CERTEAU MICHEL DE (1925-1986)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Vers une poétique du corps

Sans doute y a-t-il, dans l'œuvre de Michel de Certeau, un mouvement inverse et réciproque de celui qu'il décèle dans son objet même, le discours mystique, s'il est vrai que ce discours procède d'une position où « le nom est susceptible de construire un corps », entendez le nom de Dieu seul, au prix d'une « satisfaction à souffrir », voire d'une « pensée de la damnation » quasi mélancolique comme chez Surin, qui opèrent une coupure « séparant du signifiant de l'autre l'être-là du corps » (« Mélancolique et/ou mystique : J.-J. Surin », in Analytiques, no 2, oct. 1978). La césure historienne productrice d'un nouveau pensable ne serait-elle pas dès lors l'envers ou l'antidote de cette coupure mélancolique, mortifère, entre le signifiant de l'autre et le corps du sujet ? L'enjeu le plus secret de l'œuvre n'est-il pas de démontrer et démonter « la trahison chrétienne depuis les origines », à savoir le fait que « à la différence du judaïsme le christianisme a instauré un discours (le logos évangélique) qui console de la perte du corps » et où « le Nom se substitue au corps » ? À l'inverse du Nom unique, l'espoir est alors dans le pluriel et, au-delà d'une stase muette qui s'enfonce dans le murmure sans nom, dans la production d'une écriture où le corps rencontre à nouveau l'amour. « Du Nom, issu du rien qu'est devenu le corps, on passe à l'écriture elle-même destinée à redéfinir et constituer l'histoire. » Concluons : « De ce point de vue, l'écriture est simultanément ouverture de passages et construction de corps » (op. cit.). Par suite, au discours mystique se substitue la fable mystique, intégrant à l'énonciation elle-même (« la scène de l'énonciation ») ce rire où Michel de Certeau voyait s'unir Surin et Foucault : « à la fois le mouvement de la perte et celui de l'amour ». « Ouverture à une poétique du corps » : telles s'intitulent les dernières pages de La Fable mystique (t. I). Dans l'espace ouvert de l'écriture, la retrouvaille de l'amour décèle dans le bruit même une musique. « Les sons forment une m [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages



Écrit par :

Classification


Autres références

«  CERTEAU MICHEL DE (1925-1986)  » est également traité dans :

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 1 097 mots

L 'histoire comme justification de la politique, comme caution de la mémoire des groupes, l'histoire redécouverte par les autres sciences humaines et sociales sont autant de signes qui témoignent de l'actualité du travail des héritiers d'Hérodote. Les articles qui suivent entendent montrer l'état de la discipline aujourd'hui. À l'heure du règne de l'expertise et de l'interdisciplinarité, il import […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-vue-d-ensemble/#i_98119

HISTOIRE (Histoire et historiens) - L'écriture de l'histoire

  • Écrit par 
  • Christian DELACROIX
  •  • 4 391 mots

Dans le chapitre « Sortir de l'opposition entre histoire et littérature »  : […] Hayden White propose en effet d'analyser l'histoire comme un « artifice littéraire » et développe une « métahistoire » qui considère les récits historiques comme des « fictions verbales » ( verbal fictions ) dont le régime de vérité ne diffère pas de celui des récits de fiction du roman. Selon lui, préalablement à toute interprétation et à toute écriture, une opération poétiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-l-ecriture-de-l-histoire/#i_98119

LE SANG ET LE CIEL. LES SAINTES MYSTIQUES DANS LE MONDE CHRÉTIEN (J.-P. Albert) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques MAÎTRE
  •  • 1 103 mots

En histoire du catholicisme, les travaux se multiplient dans le domaine de la spiritualité et de la mystique, notamment à propos de la place spécifique qu'y occupent les femmes, figures éminentes d'un christianisme dont l'appareil ecclésiastique reste monopolisé par des hommes. Les recherches universitaires mettent en général l'accent sur la diversité des époques et des modèles, tout en cherchant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-sang-et-le-ciel-les-saintes-mystiques-dans-le-monde-chretien/#i_98119

LINGUISTIC TURN, histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 1 841 mots

Dans le chapitre «  L'histoire comme activité purement rhétorique ? »  : […] Le linguistic turn sépare radicalement texte et réalité et considère le langage comme un système fermé et autosuffisant de signes dont le sens est gouverné par leurs relations réciproques, impersonnelles et échappant au contrôle des acteurs sociaux, réduisant ainsi le monde social aux seuls principes qui commandent les discours. Dans ce remue-ménage tonitruant, les travaux d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistic-turn-histoire/#i_98119

Pour citer l’article

Dominique JULIA, Claude RABANT, « CERTEAU MICHEL DE - (1925-1986) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-de-certeau/