RENAULT MICHEL (1927-1993)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans le cercle restreint des étoiles de l'Opéra de Paris, Michel Renault occupait une place privilégiée. Doté d'une plastique digne de l'antique, d'une technique parfaite, il faisait preuve d'un sens du style et d'une musicalité exceptionnels.

Michel Renault est né le 15 décembre 1927 à Paris. Son père est agent de maîtrise aux usines Renault, sa mère se consacre à la carrière de ses enfants : Michel a une demi-sœur, Nicole Bonnefoux, qui se voue également à la danse. La famille restera toujours profondément unie.

Michel Renault prend ses premières leçons de danse à cinq ans dans le cours privé de Mauricette Cebron (1895-1992), une pédagogue qui fit toute sa carrière à l'Opéra comme danseuse, puis comme professeur du Ballet. Cela, à l'époque où Carlotta Zambelli (1875-1968) régnait sur la danse au palais Garnier avec Albert Aveline (1883-1968) et Serge Lifar (1905-1986). Hors de l'Opéra, Mauricette Cebron organisait des spectacles d'enfants au théâtre du Petit-Monde, tous les jeudis ; le petit Michel en devint rapidement la vedette. À quinze ans, il est engagé sur concours, dans le corps de Ballet de l'Opéra, sans être passé par l'École de danse. Paris est occupé ; malgré le rationnement de la nourriture, le froid, le couvre-feu, le Ballet de l'Opéra, sous l'impulsion de Serge Lifar, est en pleine activité. Les garçons travaillent avec le rénovateur de la danse masculine Gustave Ricaux (1884-1961) : Serge Peretti, Jean Babilée, Roland Petit, Serge Golovine bénéficient de son enseignement. Par ailleurs, Michel Renault perfectionne sa “petite batterie” avec Serge Peretti. En 1946, il a le privilège d'être le partenaire de deux illustres ballerines, Lycette Darsonval et [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Les derniers événements

France. Libération de Michel Garretta et mise en examen de Louis Schweitzer dans l'affaire du sang contaminé. 15-22 mai 1995

Le 15, l'ancien directeur général du Centre national de transfusion sanguine (C.N.T.S.), Michel Garretta, condamné en octobre 1992 à quatre ans de prison pour tromperie sur la qualité substantielle des produits sanguins destinés aux hémophiles et contaminés par le virus du sida, sort de prison […] Lire la suite

France. Attentats terroristes à Paris et renforcement des mesures de sécurité. 1er-30 septembre 1986

jusqu'alors, les Partisans du droit et de la liberté (P.D.L.). Le 14, peu avant 17 h 30, une bombe explose dans les sous-sols du Pub Renault, tuant deux gardiens de la paix et blessant grièvement un maître d'hôtel de l'établissement. Ces derniers avaient transporté au sous-sol un paquet suspect […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gilberte COURNAND, « RENAULT MICHEL - (1927-1993) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-renault/