractérisation microstructurale des matériaux en ce sens que chacun d'eux permet d'obtenir sur un même échantillon non seulement des renseignements relatifs à la mor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallographie-microscopie-electronique/#i_841

MICROPALÉONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Patrick DE WEVER, 
  • Madeleine NEUMANN
  •  • 4 015 mots

Dans le chapitre « Techniques particulières »  : […] Des techniques spécifiques sont utilisées pour l'observation de certains groupes de microfossiles, tels les nannofossiles, de par leur taille particulièrement petite, ou encore les spores et les pollens, à cause de leur constitution organique souple. On peut observer les microfossiles transparents à la lumière (diatomées, radiolaires, spores...) ou très petits (nannofossiles calcaires) avec une p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/micropaleontologie/#i_841

MICROSCOPE POLARISANT

  • Écrit par 
  • Maurice LELUBRE
  •  • 751 mots

Le microscope polarisant reste l'outil de travail essentiel des pétrographes. Son emploi permet de reconnaître les divers éléments constitutifs des roches et d'étudier leurs caractères, de définir leurs rapports mutuels (texture) et leur orientation (fabrique), et surtout de déterminer avec précision les minéraux, même de très petites dimensions. Les échantillons doivent être taillés en lames de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microscope-polarisant/#i_841

MICROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Christian COLLIEX, 
  • Jean DAVOUST, 
  • Étienne DELAIN, 
  • Pierre FLEURY, 
  • Georges NOMARSKI, 
  • Frank SALVAN, 
  • Jean-Paul THIÉRY
  •  • 19 715 mots
  •  • 15 médias

La révolution qui consiste, à la fin du xvi e siècle, à regarder « à la loupe » non plus directement un objet, mais son image agrandie est à l'origine de la microscopie. L'étymologie (du grec mikros , petit, et skopein , examiner) renvoie à l'examen d'objets ou de détails d'objets à peine perceptibles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microscopie/#i_841

OPTIQUE CRISTALLINE - Principes physiques

  • Écrit par 
  • Madeleine ROUSSEAU
  •  • 5 024 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Contraste interférentiel »  : […] Les interférences en lumière polarisée sont également applicables à l'observation des objets isotropes transparents. La figure représente le schéma de montage d'une observation en contraste interférentiel. A est un objet « de phase », parfaitement transparent, présentant des variations d'indice ou d'épaisseur ; c'est par exemple une lame de verre à faces parallèles présentant une légère variation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/optique-cristalline-principes-physiques/#i_841

PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Fermions

  • Écrit par 
  • Jean-Eudes AUGUSTIN, 
  • Michel PATY, 
  • Bernard PIRE
  •  • 16 242 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'électron quantique »  : […] La théorie quantique de l'électron a commencé par l'hypothèse de Louis de Broglie en 1923, qui suggère que l'association onde-corpuscule observée pour le photon est universelle : il associe à l'électron en mouvement une longueur d'onde λ =  h / p , où p est l'impulsion et h la constante de Planck et il prédit q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-elementaires-fermions/#i_841

PHYTOPATHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Marie-Thérèse ESQUERRÉ-TUGAYÉ
  •  • 5 860 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Histoire de la phytopathologie »  : […] Des croyances de l’Antiquité aux connaissances actuelles, bien des étapes jalonnent l’histoire de la phytopathologie. Ce sont d’abord les écrits de Théophraste, philosophe grec (371/370-288/287 av. J.-C.), qui relatent l’existence de maladies sur diverses plantes. Ensuite, les Romains implorent le dieu Robigo pour épargner les céréales de ce fléau qu’est la « rouille ». Durant l’époque médiévale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phytopathologie/#i_841

PRÉFORMATION ET ÉPIGENÈSE

  • Écrit par 
  • Maria Teresa MONTI
  •  • 6 744 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Triomphe des « œufs » »  : […] Après la découverte de l’« œuf » des vivipares (observé et décrit par les anatomistes Niels Steensen [1638-1686] et Reinier de Graaf [1641-1673] ) et des « animalcules » de la semence masculine (identifiés au microscope par Antonie Van Leeuwenhoek [1632-1723] en 1677), l’une et l’autre théories de la reproduction vont être déclinées en version « oviste » ou « animalculiste », selon que la tâche d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/preformation-et-epigenese/#i_841

PRIX NOBEL DE CHIMIE 2017

  • Écrit par 
  • Rémi FRONZES
  •  • 2 270 mots
  •  • 3 médias

Le prix Nobel de chimie 2017 a été attribué au Suisse Jacques Dubochet, à l’Allemand Joachim Frank et au Britannique Richard Henderson pour avoir contribué au « développement de la cryomicroscopie électronique pour la détermination de la structure à haute résolution des biomolécules en solution » . Il récompense, comme le prix Nobel de physique 2017, les progrès remarquables effectués dans le dom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-chimie-2017/#i_841

ROHRER HEINRICH (1933-2013)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 238 mots

Né le 6 juin 1933 à Buchs (Suisse), Heinrich Rohrer fit ses études à l'Institut fédéral de technologie de Zurich et y obtint son doctorat en 1960. Après deux années de recherche à l'université Rutgers (New Jersey), il fut engagé par le laboratoire de recherche I.B.M. de Roschliken, près de Zurich. À partir de 1978, il développa avec Gerd Binnig un nouveau type de microscope électronique. La micros […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-rohrer/#i_841

RUSKA ERNST (1906-1988)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 289 mots

Né le 25 décembre 1906 à Heidelberg (Allemagne), Ernst Ruska fit ses études à l'université technique de Munich et à l'université de Berlin. En 1928, encore jeune étudiant sous la direction de Max Knoll dans le laboratoire du professeur Matthias à Berlin, il parvint à focaliser un faisceau d'électrons par une lentille électromagnétique ; en y adjoignant une seconde lentille, il réalisa en 1931 le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-ruska/#i_841

STÉRÉOSCOPIE

  • Écrit par 
  • Josette CACHELOU
  •  • 614 mots
  •  • 2 médias

La sensation de relief dans la vision provient de ce que les deux yeux ne voient pas le même objet sous le même angle. La stéréoscopie comprend donc toutes les méthodes qui permettent d'obtenir une impression de relief, que ce soit en observant un objet à travers un instrument d'optique ou que ce soit en restituant une seule image en relief à partir de deux photographies. De toute manière, la stér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stereoscopie/#i_841

SURFACE PHÉNOMÈNES DE

  • Écrit par 
  • Jean-François JOANNY, 
  • Jean SUZANNE
  •  • 6 285 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Propriétés électroniques »  : […] Tout comme la structure géométrique, la structure électronique de surface d'un solide est différente de celle du volume. En fait, les deux structures sont intimement liées, car l'énergie de surface dépend de l'agencement électronique. La distribution électronique en surface introduit un moment dipolaire qui modifie le travail de sortie des électrons. Pour la surface uniforme d'un conducteur, le tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenomenes-de-surface/#i_841

VAN LEEUWENHOEK ANTONIE (1632-1723)

  • Écrit par 
  • Pierre NICOLLE
  •  • 534 mots
  •  • 1 média

La même année que son ami Jan Vermeer, Antonie Van Leeuwenhoek naît à Delft. Après quelques années d'étude dans un collège de Leyde, il est placé comme apprenti chez un drapier d'Amsterdam. Reçu maître drapier lui-même, il s'installe, en 1649, dans sa ville natale, à l'enseigne de la Tête d'or ( Het Gouden Hoofd ). C'est sans doute en exerçant son métier qu'il cherche à amél […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-van-leeuwenhoek/#i_841

ZOOLOGIE (HISTOIRE DE LA)

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 9 222 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La révolution technique du microscope »  : […] Les observations permises par le microscope (un appareil qui n'est, à ses débuts, qu'une simple lentille) ouvrent toute une série de champs entièrement nouveaux en zoologie et contribuent à lui donner un statut de véritable science. Avec cet outil, on découvre avec étonnement que l'anatomie d'animaux très petits est aussi complexe que celle des plus grands. Les magnifiques planches de puces, de p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoologie-histoire-de-la/#i_841


Affichage 

Antonie Van Leeuwenhoek

photographie

Portrait d'Antonie Van Leeuwenhoek (1632-1723) Naturaliste hollandais, Van Leeuwenhoek observe avec les microscopes qu'il construisait lui-même de nombreux types de cellules (cellules sanguines, spermatozoïdes, bactéries) 

Crédits : Wellcome Collection

Afficher

Microscope à effet tunnel

dessin

Représentation schématique d'un microscope à effet tunnel 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Microscope de Hooke

photographie

Le microscope conçu par l'Anglais Robert Hooke (1635-1702) Savant inventif, Hooke fit progresser la science dans de nombreux domaines Il propose notamment de retenir, pour le degré zéro du thermomètre, le point de fusion de la glace 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Microscope électronique à balayage

dessin

Schéma de fonctionnement d'un microscope électronique à balayage 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Microscope électronique à transmission

dessin

Coupe schématique de la colonne d'un microscope électronique à transmission 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Microscope interférentiel à deux ondes (principe)

dessin

Principe du microscope interférentiel à deux ondes 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Microscope interférentiel de Leitz

dessin

Principe du microscope interférentiel de Leitz 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Microscope universel Axioplan

dessin

Coupe du microscope universel Axioplan (C Zeiss) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Antonie Van Leeuwenhoek
Crédits : Wellcome Collection

photographie

Microscope à effet tunnel
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Microscope de Hooke
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Microscope électronique à balayage
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Microscope électronique à transmission
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Microscope interférentiel à deux ondes (principe)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Microscope interférentiel de Leitz
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Microscope universel Axioplan
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin