MÉTROLOGIE HISTORIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Livre de 16 onces

Livre de 16 onces
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Gallon anglais

Gallon anglais
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Boisseau de Paris

Boisseau de Paris
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Minot et muid

Minot et muid
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


D'innombrables poids

Au Moyen Âge, ce n'est pas seulement chaque principauté, chaque ville, chaque seigneurie qui possède ses propres poids. La diversité va plus loin : chaque marchandise a ses propres emballages qui servent aussi de mesure, mais elle a également sa propre livre. La livre est l'unité pondérale la plus usitée. Les métaux précieux sont pesés avec des unités plus fines, le carat et l'once. Un recensement de ces livres dans le royaume de France dénombrerait l'existence d'un bon millier de variétés locales, dont l'apparition n'est pas seulement due au ralentissement des échanges dans un pays divisé par le morcellement féodal. En effet, à Venise, grande métropole commerciale, on recensait huit livres différentes, dont cinq réservées aux échanges locaux et trois utilisées dans le commerce extérieur : les premières servaient à peser les médicaments, les fils tissés d'or et d'argent, la soie, le biscuit de marine et les farines, le pain enfin – qui a donc pour sa pesée un poids différent de la farine ou du biscuit –, les secondes étaient le poids de marc, la livre légère et la livre grosse. On pesait les denrées de faible masse et de grands prix, tels les épices, à la livre légère, les pondéreux de moindre valeur, ainsi le sel ou l'huile, les métaux, à la livre lourde. Moins une denrée a de prix, plus sa pesée est rapide et grossière et la livre grosse fait l'affaire. L'échange marchand introduit techniquement la diversité des poids.

La livre comporte des sous-multiples et des multiples, en particulier la centaine (quintal, cantar) et le millier. Le poids le plus petit est le grain, qui est la plus petite unité pondérale où commence et s'achève la perception humaine. Pendant longtemps, il a fallu les grouper sur un plateau de balance pour en estimer le poids (env. 0,05 g). Les grains sont groupés en carats, onces, marcs et livres. Le tableau indique la compositi [...]

Livre de 16 onces

Livre de 16 onces

Tableau

Les sous-multiples d'une livre de 16 onces. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 17 pages


Écrit par :

  • : professeur émérite des universités de Venise et Lille, directeur de recherche émérite (C.N.R.S. Paris)

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean Claude HOCQUET, « MÉTROLOGIE HISTORIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/metrologie-historique/