LONGTIN MICHEL (1946- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le compositeur québécois Michel Longtin s'est d'abord fait connaître par des œuvres électro-acoustiques, notamment grâce à une pièce élaborée au Groupe de musique expérimentale de Bourges (G.M.E.B.), Pour conjurer la montagne (1977), qui deviendra la troisième partie de sa Trilogie de la montagne. Expressionniste, colorée par les acquis de l'école spectrale, influencée par l'univers électro-acoustique mais refusant le dogmatisme sériel, sa musique utilise toutes les ressources des systèmes modal et tonal.

Né à Montréal le 20 mai 1946, Michel Longtin se tourne d'abord vers les sciences. Dans le même temps, durant les étés de 1963 et de 1964, il se consacre à l'art dramatique, à la mise en scène et à la pantomime à l'école des Beaux-Arts de Banff. En 1968, il décide de suivre des études musicales, menant de front des stages en informatique et des cours privés de composition avec André Prévost. Deux ans plus tard, il s'inscrit à l'université de Montréal, où il étudie la composition avec André Prévost et l'analyse avec Serge Garant ; il y obtient une maîtrise de composition en 1975 et un doctorat de composition en 1982. Parallèlement, il s'initie à la musique électro-acoustique au Royal Conservatory of Music de Toronto, avec Samuel Dolin (1971), et au studio de musique électronique du McGill Conservatorium of Music de Montréal, avec Paul Pedersen (1971-1972), Bengt Hambraeus (1972-1973) et Alcides Lanza (1974-1975). En 1977, il participe à la fondation de l'Association pour la création et la recherche électro-acoustiques du Québec (A.C.R.E.Q.). Michel Longtin enseigne à l'université de Montréal de 1973 à 2008 ; il a également enseigné à l'école de musique Vincent-d'Indy d'Outremont et à l'université McGill.

Son grand œuvre en musique électro-acoustique est sa Trilogie de la montagne, pour bande magnétique. Il s'agit d'une vaste fresque (une cinquantaine de minutes de musique) regroupant trois pièces : De cristal, d'angoisse et de montagne (1979), À bientôt elfes, trolls et lutins (1979), Pour conjurer la montagne (1977). Ce tripty [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Classification

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « LONGTIN MICHEL (1946- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-longtin/