MÉTASOMATOSE & SPILITISATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Spilitisation

Caractères particuliers

Les spilites sont des roches dont les conditions de gisement, les structures (par exemple, par l'existence fréquente de laves en coussins) et les textures microscopiques indiquent une origine magmatique soit effusive, soit intrusive, de faible profondeur. Leur composition chimique est apparentée à celle des basaltes et des andésites, en particulier en ce qui concerne les teneurs en SiO2, Al2O3, MgO et fer total. Cependant, par d'autres caractères, minéralogiques (abondance des minéraux hydrothermaux) et chimiques (teneurs élevées en alcalins), les spilites diffèrent profondément de toutes les autres roches d'origine magmatique, basiques ou intermédiaires, actuelles ou récentes, non modifiées par une activité hydrothermale.

Composition minéralogique et chimique

La minéralogie des spilites, au lieu d'être, comme celle des andésites et des basaltes, caractérisée par une association de feldspath plagioclase plus ou moins calcique de haute température, de pyroxènes (augite, pigeonite ou hypersthène) et éventuellement d'olivine, comporte essentiellement l'association d'une albite de basse température et de chlorite, auxquelles viennent couramment s'adjoindre, en quantités variables selon les cas, actinote, calcite, épidote ou muscovite.

Leur composition chimique, qui se rapprocherait de celle de la série basalte alcalin à olivine-mugéarite ou trachyandésite par une teneur faible en CaO (à teneur en SiO2 ou en MgO donnée), en diffère du point de vue des teneurs en alcalins. Dans les spilites, où la teneur en SiO2 est égale ou supérieure à 52 p. 100 (acidité intermédiaire), la teneur totale en Na2O + K2O est à peu près constante, comprise entre 5 et 7,5 p. 100 avec une moyenne de l'ordre de 6 à 6,5 p. 100 en poids, alors que, dans la série alcaline, elle augmente fortement avec la teneur en silice et est comprise dans un intervalle de 6 à 12 p. 100 en poids de Na2O + K2O. Le rapport des teneurs en soude et en potasse est encore plus intéressant à considérer que la somme. Dans une même série spilitique, ce rapport présente des valeurs extrê [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Écrit par :

  • : Chargé de recherches au C.N.R.S., laboratoire de géologie structurale de l'université Pierre-et-Marie-Curie, Paris-VI.
  • : professeur de pétrographie à l'université de Paris-VI-Pierre-Marie-Curie

Classification

Autres références

«  MÉTASOMATOSE & SPILITISATION  » est également traité dans :

MÉTAMORPHISME ET GÉODYNAMIQUE

  • Écrit par 
  • Christian NICOLLET
  •  • 5 987 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Définition du métamorphisme et des roches métamorphiques »  : […] Le métamorphisme regroupe l’ensemble des transformations minéralogiques et structurales que subissent les roches lorsque la température, la pression, la nature des fluides (principalement H 2 O et CO 2 ) et la composition chimique changent. Il résulte de ces transformations un changement des minéraux de la roche, c’est-à-dire une recristallisation . Par opposition aux roches magmatiques qui dérive […] Lire la suite

ROCHES (Formation) - Diagenèse

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN
  •  • 2 022 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Processus chimiques »  : […] Les processus chimiques sont de types variés : –  hydratation et déshydratation , comme dans le cycle gypse-anhydrite-gypse, processus à relier à l' hydrolyse , particulièrement fondamentale dans l'histoire des silicates ; –  échanges d'ions , en particulier pour les minéraux phylliteux : les phyllosilicates altérés ont une énorme capacité d'échanger des cations avec des solutions alcalines en tr […] Lire la suite

ROCHES (Classification) - Roches métamorphiques

  • Écrit par 
  • Gérard GUITARD
  •  • 4 369 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Quartzites »  : […] Les quartzites sont les grès métamorphiques très riches en quartz. Les quartzites micacés dérivent de psammites. Ils renferment parfois des minéraux remarquables qui servent à les désigner : quartzite à silicates calciques, quartzite à dumortiérite, etc. Ces deux dernières catégories de roches ne présentent pas toujours une texture orientée évidente. Il en est de même de certaines roches métamorph […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel FONTEILLES, Gérard GUITARD, « MÉTASOMATOSE & SPILITISATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/metasomatose-et-spilitisation/