MICROCOSME ET MACROCOSME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le dynamisme de l'homme-microcosme

Les philosophies antiques et médiévales en restaient au schéma de l'analogie et de la correspondance. Les philosophies de la Renaissance remplacent la notion d'image par celle de centre de forces. Et il s'agit alors pour l'homme-microcosme de conquérir la nature et l'immortalité, en s'imposant par ses œuvres et sa gloire.

À la jonction du Moyen Âge et de la Renaissance, Nicolas de Cues (1401-1464) transforme la manière d'envisager les rapports de l'homme et du cosmos. Utilisant une dialectique très subtile de l'enroulement et du déroulement, il expose la différence entre Dieu infini parfait et l'univers infini déroulé dans le temps et dans l'espace, donc moins parfait. Pour la première fois, et pour des raisons purement spéculatives, l'existence d'un univers illimité est posée. Les vieilles hiérarchies cosmologiques disparaissent au profit de l'homogénéité de l'univers. Il en résulte alors que « tout est dans tout » et que « Dieu est en toute chose, comme les choses sont en lui ». Même affaiblie, l'unité primordiale se retrouve en l'homme et, pour cette raison, il est juste de lui donner le nom de microcosme. Mais Nicolas de Cues va plus loin et il développe toute une théorie de la pensée et de l'activité humaines qui l'amène à interpréter la notion de microcosme dans un sens dynamique. « Or c'est précisément la nature humaine, élevée au-dessus de toutes les œuvres divines et à peine inférieure à celle des anges, qui, embrassant en elle les natures intellectuelles et sensibles, et résumant l'univers entier en soi, a été appelée avec raison par les Anciens microcosme ou monde en miniature. C'est donc elle qui, à condition d'être élevée jusqu'à l'union avec la maximité, pourrait constituer la plénitude de toutes les perfections de l'univers et de chacun des êtres qui le constituent, de façon qu'il puisse atteindre dans l'humanité à la limite suprême de soi » (De la docte ignorance, III, trad. M. de Gandillac, Paris, 1930). Ici appara[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MICROCOSME ET MACROCOSME  » est également traité dans :

ĀTMAN

  • Écrit par 
  • Michel HULIN
  •  • 886 mots

Brāhmaṇa sur le sacrifice et sa fonction médiatrice, a dégagé l'idée d'une correspondance structurelle entre le microcosme (l'organisme humain) et le macrocosme : à tout élément de l'un correspondrait un élément de l'autre, par exemple au soleil les yeux, à la voûte céleste le crâne, etc. À partir de telles prémisses prend sens l'idée d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atman/#i_7986

BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme indien

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 10 626 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mahāyāna tardif et tantra »  : […] symbolique et la croyance fondamentale à une correspondance du microcosme à un macrocosme idéal et supérieur à tout ouvrirent la voie à la symbolique et à un ritualisme supramoral. Une première conséquence est le développement extrême de la recherche des pouvoirs merveilleux par les rites, les formules, le yoga, et éventuellement des techniques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouddhisme-les-grandes-traditions-bouddhisme-indien/#i_7986

CARDAN JÉRÔME (1501-1576)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 1 962 mots

Dans le chapitre « De l'algèbre à l'astrologie »  : […] de ses parties. Fondant sa compréhension de l'Univers sur le schéma traditionnel du microcosme et du macrocosme, il fait de l'homme le témoin, voire l'agent de la cohésion intime des parties du cosmos animé, l'Univers étant le garant de la diversité et de l'union des parties ou des organes qui le constituent. Dans ce système d'équilibre et d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome-cardan/#i_7986

CHINOISE (CIVILISATION) - Symbolisme traditionnel et religions populaires

  • Écrit par 
  • Maxime KALTENMARK, 
  • Michel SOYMIÉ
  •  • 7 068 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'homme comme microcosme »  : […] De même que mythiquement le monde est formé du corps de Bangu, l'homme cosmique, de même le corps humain est un microcosme dont chaque élément est en correspondance avec une partie du macrocosme. La tête, ronde, est le Ciel, les pieds sont la Terre ; la poitrine est yang ainsi que la gauche du corps, le dos et le côté droit sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-symbolisme-traditionnel-et-religions-populaires/#i_7986

CHINOISE (CIVILISATION) - La médecine en Chine

  • Écrit par 
  • Florence BRETELLE-ESTABLET
  •  • 8 508 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le corps : un microcosme hiérarchisé à l'image du macrocosme »  : […] Toutes les parties, y compris l'esprit, sont solidaires et coopèrent, formant un microcosme dynamique relié au macrocosme. Ce lien est fourni par l'association des parties du corps aux lignes de correspondances du Yin, du Yang et des Cinq Agents. Toutes peuvent être classées en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-la-medecine-en-chine/#i_7986

FLUDD ROBERT (1574-1637)

  • Écrit par 
  • Sylvain MATTON
  •  • 1 580 mots

Dans le chapitre « Une œuvre considérable »  : […] générale de l'origine et de la structure tant du macrocosme (l'Univers) que du microcosme (l'Homme), une analyse des correspondances et des rapports harmoniques qui les lient, ainsi qu'une encyclopédie des arts et des sciences par lesquels s'appréhendent ces deux « mondes ». Il ne mena cependant pas son projet jusqu'à son terme, l'abandonnant au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-fludd/#i_7986

HUMEURS THÉORIE DES

  • Écrit par 
  • Sophie SPITZ
  •  • 929 mots
  •  • 1 média

Élaborée peu à peu par Hippocrate (460 env.-env. 370 av. J.-C.) et les auteurs du Corpus Hippocraticum, puis par Galien (129-env. 201), la doctrine médicale de la théorie des humeurs a joué un rôle prépondérant dans l'histoire de la médecine jusqu'à la fin du xviiie siècle environ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-des-humeurs/#i_7986

ISMAÉLISME

  • Écrit par 
  • Michel BOIVIN, 
  • Osman YAHIA
  •  • 6 935 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La philosophie de la nature »  : […] Ce qui attire d'abord l'attention du chercheur est ici la distinction entre le macrocosme et le microcosme, qu'en même temps ils considèrent comme liés l'un à l'autre et en correspondance. L'apparition du macrocosme dans l'existence répond à un acte d'instauration primordiale et éternelle, acte qui est l'origine de l'Être. Cette instauration est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ismaelisme/#i_7986

LÉONARD DE VINCI (1452-1519)

  • Écrit par 
  • André CHASTEL
  •  • 12 070 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le savoir »  : […] sur un double héritage : la vieille théorie des éléments et celle de l'analogie du microcosme humain et du macrocosme, les deux notions étant d'ailleurs liées. « Les Anciens ont appelé l'homme microcosme, et la formule est bien venue puisque l'homme est composé de terre, d'eau, d'air et de feu, et le corps de la Terre est analogue » (ms. A, f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonard-de-vinci/#i_7986

MAṆḌALA

  • Écrit par 
  • Odette J. MONOD
  •  • 1 584 mots
  •  • 1 média

bien antérieure, puisqu'il viendrait de la Mésopotamie (ziggourat). À ces notions se rattachent également des principes de relation entre le microcosme et le macrocosme, émanant des doctrines du Yoga. C'est ainsi que furent établies des correspondances entre le corps humain (le fidèle réalise un maṇḍala […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mandala/#i_7986

NATURE PHILOSOPHIES DE LA

  • Écrit par 
  • Maurice ÉLIE
  •  • 6 379 mots

Dans le chapitre « La « Naturphilosophie » »  : […] Connaître et sentir dans l'âme humaine, Herder souligne l'unité du microcosme et du macrocosme, autre thème de la Naturphilosophie romantique : « Ce que nous ne sommes pas, nous ne pouvons absolument pas le connaître et le sentir. » Quels que soient les différents thèmes de recherche ou d'exposé de ce que Georges Gusdorf a pu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-de-la-nature/#i_7986

PARACELSE (1493-1541)

  • Écrit par 
  • Bernard GORCEIX
  •  • 2 316 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le philosophe et le théologien »  : […] parties de l'homme – esprit, âme, corps –, aux trois forces constitutives – soufre, mercure, sel. Tout ce qui est divin en Dieu est astral dans le firmament, terrestre sur terre. L'homme, microcosme, est la quintessence, un extrait, un résumé de l'organisme du monde : son corps est composé de soufre, de sel et de mercure, son âme obéit aux astres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paracelse/#i_7986

PIC DE LA MIRANDOLE (1463-1494)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 4 888 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'un et le multiple, Dieu et le monde »  : […] et enfin le monde élémentaire ou sublunaire – celui des êtres terrestres. L'homme est un microcosme, et, en tant que tel, il est composé d'éléments empruntés à ces trois ordres de réalité, formant en quelque sorte un monde en soi. Ces éléments infus dans la substance humaine sont le corps, l'âme et l'esprit, ce dernier ayant une fonction de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pic-de-la-mirandole/#i_7986

PIERRE PHILOSOPHALE

  • Écrit par 
  • Sophie JANKÉLÉVITCH
  •  • 1 069 mots

Née en Égypte, puis transmise par les Arabes à l'Occident où elle commence à se répandre au début du xiie siècle, l'alchimie peut se définir dans son sens le plus commun comme l'art de la transmutation de tous les métaux vils en or ; la pierre philosophale est le moyen de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-philosophale/#i_7986

ROCHERS DE LETTRÉS. ITINÉRAIRES DE L'ART EN CHINE (exposition)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 043 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Entre microcosme et macrocosme »  : […] Mais ces rochers ne s'inscrivent pas que dans le macrocosme, pas plus qu'ils ne participent de la seule dimension vaste et pleine de l'Univers en mouvement. Ils sont directement reliés au microcosme, d'abord parce que leur contemplation fait oublier leur dimension réelle, et que la vie puissante qui les anime les fait ressembler véritablement à des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rochers-de-lettres-itineraires-de-l-art-en-chine/#i_7986

RONSARD PIERRE DE (1524-1585)

  • Écrit par 
  • Gilbert GADOFFRE
  •  • 2 910 mots

Dans le chapitre « La création subjuguée par la poésie »  : […] xvie siècle. Le parallélisme entre le microcosme et le macrocosme ne se présente pas comme une série de métaphores littéraires, mais comme l'expression d'un ordre cosmique auquel on nous fait participer par l'image. Quand l'œil de Cassandre est comparé au soleil, quand les coteaux et les rives du Loir sont qualifiés de « chevelus » et de « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-ronsard/#i_7986

STOÏCISME

  • Écrit par 
  • Jacques BRUNSCHWIG, 
  • Urs EGLI
  •  • 7 431 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La physique »  : […] est celle, lourde d'honneur et de responsabilités, du seul être à la fois mortel et raisonnable. Le microcosme humain reproduit la structure du monde. L'âme est un corps, un souffle igné, parcelle détachée du logos universel, qui se répand dans l'organisme entier, lui conférant sensibilité et mouvement. Avec des nuances […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stoicisme/#i_7986

TAOÏSME

  • Écrit par 
  • Kristofer SCHIPPER
  •  • 8 929 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les techniques de Longue Vie »  : […] au Soleil et à la Lune. Il s'agit de réaliser le Soleil et la Lune à l'intérieur du corps à partir de ces deux points de communication. Ainsi, le corps humain devient non seulement un microcosme, mais l'univers tout court, et mieux : un monde sacré parfait, puisque réalisé d'après un principe d'ordre transcendant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taoisme/#i_7986

THÉOSOPHIE

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 5 365 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Perspectives théosophiques »  : […] sont à l'œuvre dans ceux-ci, sur les relations que ces forces entretiennent entre elles (microcosme et macrocosme), sur l'histoire de leurs transformations, sur les rapports entre Dieu, l'homme et l'univers. Dans le christianisme, il y a eu des théologiens, tel saint Bonaventure, pour se livrer à une approche théosophique de la nature, car le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theosophie/#i_7986

Pour citer l’article

Hélène VÉDRINE, « MICROCOSME ET MACROCOSME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/microcosme-et-macrocosme/