MÉTÉOROLOGIELes outils

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’évolution des moyens de la météorologie

Bien que l’idée de mesurer la température ait déjà germé quelques siècles avant J.-C., par exemple chez Ctésibios d’Alexandrie et Philon de Byzance, qui avaient imaginé un appareil mesurant la variation de hauteur d’une colonne d’eau exposée au soleil, le premier thermomètre fiable aurait été construit en 1641, à Florence, sous l’égide de Ferdinand II, grand-duc de Toscane. C’est à la même époque que sont développés des instruments fournissant une mesure plus fiable de la pression atmosphérique (Evangelista Torricelli, 1644) et des hauteurs de pluie (Benedetto Castelli, 1639). En 1664, Robert Hooke conçoit un appareil mesurant la force et la direction du vent ainsi qu’un hygromètre composé d’une corde en boyau d’animal dont l’allongement permet de mesurer l’humidité ambiante. En 1714, Daniel Gabriel Fahrenheit met au point le premier thermomètre à mercure et établit une graduation suffisamment précise pour permettre des mesures fidèles et reproductibles.

La disponibilité de ces nouveaux moyens s’est accompagnée de rapides progrès dans la compréhension des phénomènes météorologiques. En 1747, utilisant les lois de la gravité récemment découvertes par Newton, Jean Le Rond d’Alembert développe une première série d’équations mathématiques pour décrire les mouvements de l’atmosphère. De nouvelles avancées seront favorisées par le développement et l’utilisation d’aérostats à partir de 1783 – qui seront eux-mêmes supplantés par des ballons-sondes à partir de 1920.

Jusqu’à la fin du xviiie siècle, les transformations de l’atmosphère n’étaient appréhendées qu’à une échelle très locale autour des points de mesure. Après le naufrage de trente-huit navires de la flotte franco-anglo-turque touchés par une violente tempête en mer Noire, le 14 novembre 1854, des observations météorologiques montrent que celle-ci s'est déplacée sur l'Europe, d’oues [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages

Médias de l’article

Mesure du vent

Mesure du vent
Crédits : Météo-France

photographie

Lâcher de ballon-sonde automatique

Lâcher de ballon-sonde automatique
Crédits : Pascal Taburet/ Météo-France

photographie

Échos radar renvoyés par un système orageux supercellulaire générateur de tornades

Échos radar renvoyés par un système orageux supercellulaire générateur de tornades
Crédits : Tornado Education/ US Tornadoes

photographie

Le réseau des radars météorologiques de Météo-France métropole (situation au 1er septembre 2019)

Le réseau des radars météorologiques de Météo-France métropole (situation au 1er septembre 2019)
Crédits : Méteo-France

carte

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Pierre CHALON, « MÉTÉOROLOGIE - Les outils », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/meteorologie-les-outils/