MEURTRE DU PÈRE

BANQUET RITUEL

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 390 mots

Banquet appartenant à la catégorie des repas totémiques, des sacrifices mangés et des cérémonies de communion. Selon Freud, le banquet rituel serait la reproduction et la fête commémorative d'un événement historique, à savoir le « parricide primitif » (meurtre du père de la horde par ses fils jaloux). Au cours de ce repas, les fils se réconcilient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banquet-rituel/#i_92463

CANNIBALISME

  • Écrit par 
  • Nicole SINDZINGRE, 
  • Bernard THIS
  •  • 4 177 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le cannibalisme de la « horde primordiale » »  : […] L'humanité, selon Claude Lévi-Strauss, se diviserait en deux catégories : « Il y a des sociétés qui voient dans l'absorption de certains individus détenteurs de forces redoutables le seul moyen de neutraliser celles-ci et de les mettre à leur profit, et celles qui, comme la nôtre [...], ont choisi la solution inverse, consistant à expulser ces êtr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cannibalisme/#i_92463

FREUD SIGMUND (1856-1939)

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER, 
  • Marthe ROBERT
  •  • 16 134 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'histoire et l'homme »  : […] Bien qu'instruit par cette erreur en quelque sorte magistrale, Freud recourut encore à la méthode « historique » dans son auto-analyse, à un moment où, allant à l'aventure dans le dédale de ses propres rêves, il pouvait à peine croire que sa reconstruction fût vraie. En l'occurrence, elle l'était pourtant, il put s'en assurer lorsque sa mère lui co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sigmund-freud/#i_92463

GROUPE DYNAMIQUE DE

  • Écrit par 
  • Didier ANZIEU
  •  • 3 606 mots

Dans le chapitre « La perspective psychanalytique »  : […] La psychanalyse est applicable à la vie collective, ainsi que Freud en a donné des exemples dans Totem et tabou (1913), dans Psychologie collective et analyse du moi (1921), dans Malaise dans la civilisation (1930). L'apport essentiel de Freud réside dans un mythe qu'il a inventé et qui, depuis lors, s'est révélé être toujours présent, à un moment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynamique-de-groupe/#i_92463

ŒDIPE COMPLEXE D'

  • Écrit par 
  • Claude RABANT
  •  • 5 298 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La Loi primordiale »  : […] Cette nécessité, qui apparaît comme le pivot même du complexe d'Œdipe, pose la question de la loi qui la prescrit : non plus seulement des forces dont le jeu fixe à l'œdipe ses destins, mais de ce qui impose à ce jeu sa règle ; non plus seulement des formes du complexe, mais de ce qui impose à la pulsion sexuelle une forme déterminée par la cultur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/complexe-d-oedipe/#i_92463

SACRIFICE

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 3 520 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De l'ethnologie à la psychanalyse »  : […] De cette analyse du sacrifice à travers les interprétations qu'en donnent les sacrifiants une première conclusion se dégage : c'est que ces interprétations varient selon les types de sociétés et que l'on pourrait parler à juste titre des cadres sociaux du sacrifice. Là où dominent les structures de communication, le sacrifice est conçu sur le modèl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacrifice/#i_92463

SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 9 280 mots

Dans le chapitre « Psychanalyse du lien social »  : […] Peut-être faut-il rappeler que l'originalité de la psychanalyse freudienne est de n'être ni une psychologie d'où ne pourrait jamais sortir une fois convertie en théorie politique qu'une psychosociologie des comportements ni une sociologie qui réduirait le sujet à n'être que l'effet ou le reflet de la société et de sa culture. Elle n'est pas une thé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/societe/#i_92463

SURMOI

  • Écrit par 
  • Jean-Michel VAPPEREAU
  •  • 5 137 mots
  •  • 8 médias

Freud a introduit le terme de surmoi en 1923 dans son essai intitulé Le Moi et le ça , afin d'ajouter une dimension génétique au mythe de Totem et tabou . Il y expose ce qui advint après le déroulement du drame mythique, de manière à rendre compte de la dissolution de l'œdipe. Une fois accompli le meurtre de celui qui barre l'accès à la jouissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surmoi/#i_92463