MÉTROLOGIE

Médias de l’article

Livre de 16 onces

Livre de 16 onces
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Gallon anglais

Gallon anglais
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Boisseau de Paris

Boisseau de Paris
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Minot et muid

Minot et muid
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


Les mesures de longueur et de surface

Pied, pouce, etc., les plus anciennes mesures furent anthropométriques, l'homme s'érigeant en mesure de toutes choses. Il était commode de confronter la longueur de tout bien au pouce, à l'empan, à la coudée, au pied, au pas ou à la brasse, et il était déjà scientifique d'introduire entre ces mesures empruntées au corps humain tout un système simple de rapports arithmétiques, multiples ou sous-multiples, entiers, ne reposant pas sur des fractions. Ainsi l'empan a quatre valeurs, selon qu'il mesure l'écart entre le pouce et l'un ou l'autre des quatre doigts. Mais sa mesure est toujours égale à 1/8 de la brasse, qui mesure l'écartement des bras jusqu'aux poignets, ou aux mains fermées, ou à l'extrémité du médius, ou enfin du médius tendu, bras levé, au sol. À ces quatre mesures de la brasse, et de l'empan, correspondaient aussi quatre mesures de la coudée, car ces trois mesures de longueur entraient dans un système fondé sur les nombres 1, 4 et 8, où chaque brasse correspondait à 4 coudées et 8 empans. Ces systèmes de compte prévalaient bien avant le Moyen Âge, la perfection et l'équilibre des monuments que nous ont laissés les anciennes civilisations, depuis les pyramides ou le Parthénon jusqu'aux cathédrales gothiques ou aux églises baroques, reflètent aussi cette harmonie des nombres. Les systèmes métriques prédécimaux ont magnifiquement servi le travail de l'homme. Ils se caractérisaient, se distinguaient mieux par leurs rapports de groupement et de division que par les grandeurs absolues des mesures qui les constituaient. On fut bien en peine en effet de dégager des étalons (standards) pour ces mesures du corps humain : l'esprit chrétien aurait aimé choisir les mensurations du Christ ; de façon plus réaliste, on s'en tint à celles du roi, à défaut de toujours bien connaître les caractéristiques physiques du plus illustre des souverains médiévaux, l'empereur Charlemagne, mais longtemps on utilisa le pied de Charlemagne à côté du pied du roi, comme mesures royales de longueur.


pour nos abonnés,
l’article se compose de 17 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur émérite des universités de Venise et Lille, directeur de recherche émérite (C.N.R.S. Paris)

Classification


Autres références

«  MÉTROLOGIE  » est également traité dans :

SYSTÈME MÉTRIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Suzanne DÉBARBAT
  •  • 419 mots

9 mars 1790 Un rapport de Talleyrand propose à l'Assemblée constituante un système de normalisation des poids et mesures. 8 mai 1790 Un décret, sanctionné par Louis XVI le 22 août, introduit le mot mètre. 27 octobre 1790 Une commission de l'Académie des sciences adopte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-metrique-reperes-chronologiques/#i_30448

BIBLIOMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Ghislaine FILLIATREAU
  •  • 1 802 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La bibliométrie, un dispositif technique comme les autres  »  : […] Comme toutes les techniques de métrologie, la bibliométrie se prête à de multiples usages. Du côté de la mise en évidence utile de réalités, on peut par exemple songer aux effets des politiques de financement, à l’observation du mouvement des sciences, à l’objectivation d’évolutions impossibles à percevoir sans étude […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bibliometrie-et-evaluation-de-la-recherche/#i_30448

FABRY CHARLES (1867-1945)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MATHIEU
  •  • 545 mots

de Fabry, qui comprend plus de trois cents titres, les travaux relatifs à l'optique l'emportent de loin en nombre et en importance. Il n'est guère de grandeur physique concernant le rayonnement visible et ultraviolet dont la mesure ne doive quelque perfectionnement à une méthode, à un dispositif ou à un appareil auquel est attaché le nom de Fabry […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-fabry/#i_30448

ISLAM (La civilisation islamique) - Les mathématiques et les autres sciences

  • Écrit par 
  • Georges C. ANAWATI, 
  • Roshdi RASHED
  • , Universalis
  •  • 22 471 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La mécanique »  : […] Dans le domaine des mesures, al-Khāzinī, vers 1100, se référant aux travaux des Anciens (Archimède, Aristote, Euclide, Ménélas, Pappus) et surtout à ceux de Bīrūnī en vue de déterminer le poids spécifique, donna dans son ouvrage Balance de la sagesse (Mīzān al-ḥikma) une théorie détaillée de la balance ; il y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-les-mathematiques-et-les-autres-sciences/#i_30448

LIVRE TOURNOIS

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 4 501 mots

Dans le chapitre « Le poids »  : […] Les poids utilisés jusqu'au xixe siècle ont pour base commune l'once romaine (environ 27,287 grammes). Le multiple le plus courant est la livre de 12 onces, mais on trouve aussi des livres de 12 1/2, 15, 16 et 18 onces selon les époques et les régions. Charlemagne unifie les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-tournois/#i_30448

MÉSOPOTAMIE - Les mathématiques

  • Écrit par 
  • Christine PROUST
  •  • 3 607 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les époques achéménide et hellénistique »  : […] remarquables. On voit ainsi des érudits d’Uruk et de Babylone continuer à utiliser en mathématiques la métrologie paléo-babylonienne, pourtant complètement disparue des usages en vigueur dans les activités administratives et économiques de l’époque. Le décalage entre les métrologies héritées du passé et celles effectivement en usage a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-les-mathematiques/#i_30448

MICHELSON ALBERT ABRAHAM (1852-1931)

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 185 mots

Physicien américain, d'origine polonaise, né le 19 décembre 1852 à Strelno, en Prusse (aujourd'hui Strzelno, en Pologne) et mort le 9 mai 1931 à Pasadena en Californie. Professeur à l'université de Chicago, Prix Nobel de physique (1907), inventeur de l'interféromètre qui porte son nom, Albert Abraham Michelson a mené de nombreuses recherches […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-abraham-michelson/#i_30448

NOMENCLATURE DU SYSTÈME MÉTRIQUE

  • Écrit par 
  • Suzanne DÉBARBAT
  •  • 195 mots

La normalisation des poids et mesures, préoccupation remontant en France à Henri IV, voire à Charlemagne, est tentée sans succès à l'époque même où se crée (1667) l'Observatoire de Paris. Il faut attendre la Révolution française pour que l'Académie des sciences soit chargée de fixer les éléments d'un système d'uniformisation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nomenclature-du-systeme-metrique/#i_30448

TEMPS

  • Écrit par 
  • Hervé BARREAU, 
  • Olivier COSTA DE BEAUREGARD
  •  • 14 773 mots

Dans le chapitre « Le temps physique »  : […] « La vérité recule, écrivait Henri Poincaré, mais le savant avance. » Dès son origine, la mécanique de Kepler, de Galilée, de Newton, de Huygens a su définir de manière opératoire le temps comme une grandeur mesurable et, plus tard, légaliser de mieux en mieux cette définition (cf. galilée, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temps/#i_30448

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean Claude HOCQUET, « MÉTROLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/metrologie/