TRANSITION MÉTAUX DE

MÉTAUX - Métaux de transition

  • Écrit par 
  • André CASALOT
  •  • 2 160 mots
  •  • 2 médias

Les cinquante-six éléments chimiques dits de transition actuellement connus comportent tous, soit à l'état d'élément simple, soit dans un état oxydé stable, une sous-couche électronique d ou f partiellement remplie. L'existence de niveaux profonds incomplets leur confère des propriétés voisines. À l'état de corps simples, ils se caractérisent par un haut poi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaux-metaux-de-transition/#i_453

ARGENT, métal

  • Écrit par 
  • Robert COLLONGUES
  •  • 5 186 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'atome et ses ions »  : […] La structure électronique de l'argent est : L' argent peut donc se rattacher, d'une part, à l'or et au cuivre, qui constituent avec lui le groupe I b de la classification périodique, d'autre part, au palladium, qui est son voisin dans la deuxième série des éléments de transition et au rubidium qui est son homologue du groupe I a . En fait, par ses prop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/argent-metal/#i_453

AZOTE

  • Écrit par 
  • Paul HAGENMULLER
  • , Universalis
  •  • 4 522 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Action de l'azote sur les métaux : les nitrures »  : […] À la pression atmosphérique, l'azote ne semble réagir qu'avec le lithium à température ordinaire ; il réagit à température plus élevée avec les métaux alcalino-terreux, l'aluminium, les éléments de transition de la première famille, les éléments les plus électropositifs de la seconde et de la troisième, les lanthanides et les actinides. Les molécules d'azote ne réagissent avec le sodium ou le pot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/azote/#i_453

BOROPHÈNE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 986 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un matériau bidimensionnel »  : […] Depuis la découverte en 2004 du graphène, les physiciens sont parvenus à réaliser différents matériaux constitués d’une seule couche d’atomes : le graphène est un matériau planaire où les atomes de carbone sont arrangés selon une structure hexagonale ; le silicène et le phosphorène sont ses équivalents à base de silicium ou de phosphore. Depuis 2008, cette famille s’est enrichie des dichalcogénur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/borophene/#i_453

CATALYSE - Généralités

  • Écrit par 
  • Henri Jean-Marie DOU, 
  • Jean-Eugène GERMAIN
  •  • 8 404 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les grandes familles de catalyseurs solides »  : […] Les catalyseurs solides sont en général des métaux ou des composés binaires ou ternaires de ces métaux avec des éléments non métalliques et, de façon plus générale, des solides à point de fusion élevé, indiquant de fortes liaisons chimiques entre leurs atomes ou ions. Comme le note Langmuir (cf. chap. 4, Catalyse hétérogène ), le clivage de tels solides crée une surface haute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catalyse-generalites/#i_453

CATALYSE - Catalyse homogène

  • Écrit par 
  • Igor TKATCHENKO
  •  • 5 930 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Catalyse de coordination »  : […] La catalyse de coordination concerne les processus qui mettent en œuvre des complexes des métaux de transition solubles, susceptibles d'activer, par coordination, les substrats et réactifs intervenant dans des réactions de synthèse organique. L'activation de ces partenaires en tant que ligands au sein de complexes favorise dans certaines conditions leur interaction et leur transformation en pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catalyse-catalyse-homogene/#i_453

CHIMIE - La chimie aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 10 832 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Chimie d'organométalliques »  : […] Dans un complexe, un ou des atomes métalliques sont liés à des groupes d'atomes de nature organique : carbone, hydrogène, oxygène, azote, phosphore... Il s'agit surtout des métaux de transition, ceux du bloc  d de la classification périodique. La chimie d'organométalliques tire son importance de la catalyse homogène. Durant la seconde moitié du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-la-chimie-aujourd-hui/#i_453

CHROME

  • Écrit par 
  • Jean AMIEL
  •  • 3 869 mots
  •  • 2 médias

Le chrome (symbole Cr, numéro atomique 24) est un métal placé en tête de la colonne VI a de la classification périodique ; il appartient donc à la première famille des éléments de transition. Il a de nombreuses analogies avec le molybdène, le tungstène et l'uranium et quelques analogies avec des éléments de la colonne VI b , en particulier le soufre et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chrome/#i_453

COBALT

  • Écrit par 
  • Jean AMIEL
  •  • 2 982 mots
  •  • 3 médias

Le cobalt (symbole Co, numéro atomique 27) est un métal placé sur la première ligne de la colonne VIII a, entre le fer et le nickel ; il existe des analogies nombreuses entre cet élément, le rhodium et l'iridium. Le cobalt naturel, de masse atomique 58,94, renferme le seul isotope non radioactif 59 Co ; les isotopes radioactifs 54, 55, 56, 57, 58, 60, 61 et 62 ont été ide […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cobalt/#i_453

COMPLEXES, chimie

  • Écrit par 
  • René-Antoine PARIS, 
  • Jean-Pierre SCHARFF
  •  • 4 353 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Principaux domaines d'application »  : […] L'intérêt suscité par la chimie des complexes provient de la diversité de leurs très nombreuses applications qui ne cessent de se développer dans tous les domaines de la chimie, débordant même sur la physique, la métallurgie, la chimie bio-inorganique. L' importance industrielle réside tout d'abord dans la catalyse homogène où l'utilisation de catalyseurs organométalliques (composés à liaison(s) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/complexes-chimie/#i_453

COORDINATION (chimie) - Chimie de coordination

  • Écrit par 
  • René POILBLANC
  •  • 4 033 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les complexes polynucléaires »  : […] Hier encore simples cas particuliers sans grande portée générale, les complexes polynucléaires des métaux de transition sont l'objet aujourd'hui d'un intérêt considérable, principalement dans le cas où ils font apparaître des liaisons entre atomes métalliques. Dans ce cas précis, on peut distinguer deux catégories de composés, à savoir : – les complexes comportant une (ou plusieurs) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coordination-chimie-chimie-de-coordination/#i_453

COORDINATION (chimie) - Composés de coordination

  • Écrit par 
  • Jean AMIEL, 
  • Jean-Pierre SCHARFF
  •  • 5 019 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Théorie électrostatique du champ cristallin »  : […] Les cinq orbitales d des ions des métaux de transition possèdent toutes la même énergie dans l'ion libre : elles sont dégénérées. Lorsque l'ion métallique se trouve soumis au champ électrostatique des doublets électroniques qui assurent la fixation des coordinats, il y a levée de dégénérescence et séparation des niveaux d'orbitales d. L'effet produit sur les énergies de ces orbitales dépend de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coordination-chimie-composes-de-coordination/#i_453

COULEUR DES MINÉRAUX

  • Écrit par 
  • André JULG
  •  • 3 539 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Causes atomiques »  : […] Bien qu'il s'agisse toujours du même processus, il y a lieu de distinguer plusieurs cas. Dans un atome, les niveaux d’énergie sur lesquels vont pouvoir se placer les électrons sont nettement séparés les uns des autres et, en général, multiples. Dans un cristal, en revanche, on aura soit des niveaux groupés en bandes continues, dont la largeur atteint facilement quelques électronvolts (c'est-à-dir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couleur-des-mineraux/#i_453

CUIVRE

  • Écrit par 
  • C.I.C.L.A., 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 8 199 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Propriétés chimiques »  : […] Le cuivre précède l'argent et l'or dans le sous-groupe b de la première colonne du tableau périodique des éléments. Neuvième des dix éléments de transition compris entre le calcium et le gallium, il est le premier à posséder une sous-couche 3  d complète. L'arrangement des électrons implique que le cuivre est normalement monovalent, et les sels cuivreu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cuivre/#i_453

FER - L'élément métallique

  • Écrit par 
  • Simone TALBOT-BESNARD
  •  • 2 789 mots
  •  • 10 médias

Le fer est l'élément chimique métallique de numéro atomique 26, de symbole Fe. Dans la classification périodique, il se place dans la première série de transition entre le manganèse et le cobalt. Ses propriétés chimiques sont voisines de celles du cobalt. C'est un métal très ductile et malléable qu'on peut modeler sans le fondre. Les propriétés mécaniques dépendent de la pureté et sont en partic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fer-l-element-metallique/#i_453

HYDROGÈNE

  • Écrit par 
  • Paul HAGENMULLER
  •  • 3 566 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Hydrures interstitiels »  : […] Les hydrures interstitiels se forment avec les éléments de transition. La plupart des propriétés laissent penser que l'hydrogène est à l'état d'atome non ionisé, mais ce modèle représente certainement une simplification de la réalité, qui évolue d'ailleurs d'un élément de transition à l'autre. Tous ces hydrures ont de vastes domaines de composition : les hydrures de palladium comptent d'ailleurs p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrogene/#i_453

MANGANÈSE

  • Écrit par 
  • Bernard DUBOIS, 
  • Jacques FAUCHERRE, 
  • Gil MICHARD, 
  • Clotilde POLICAR, 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 6 467 mots
  •  • 8 médias

Le manganèse (symbole Mn, n o  atomique 25) est un métal gris clair, brillant comme l'acier, avec des reflets rougeâtres. Il se situe en tête de la colonne VII A de la classification périodique et au centre de la série des éléments dits de transition de la quatrième période, entre le chrome et le fer. Il possède des analogies aussi bien avec les éléments de transition qu'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manganese/#i_453

MOLYBDÈNE

  • Écrit par 
  • Fernand MARATRAY
  •  • 2 650 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Composés »  : […] Les pigments colorants ont constitué probablement la première application commerciale d'un composé du molybdène. Le molybdène étant un élément de transition, sa structure électronique lui confère de nombreuses possibilités catalytiques dans de nombreux types de réactions : oxydation, hydrogénation, déshydrogénation, isomérisation, cyclisation, chloration, déshydratation et condensation, polyméris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/molybdene/#i_453

NICKEL

  • Écrit par 
  • Jacques GRILLIAT, 
  • Bernard PIRE, 
  • Michel RABINOVITCH, 
  • Jacques SALBAING
  •  • 4 769 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Propriétés physico-chimiques »  : […] Le nickel occupe le huitième groupe de transition avec le fer et le cobalt. Sa masse atomique est de 58,71 et il possède 5 isotopes stables, dont 58 Ni (67,76 p. 100), et 7 isotopes radioactifs identifiés, dont le nickel 78. Le nickel est un métal blanc brillant, relativement dur, malléable et ductile, de densité 8,90 à 20  0 C. Il fond à 1 453  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nickel/#i_453

OR

  • Écrit par 
  • Paul HAGENMULLER
  •  • 2 344 mots
  •  • 2 médias

À l'état fondamental, l'or, de symbole chimique Au et de numéro atomique 79, est caractérisé par la saturation de la sous-couche 5 d et la présence d'un électron célibataire en 6 s . En fait, l'effet écran très limité de la sous-couche 5 d entraîne pour le noyau une charge effective élevée : de tous les éléments dont la sous-couc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/or/#i_453

PLATINE ET PLATINOÏDES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul GUERLET, 
  • Roger LACROIX, 
  • Jean-Louis VIGNES
  • , Universalis
  •  • 3 049 mots
  •  • 8 médias

Le platine est un métal précieux, c'est-à-dire un métal auquel deux caractères dominants confèrent un prestige et une valeur qui furent à l'origine les attributs exclusifs de l'argent et, plus encore, de l'or : rareté et inaltérabilité. Cette dernière propriété permet à ces métaux de conserver leur éclat dans des circonstances où tous les autres se ternissent ou se dégradent et d'exister dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/platine-et-platinoides/#i_453

QUASI-CRISTAUX

  • Écrit par 
  • Marc AUDIER, 
  • Michel DUNEAU
  •  • 3 079 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Élaboration des quasi-cristaux »  : […] Plus d’une centaine de matériaux quasi-cristallins furent identifiés au cours des cinq années qui suivirent la découverte du premier quasi-cristal, le plus souvent dans des systèmes d’alliages ternaires contenant de l'aluminium comme élément majoritaire, et un ou deux éléments de la série des métaux de transition : aluminium-manganèse-silicium, aluminium-fer-cuivre, aluminium-palladium-manganèse, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quasi-cristaux/#i_453

RÉFRACTAIRES MATÉRIAUX

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre TRAVERSE
  •  • 2 085 mots

Dans le chapitre « Classification »  : […] Dans la majorité des composés réfractaires, la liaison chimique semble être essentiellement métallique ou covalente ; il existe cependant une part de liaison ionique et, pour les oxydes par exemple, celle-ci peut être très importante. De telles liaisons se produisent normalement lors de la combinaison d'un métal et d'un « métalloïde » tel que le bore, le carbone, le silicium, l'azote, le soufre e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/materiaux-refractaires/#i_453

TANTALE ET NIOBIUM

  • Écrit par 
  • Robert SYRE
  •  • 5 431 mots
  •  • 7 médias

Le tantale (symbole Ta) et le niobium (symbole Nb) sont deux métaux de transition du groupe V a de la classification périodique des éléments et, de ce fait, ont un grand nombre de points communs : ils sont presque toujours associés dans leurs minerais ; leurs propriétés chimiques sont très voisines, ce qui rend particulièrement complexe leur séparation dans la phase d'extrac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tantale-et-niobium/#i_453

TITANE

  • Écrit par 
  • Léon SÉRAPHIN
  •  • 1 507 mots
  •  • 2 médias

Le titane est l'élément chimique de symbole Ti, de numéro atomique 22 et de poids atomique 48. Il appartient au groupe IV b de la classification périodique. Il fut découvert par William Gregor en 1791 et dénommé par Martin Heinrich Klaproth en 1795. C'est le neuvième élément par ordre d'abondance dans la croûte terrestre, et la plupart des roches éruptives ou sédimentaires e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/titane/#i_453

TUNGSTÈNE

  • Écrit par 
  • René MEYER
  •  • 1 535 mots
  •  • 4 médias

Le tungstène est un élément métallique très réfractaire, appartenant au groupe V a de la classification périodique, qui comprend aussi le chrome et le molybdène. Ce métal, de la famille des éléments de transition, est à la fois un « aristocrate » et un « athlète », dont les qualités extrêmes exigent soin et précision dans l'élaboration du produit final. Il a été découvert p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tungstene/#i_453

VANADIUM

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 2 617 mots
  •  • 6 médias

Le vanadium est l'élément chimique de symbole V et de numéro atomique 23. C'est un élément de transition du groupe V a de la classification périodique. Il a été découvert de façon certaine en 1830, dans un minerai de fer suédois, par Nils Gabriel Sefström. Pour rappeler cette origine et pour faire état des riches colorations de ses dérivés, il l'appela vanadium, dérivé de V […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vanadium/#i_453

ZIRCONIUM ET HAFNIUM

  • Écrit par 
  • Marcel ARMAND
  •  • 1 796 mots
  •  • 4 médias

Le zirconium (symbole Zr, numéro atomique 40) et le hafnium (symbole Hf, numéro atomique 72) sont deux éléments chimiques métalliques de couleur gris argent appartenant au groupe IV a de la classification périodique. Découvert en 1789 par Martin Heinrich Klaproth dans un minerai de Ceylan (le jargon), le zirconium (du persan zerk signifiant pierre pré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zirconium-et-hafnium/#i_453


Affichage 

Constantes physiques et mécaniques

tableau

Principales constantes physiques et mécaniques du chrome 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Métallurgie et application des produits

dessin

Métallurgie du tungstène et applications des produits 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Métaux de transition : structure

dessin

Structure des complexes de métaux de transition L'atome central métallique (cercle noir) est entouré de :a) 2 ligands - ex Ag(NH3)+2 linéaire ;b) 3 ligands - ex (NO3- triangulaire ;c) 4 ligands - ex Ni(CO)4(SO4)2- tétraédrique ;d) 5 ligands - ex [Co(CN)5]3- pyramidal ;e) 5 ligands - ex... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Productions de niobium, molybdène et vanadium

tableau

Productions primaires de niobium, de molybdène et de vanadium (en pourcentage) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Tantale et niobium : propriétés physiques

tableau

Principales propriétés physiques du tantale et du noibium 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Tungstène : propriétés

tableau

Propriétés du tungstène (l'élément et le métal) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Vanadium : alliage et composés

diaporama

Principales applications des alliages et des composés du vanadium 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Spin fort et spin faible

dessin

Représentation schématique des configurations de spin possibles pour l'ion cobalt trivalent à spin fort (a) et à spin faible (b) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Variation : discontinuité

dessin

Variation des rayons ioniques des ions M2+ de la première série des éléments de transition dans les oxydes MO de type NaCI déformé ou non 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Constantes physiques et mécaniques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Métallurgie et application des produits
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Métaux de transition : structure
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Productions de niobium, molybdène et vanadium
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tantale et niobium : propriétés physiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tungstène : propriétés
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Vanadium : alliage et composés
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Spin fort et spin faible
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Variation : discontinuité
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin