MÉTIER À TISSER

CALCUL ET RATIONALISATION - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 732 mots

1623 L'astronome allemand Wilhelm Schickard invente une « horloge à calcul ». Mais celle-ci disparaît dans un incendie et Schickard ne poursuit pas ce projet qui n'aura donc aucune influence historique. 1637 René Descartes, dans le Discours de la méthode , définit la méthode rationnelle de résolution des problèmes : diviser chaque difficulté en opérations ou en éléments aussi simples que possibl […] Lire la suite

JACQUARD JOSEPH-MARIE (1752-1834)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 369 mots

Mécanicien français, né à Lyon et mort à Oullins (Rhône). À la fin du xviii e siècle, le tissage des étoffes brochées s'effectuait encore à la main. Les fils de chaîne, entre lesquels on passait les fils de trame polychromes du dessin, étaient soulevés par des « tireurs de lacs ». Tisserand comme son père, Joseph-Marie Jacquard recherche dès 1790 un mécanisme susceptible de lever automatiquement […] Lire la suite

MACHINISME

  • Écrit par 
  • Bertrand GILLE, 
  • Pierre NAVILLE
  •  • 6 783 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Essor du machinisme »  : […] La révolution technique anglaise du xviii e  siècle marque le triomphe définitif du machinisme. Les nécessités d'une production largement accrue, la disposition de matériaux plus facilement utilisables (métal) entraînent naturellement une mécanisation plus poussée. La machine, dans beaucoup de domaines, prend alors en quelque sorte en charge l'outil, la machine-outil va faire son apparition. La ma […] Lire la suite

NAVETTE VOLANTE, en bref

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 219 mots

Fils d'un fabricant de laine, l'Anglais John Kay (1704-vers 1780) apporte la première amélioration aux métiers à tisser traditionnels. En 1733, il reçoit un brevet pour une machine incorporant une navette volante ( flying shuttle ) qui est actionnée par un dispositif mécanique. Cette innovation permet de produire des tissus de plus grande largeur avec une main-d'œuvre moins importante et plus rap […] Lire la suite

NAVETTE VOLANTE

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 130 mots

Le tisseur faisant autrefois passer la navette d'une main dans l'autre, c'était l'écartement de ses bras qui imposait sa largeur à l'étoffe ainsi confectionnée. La navette volante, au contraire, permettra de tisser sur grande largeur. Elle est inventée en 1733 par John Kay, fabricant de peignes pour le tissage. À droite et à gauche du métier sont disposés, sur glissières, deux taquets mobiles qui, […] Lire la suite

RÉVOLUTION INDUSTRIELLE

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN
  •  • 11 833 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'industrie cotonnière, premier foyer de la révolution industrielle anglaise »  : […] Le travail des textiles, omniprésent dans les campagnes en symbiose avec l'activité agricole, venait largement en tête des activités manufacturières dans l'Europe pré-industrielle. La Grande-Bretagne bénéficiait, en outre, d'une très ancienne spécialisation lainière, grâce à ses troupeaux de moutons et à sa main-d'œuvre bien formée, lui permettant d'exporter largement ses tissus de laine. Au xvii […] Lire la suite

RHÔNE-ALPES

  • Écrit par 
  • Franck SCHERRER
  •  • 4 433 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  La révolution industrielle, creuset de l'identité régionale »  : […] Il serait vain de faire remonter une histoire rhônalpine commune à toutes ses parties au-delà de la fin du xviii e  siècle et du début du xix e  siècle, période qui voit les forces économiques de la première révolution industrielle réaliser une unité régionale que l'histoire politique et sociale de la France d'Ancien Régime ne laissait pas deviner. Tout commence par l'extraordinaire développement […] Lire la suite

ROBOTIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 709 mots

ii e  siècle avant J.-C. Héron d'Alexandrie, dans son traité sur les Automates , décrit de nombreux appareils utilisant cames, leviers et contrepoids, qui constituent à la fois des divertissements et des exploits mécaniques pour les techniciens de l'Antiquité hellénistique. 1725-1734 Basile Bouchon et Jean-Baptiste Falcon mettent au point, pour les machines textiles, un système de commande mécan […] Lire la suite

TAPIS

  • Écrit par 
  • Dora HEINZ
  •  • 3 061 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Technique et matériaux »  : […] L 'essentiel de la technique du point noué consiste à confectionner un fond ou contexture, revêtu sur une face d'un velours constitué de courts brins de fil individuels. Il s'agit d'un travail purement manuel effectué sur un simple métier à tisser portant les fils de chaîne tendus parallèlement. Avec une alternance régulière se pratiquent le passage de plusieurs trames solidement attachées et l'e […] Lire la suite

TEXTILE

  • Écrit par 
  • Eugène AMOUROUX, 
  • Jean-Yves DRÉAN, 
  • Claude FAUQUE, 
  • André PARISOT, 
  • Marc RENNER, 
  • Richard A. SCHUTZ
  •  • 23 393 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Histoire »  : […] À l'origine, il s'agit de tendre un ensemble de fils parallèles entre des pièces de bois fixes. Avec l'aide d'une navette sur laquelle il est enroulé, le fil de trame est passé dessus dessous. Ce type d'installation pouvait être tendu verticalement ou horizontalement. On perfectionne ce système rudimentaire avec des poids qui permettent d'abaisser et de relever plus facilement les fils de chaîne. […] Lire la suite

TISSUS D'ART

  • Écrit par 
  • Anne KRAATZ, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Marie RISSELIN-STEENEBRUGEN
  •  • 22 657 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les tissus de soie de l'époque Han (IIIe s. av.-IIIe s. apr. J.-C.) »  : […] Les tissus de soie de l'époque Han, qui se distinguent nettement entre eux par leur mode de croisure, se caractérisent par le rôle particulièrement important de la chaîne, au moyen de laquelle se tissaient les motifs, tandis que la trame n'avait qu'une position subordonnée. Le genre le plus simple comprend les tissus monochromes . La densité des fils de chaîne peut aller jusqu'à 180 au centimètre […] Lire la suite


Affichage 

Encyclopédie de Diderot et d'Alembert

Encyclopédie de Diderot et d'Alembert

photographie

Le monument du siècle des Lumières est un «Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers» Œuvre collective menée entre 1751 et 1772 par Diderot et d'Alembert, l'Encyclopédie, articles et planches, marque autant la promotion du philosophe que celle de l'artisan Planche de... 

Crédits : AKG

Afficher

Filature

Filature

photographie

L'atelier de tissage dans une filature du Lancashire, Grande-Bretagne (vers 1900) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Encyclopédie de Diderot et d'Alembert

Encyclopédie de Diderot et d'Alembert
Crédits : AKG

photographie

Filature

Filature
Crédits : Hulton Getty

photographie