PLATINI MICHEL (1955- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Monsieur le président

Michel Platini ne reste pas longtemps éloigné des choses du football. En novembre 1988, l'équipe de France est piteusement tenue en échec à Chypre (1-1). Le sort du sélectionneur, Henri Michel, se joue en coulisses. Michel Platini accepte de le remplacer pour tenter de rétablir une situation des plus compromises et de permettre aux Bleus de se qualifier pour la Coupe du monde en Italie. Mais le mal était fait, et les joueurs français regarderont le Mondiale à la télévision... En revanche, sous la houlette du sélectionneur Platini, les Français se qualifient brillamment pour l'Euro 1992 en Suède. À l'issue de cette compétition où les Bleus ne se sont guère distingués, Michel Platini abandonne sa fonction.

À la fin de 1992, son ami Fernand Sastre l'appelle pour qu'il préside avec lui le comité d'organisation de la Coupe du monde 1998 en France. Platini s'acquitte à merveille de cette mission. Au-delà de la victoire finale des Bleus, la compétition est une pleine réussite.

Platini s'investit dans les instances internationales du football. Membre du comité exécutif de l'UEFA et de la FIFA depuis 2002, il brigue, en janvier 2007, la présidence de l'UEFA et se présente face au président sortant, le Suédois Lennart Johansson. Ce dernier, soutenu par les grandes fédérations et tous les tenants du foot-business, s'appuie sur son réseau et son bilan économique. Platini, lui, fait campagne dans toute l'Europe, notamment en Europe de l'Est et dans les Balkans, pour tenter de rallier les laissés-pour-compte du football des riches à sa cause. Une campagne qui s'avère fructueuse, puisqu'il est élu président, par 27 voix contre 23, avec pour slogan « rendre le football aux footballeurs ». Michel Platini souhaite en effet s'attaquer aux fléaux du football : « le racisme, la xénophobie, les transactions financières douteuses, les paris clandestins, les dérives de la profession d'agent, le dopage ». Il voudrait aussi aider les « petites » fédérations, en redistribuant plus équitablement les bénéfices générés par l'UEFA. Il souhaite également faire passer l'idée d' [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  PLATINI MICHEL (1955- )  » est également traité dans :

SPORT (Disciplines) - Le football

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 13 390 mots
  •  • 38 médias

Dans le chapitre « Le diktat des clubs riches (depuis 1997) »  : […] En 1997, la formule est de nouveau modifiée : sous la pression des grands clubs, pour lesquels une participation à la Ligue des champions est impérative afin de leur permettre de « boucler » leur budget, le deuxième des principaux championnats est inscrit en Ligue des « champions ». En 1999, on ira jusqu'au... quatrième, et les équipes espagnoles, italiennes, anglaises et allemandes, qui représent […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Suisse. Abandon des poursuites contre Michel Platini dans la procédure visant Sepp Blatter. 24 mai 2018

Le Ministère public de la Confédération informe l’avocat de Michel Platini que son client « ne sera pas incriminé » dans le cadre de la procédure pénale ouverte en septembre 2015 au sujet du versement estimé « déloyal » de 1,8 million d’euros à l’ancien footballeur par l’ancien président […] Lire la suite

Confirmation de la suspension de Michel Platini. 9 mai 2016

Le Tribunal arbitral du sport siégeant à Lausanne (Suisse) confirme la suspension de Michel Platini de toute activité liée au football, en réduisant la durée de la peine de six à quatre ans. Président de l’Union des associations européennes de football (UEFA), Michel Platini a été condamné […] Lire la suite

Suspension de Sepp Blatter et de Michel Platini par la F.I.F.A. 11-21 décembre 2015

de football Michel Platini. Ce dernier est accusé d’avoir reçu, en février 2011, une somme de 2 millions de francs suisses (1,8 million d’euros) du président de la F.I.F.A. Joseph « Sepp » Blatter, qualifiée par la justice suisse de « paiement déloyal ». Également suspendu et visé par une procédure […] Lire la suite

France. Polémique sur le voyage de Manuel Valls à Berlin. 6-11 juin 2015

officiel » sur l’invitation de Michel Platini, président de l’Union européenne des associations de football (U.E.F.A.) et en précisant que la présence dans l’avion des deux fils du Premier ministre, rendue publique le même jour, n’a occasionné aucun surcoût. Le 11, Manuel Valls estime qu’« il n’y avait […] Lire la suite

France. Réaction des autorités après des sifflets contre « La Marseillaise » au Stade de France. 14-17 octobre 2008

. En mai 2002, Jacques Chirac, alors chef de l'État, avait quitté le stade où l'hymne national était sifflé à l'occasion de la finale de la Coupe de France de football opposant Lorient à Bastia. Le 17, dans la presse, Michel Platini, président de l'U.E.F.A., juge inapplicable la décision d'arrêter un match de football dans de telles circonstances et déplore que « le football [soit] pris en otage par le monde politique ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « PLATINI MICHEL (1955- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-platini/