MICROMÉTÉORITES

EXOBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • François RAULIN
  •  • 6 918 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Météorites et micrométéorites »  : […] Jusqu' à la mission Apollo-11, en 1969, les seuls échantillons de matière extraterrestre dont nous disposions étaient les météorites. Parmi celles-ci, les chondrites carbonées contiennent des quantités notables de carbone – jusqu'à plusieurs pour-cent –, dont une partie est constituée de matière organique complexe. L'analyse de ces météorites n'a pas permis de détecter de système vivant extraterr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exobiologie/#i_99182

LUNE

  • Écrit par 
  • Pierre THOMAS
  •  • 8 406 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Caractères généraux »  : […] Que ce soit avec la plus modeste des lunettes ou avec la meilleure photographie Apollo, le cratère est l'élément morphologique dominant, tant sur la surface visible que sur la face cachée. Comme sur la plupart des planètes et des satellites, ces cratères présentent une grande variété de formes : les plus petits, ceux dont le diamètre est inférieur à 10 kilomètres, ont une forme de bol et ils sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lune/#i_99182

ORIGINE DE LA VIE

  • Écrit par 
  • André BRACK
  •  • 11 454 mots

Dans le chapitre « Des molécules organiques d'origine extraterrestre ? »  : […] Les radioastronomes ont découvert que la chimie organique est particulièrement active dans les nuages denses de gaz et de poussières interstellaires bien que la température y soit très basse (environ — 260  0 C) et que les molécules y soient très diluées. Comme les molécules organiques interstellaires sont enrichies en deutérium par rapport à l'hydrogène interstellaire, leur synthèse a vraisembla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-de-la-vie/#i_99182

ROCHES LUNAIRES

  • Écrit par 
  • Mireille CHRISTOPHE MICHEL-LEVY
  •  • 3 189 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Morphologie. Classification »  : […] Malgré l'absence des agents d'érosion connus sur la Terre, les astronautes ont trouvé sur la Lune un relief extraordinairement émoussé. Non seulement les montagnes ne présentent pas le moindre pic, mais chaque pierre rencontrée est arrondie, excepté les parties enterrées dans le sol, qui montrent parfois encore des arêtes vives. L'érosion est due ici à l'impact des micrométéorites sur des matéria […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-lunaires/#i_99182