MÉTONYMIE

CONDENSATION, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 653 mots

Formation caractéristique de l'inconscient, la condensation résulte d'un travail de « compression », dont Freud dit qu'il est essentiellement différent d'un simple résumé. Mise en évidence dans le rêve, la condensation devient, dans l'analyse du mot d'esprit, « la catégorie à laquelle sont subordonnées toutes les autres ». En ce sens, elle est la simple expression de la tendance à l'épargne qui do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/condensation-psychanalyse/#i_3987

DÉPLACEMENT, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 869 mots

Si l'aptitude au déplacement caractérise tout particulièrement l'énergie au niveau de ce que Freud appelle les « processus primaires », c'est-à-dire l'activité psychique inconsciente, il importe de définir le champ où opère le concept, et notamment d'une façon diacritique par rapport à la « condensation ». Dans les lettres à Fliess, Freud relève trois types de déplacement conduisant à des compromi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deplacement-psychanalyse/#i_3987

FONTANIER PIERRE (1768-1844)

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 273 mots

Éditeur en 1818 du Commentaire des tropes de Du Marsais et auteur de deux ouvrages — étroitement liés dans son esprit et destinés à constituer un unique Traité général — sur les figures du discours, Manuel classique pour l'étude des tropes (1821) et Des figures autres que tropes (1827), Pierre Fontanier est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-fontanier/#i_3987

INCONSCIENT

  • Écrit par 
  • Christian DEROUESNE, 
  • Hélène OPPENHEIM-GLUCKMAN, 
  • François ROUSTANG
  •  • 8 260 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les mécanismes de condensation et de déplacement »  : […] Alors que la pensée consciente tend à la clarté et à la distinction des concepts qu'elle utilise, de même qu'à la hiérarchisation et à la mise en valeur relative explicite de ces concepts, l'inconscient se caractérise par les processus de condensation et de déplacement . Freud a développé et précisé à propos du rêve ces modalités du discours inconscient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inconscient/#i_3987

L'ÉCHARPE ROUGE (Y. Bonnefoy) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 1 095 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le silence du père »  : […] À travers le réseau de ces anamnèses, le poète, qui se dédouble en analyste, décrypte le regard que porta un fils sur les silences de son père et de sa mère, silences qui auraient décidé de sa vocation poétique et même déterminé sa conception contradictoire du langage et du monde comme séparation et réparation de l’unité perdue. Sans oublier sa période surréaliste (« Un tableau de Max Ernst »), sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-echarpe-rouge/#i_3987

LINGUISTIQUE ET PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MILNER
  •  • 7 201 mots

Dans le chapitre « Le rôle théorique décisif de la linguistique structurale »  : […] Mais cela n'affecte pas l'importance décisive que prend par ailleurs la possibilité de la science linguistique. Car cette importance n'est pas liée à des résultats empiriques, mais à des décisions théoriques. À cet égard, une seule forme de linguistique a véritablement importé : la linguistique structurale, représentée par la tradition saussurienne et singulièrement par Roman Jakobson. Il ne s'ag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-et-psychanalyse/#i_3987

MÉTAPHORE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves POUILLOUX
  •  • 6 356 mots

Dans le chapitre « La tradition classique »  : […] « Métaphore » vient du grec metaphora , qui signifie « transport » – au sens matériel comme au sens abstrait. Le terme est utilisé par Aristote dans la Poétique (1457 b) pour décrire une opération de langage. « La métaphore, écrit-il, est le transport à une chose d'un nom qui en désigne une autre, transport ou du genre à l'espèce, ou de l'espèce au genr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaphore/#i_3987

PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 17 217 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sens et altérité »  : […] C'est, en effet, en tant que refus d'un savoir que le refoulement est originairement conçu. « Quand, à la première entrevue, je demandais à mes malades s'ils se souvenaient de ce qui avait d'abord provoqué le symptôme considéré, les uns prétendaient n'en rien savoir, les autres me rapportaient un fait dont le souvenir, disaient-ils, était vague, et auquel ils ne pouvaient rien ajouter [...]. Par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse/#i_3987

ROMANTISME

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE, 
  • Henri ZERNER
  •  • 22 144 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Problème de l'art romantique en France »  : […] Le romantisme ayant trouvé sa vocation en Allemagne comme mouvement antirationaliste et antifrançais, il n'est pas surprenant qu'il ait eu des difficultés à se redéfinir en France. Il s'est posé à ses débuts comme anticlassique. Mais si cette formule fut assez efficace chez les littérateurs, elle jeta dans l'art une grande confusion. En effet, on assimilait volontiers le concept de classicisme à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romantisme/#i_3987

TROPES, linguistique

  • Écrit par 
  • Michel BRAUDEAU
  •  • 1 310 mots

La taxinomie des ornements rhétoriques (il faut bien avoir recours à cette périphrase, puisque, dès les Anciens, on estime que le trope porte sur le mot, et la figure sur le groupe de mots) pose des problèmes tant historiques (l'histoire des classements) que théoriques (le fondement des classements). En cette matière, les deux extrêmes sont imaginables : depuis l'énumération fastidieuse de chaque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tropes-linguistique/#i_3987