MICRO-HISTOIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les débuts

Le succès de la micro-histoire n'est pas allé sans malentendus. La micro-histoire ne constitue ni une réhabilitation de la monographie traditionnelle, ni un rejet de l'histoire quantitative, ni une affirmation douteuse de la toute-puissance individuelle. Il faut, pour le comprendre, revenir à ses fondements.

La microstoria est un mouvement qui s'organise à un moment spécifique. Elle prolonge la réception en Italie, à compter du milieu des années 1960, du paradigme des Annales, c'est-à-dire d'une histoire sociale et économique qui tranchait avec une tradition nationale tournée vers l'histoire politique et un certain idéalisme. En France, cette « nouvelle histoire » s'était développée en relation avec l'expansion économique des Trente Glorieuses, avec la foi dans la planification, la régulation de la société, la modernisation. En Italie, au contraire, sa diffusion se produit au moment où, comme l'indiquera ensuite Carlo Ginzburg, la sensibilité antimodernisatrice, voire antimoderne, bascule de l'extrême droite à l'extrême gauche. En ces années politiquement bouillantes sur les campus italiens, cette conjonction idéologique, jointe à des rivalités internes à la scène historiographique nationale (divisions politiques et religieuses, opposition entre le courant marxiste et l'approche « éthico-politique » inspirée de Benedetto Croce), confère à la microstoria sa forme particulière.

Comme les Annales, elle promeut l'histoire des marchés, des groupes sociaux, de la culture populaire, et s'inspire, non sans quelque positivisme, de l'histoire quantitative ou de la démographie historique. Mais en même temps, à l'instar d'autres historiens de l'époque (tels que Natalie Zemon Davis), elle se démarque des abstractions sociologiques chères à la « nouvelle histoire ». À l'individu « moyen », représentant d'un groupe, la microstoria préfère la richesse et la chair des parcours individuels ; [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MICRO-HISTOIRE  » est également traité dans :

LE FIL ET LES TRACES (C. Ginzburg) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Denis THOUARD
  •  • 1 070 mots

Publié en France en même temps qu'une édition augmentée de Mythes, emblèmes, traces (Verdier, 2010), Le Fil et les traces. Vrai faux fictif (trad. M. Rueff, Verdier, 2010) rassemble quinze essais, plus un placé en annexe. La traduction française joint utilement une bibliographie des écrits de Carlo Ginzburg sur près de cinquante années de production. El […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-fil-et-les-traces-c-ginzburg/#i_45586

GINZBURG CARLO (1939- )

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 1 105 mots

Dans le chapitre « Traces, déplacements, lapsus »  : […] Cette démarche intellectuelle peut s'appliquer au Baptême , à La Flagellation et à tout le cycle de la Vraie Croix du peintre d'Arezzo ( Enquête sur Piero della Francesca , 1981 ; trad. franç. 1983), ici replacés dans leur contexte géopolitique, à savoir les projets de reconquête de la Grèce et de nouvelles croisades en Orient. Une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-ginzburg/#i_45586

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Courants et écoles historiques

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 6 859 mots

Dans le chapitre « La micro-histoire »  : […] D'Italie allait surgir une autre transformation novatrice. La micro-histoire substitue un modèle d'analyse qui remet en cause la démarche sociologique classique, les présupposés scientifiques, en s'inscrivant toutefois dans une exigence rigoureusement rationaliste qui le distingue des dérives relativistes du moment. Malgré une revue, Quaderni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-courants-et-ecoles-historiques/#i_45586

Voir aussi

Pour citer l’article

Paul-André ROSENTAL, « MICRO-HISTOIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/micro-histoire/