MÉTÉORES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Trombe

Trombe
Crédits : Ken Graham/ Photodisc/ Getty Images

photographie

Halo : positions par rapport au Soleil et à l'observateur

Halo : positions par rapport au Soleil et à l'observateur
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Photométéore

Photométéore
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Arc-en-ciel double

Arc-en-ciel double
Crédits : John Chard/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Photométéores

Les photométéores ont pour origine la lumière émise par le Soleil ou par la Lune.

Phénomènes de halo

Les phénomènes de halo sont constitués par un groupe de phénomènes optiques ayant la forme d'anneaux, de colonnes, d'arcs ou de foyers lumineux, qui résultent de la réfraction ou de la réflexion de la lumière par des cristaux de glace en suspension dans l'atmosphère (nuages cirriformes, brouillard glacé, etc.).

Halo : positions par rapport au Soleil et à l'observateur

Halo : positions par rapport au Soleil et à l'observateur

Dessin

Position des différents phénomènes de halo par rapport au Soleil et à l'observateur 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les halos dus à la réfraction de la lumière « solaire » peuvent comporter certaines colorations, alors que les phénomènes engendrés par la Lune sont toujours blancs. Le halo le plus fréquent, appelé « petit halo » (220 de rayon), nous apparaît comme un anneau lumineux en majeure partie blanc, centré sur l'astre éclairant ; il présente une frange rouge, souvent peu visible, sur son bord intérieur, une frange violette sur son bord extérieur, la portion du ciel située entre l'astre et le halo semble plus sombre que le reste.

Photométéore

Photométéore

Photographie

En hiver, un ciel de cirrostratus, ou même de stratus, laisse apercevoir une Lune pâle et blafarde, et parfois un phénomène de halo dû à la réfraction de la lumière par des cristaux de glace en suspension dans l'atmosphère. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Parfois apparaît un halo circulaire de 460 de rayon, appelé « grand halo » ; il est moins lumineux que le petit halo.

Une « colonne lumineuse » blanche, sous forme de lumière continue ou non, peut être vue quelquefois à la verticale de l'astre, au-dessus et au-dessous de celui-ci.

Il arrive que des « arcs tangents » (supérieurs ou inférieurs) touchent le petit ou le grand halo en son point le plus haut et en son point le plus bas ; ils sont souvent très courts et peuvent même se réduire à un foyer lumineux. On peut aussi observer l'« arc circumzénithal supérieur », arc à forte courbure d'un petit cercle horizontal situé près du zénith, de couleurs brillantes avec le rouge à l'extérieur et le violet à l'intérieur, ainsi que l'« arc circumzénithal inférieur », arc largement ouvert, d'un cercle horizontal de grand rayon, situé près de l'horizon. Le premier ne s'observe que si la hauteur angulaire de l'astre est inférieure à 320 ; le second, que si la hauteur angulaire est supérieure à 580. L'arc supérieur touche le grand halo, quand il est visible, pour une haut [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

  • : directeur général honoraire de la Météorologie nationale

Classification


Autres références

«  MÉTÉORES  » est également traité dans :

MÉTEORITE ALLENDE

  • Écrit par 
  • Frances WESTALL
  •  • 1 397 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une météorite arrivée à point nommé »  : […] Le météore à l’origine de la météorite Allende était tellement brillant qu’il illumina le ciel avant d’exploser en une multitude de fragments de roches recouverts d’une croûte de fusion (produite par les frottements avec les constituants atmosphériques, qui ont réchauffé la surface du matériel rocheux lors de son entrée dans l’atmosphère). Le champ de dispersion au sol de ces débris s’étend sur u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meteorite-allende/#i_20820

NEIGE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 3 582 mots
  •  • 10 médias

La neige est une précipitation de cristaux de glace isolés ou soudés, dont la taille est généralement comprise entre 2 et 5 millimètres. Lorsque la précipitation est constituée de petits cristaux de glace, qui tombent par ciel clair, on ne parle plus de neige, mais de « poudrins de glace ». Ces cristaux sont souvent tellement ténus qu’ils semblent être en suspension dans l’atmosphère et ont peu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neige/#i_20820

ORAGES

  • Écrit par 
  • René CHABOUD
  •  • 3 247 mots
  •  • 3 médias

Les orages sont des perturbations atmosphériques violentes, accompagnées de manifestations électriques (éclairs, tonnerre), d'averses de pluie, de neige ou de grêle intenses, et de rafales de vent. Le phénomène orageux prend naissance dans un nuage à grande extension verticale : le cumulo-nimbus. Rares sont les régions du monde épargnées par les orages. En moyenne, il éclate chaque jour plus de 50 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orages/#i_20820

PRÉCIPITATIONS, météorologie

  • Écrit par 
  • Léopold FACY
  •  • 5 280 mots
  •  • 4 médias

Les précipitations (bruine, pluies, neige, glace, grésil, grêle, givre) sont généralement issues des nuages et des brouillards , eux-mêmes constitués de microgouttelettes d'eau dont les dimensions s'échelonnent de quelques micromètres à 20 ou 30 micromètres au maximum, selon la nature et l'âge du nuage. Ces microgouttelettes sont formées au sein même des masses d'air à la suite des processus ther […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precipitations-meteorologie/#i_20820

SAISON CYCLONIQUE 2017 DANS L'ATLANTIQUE NORD

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 686 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une succession inhabituelle d’ouragans en quelques semaines  »  : […] À première vue, une des caractéristiques de la saison cyclonique de l’Atlantique nord en 2017 est la rapidité de la succession de météores violents. Ils sont si rapprochés dans le temps et l’espace que, sur le même cliché satellitaire, on voit simultanément les cyclones Katia (en catégorie 2), Irma (en catégorie 5) et Jose (en catégorie 4). Ce dernier suit de deux jours le cyclone Irma sur une tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saison-cyclonique-2017-dans-l-atlantique-nord/#i_20820

Voir aussi

Pour citer l’article

André VIAUT, « MÉTÉORES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/meteores/