MICAS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Structure et principaux types

Les micas appartiennent au groupe des phyllosilicates à épaisseur foliaire de 1 nm, dont le feuillet élémentaire est constitué par deux couches de tétraèdres SiO4 réunies par une couche octaédrique contenant des anions supplémentaires OH− ou F− et des cations hexacoordonnés, comme Al3+ou Mg2+. À la différence du talc Mg3(Si4O10)(OH)2ou de la pyrophyllite Al2(Si4O10)(OH)2, qui sont également bâtis sur ce type 2/1, les feuillets des micas possèdent une charge négative, due le plus souvent à l'existence d'aluminium en position tétraédrique, dans des proportions voisines de 1 Al pour 3 Si. Cela est compensé par la présence de cations interfoliaires (en général K+), qui sont disposés eux-mêmes en couches planes parallèles aux feuillets. La formule générale des micas s'écrit :

avec X = K, Na, Ca, Rb, Cs ; Y = Al, Fe2+, Mg, Li, Mn ; Z = Si, Al, Fe3+, Ti. On peut distinguer, d'après leur structure, deux types principaux : dioctaédrique et trioctaédrique.

Mica trioctaédrique

Mica trioctaédrique

Dessin

Schéma de la structure d'un mica trioctaédrique (d'après Wyckoff) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les micas dioctaédriques courants contiennent dans la couche octaédrique des atomes d'aluminium occupant deux sites sur trois, d'où leur qualificatif. Il s'agit essentiellement de KAl2(Si3AlO10)(OH)2, la muscovite, et de son équivalent sodique, la paragonite, les solutions solides étant très limitées dans ce groupe. La glauconite (ou glauconie), bâtie sur le même modèle mais riche en fer, est rattachée par la plupart des auteurs aux argiles de la famille de l'illite. La fuchsite est une variété chromifère, vert clair, de muscovite.

Les micas trioctaédriques répondent à la formule K(MgFe)3(Si3AlO10)(OH)2 : les trois sites disponibles y sont occupés en effet par des ions Fe2+ ou Mg2+ en proportion variable. Dans les minéraux naturels, il existe le plus souvent une faible proportion d'aluminium octaédrique, compensée par des substitutions concomitantes dans la couche tétraédrique. Dans cette série continue, on place arbitrairement à la v [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Médias de l’article

Mica trioctaédrique

Mica trioctaédrique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Lépidolite

Lépidolite
Crédits : R. Appiani/ De Agostini

photographie

Biotite

Biotite
Crédits : De Agostini/ Getty Images

photographie

Granite

Granite
Crédits : Jacques-Marie Bardintzeff

photographie

Tous les médias




Écrit par :

  • : professeur de géologie à l'université de Bretagne-Occidentale, Brest
  • : directeur de recherche à l'Institut national de la recherche agronomique, chargé de mission auprès du ministre de l'Écologie, membre de l'Académie d'agriculture de France

Classification


Autres références

«  MICAS  » est également traité dans :

GRANITES ET RHYOLITES

  • Écrit par 
  • Bernard BONIN, 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • Georges PÉDRO, 
  • Michel ROBERT
  •  • 8 468 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Granites orogéniques d'anatexie »  : […] Une famille de granites se singularise par sa richesse en quartz, la présence de silicates alumineux et l'absence de roches basiques congénères. Intimement mêlés aux formations métamorphiques dont ils sont issus, ces granites constituent la série anatectique. Les granites d'anatexie sont abondants dans les zones internes des chaînes de collision continentale (type Himalaya), ils renferment de nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/granites-et-rhyolites/#i_38312

ROCHES (Classification) - Roches métamorphiques

  • Écrit par 
  • Gérard GUITARD
  •  • 4 369 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Micaschistes et phyllades »  : […] À l'inverse des gneiss, les micaschistes et les phyllades sont des tectonites métamorphiques où prédominent les micas, d'où leur schistosité très marquée. Ils dérivent de roches sédimentaires de nature pélitique. Les micaschistes sont de grain gros et moyen, souvent riches en porphyroblastes (micaschistes à grenat, à disthène, à cordiérite...). Les phyllades ou schistes sont à grain plus fin et s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-classification-roches-metamorphiques/#i_38312

SILICATES

  • Écrit par 
  • Jean WYART
  •  • 8 500 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Groupe talc-mica-montmorillonite (1 nm) »  : […] Le feuillet élémentaire est constitué par deux couches tétraédriques entre lesquelles se trouve la couche octaédrique, d'où leur symbole 2/1. On désigne aussi ce groupe comme celui des « phyllites à 1 nm », 1 nm étant l'épaisseur du feuillet. Le feuillet est électriquement neutre dans le talc Mg 3 Si 4 O 10 (OH) 2 , qui est trioctaédrique, et la pyrophyllite Al 2 Si 4 O 10 (OH) 2 , dioctaédrique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/silicates/#i_38312

Voir aussi

BIOTITE    LÉPIDOLITE    MUSCOVITE    PARAGONITE    PHLOGOPITE    PHYLLOSILICATES

Pour citer l’article

Jean-Paul CARRON, Michel ROBERT, « MICAS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/micas/