MÉTAMORPHISME ET GÉODYNAMIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Diagramme pression-température (P-T) dans le métamorphisme

Diagramme pression-température (P-T) dans le métamorphisme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Exemples de recristallisation de roches métamorphiques

Exemples de recristallisation de roches métamorphiques
Crédits : Christian Nicollet

photographie

Relations entre géothermes, trajets PTt et gradient métamorphique

Relations entre géothermes, trajets PTt et gradient métamorphique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Trajets PTt caractéristiques de contextes géodynamiques différents

Trajets PTt caractéristiques de contextes géodynamiques différents
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Tous les médias


Évolution géodynamique d’une zone de convergence

L’ensemble des informations collectées lors de l’étude des roches métamorphiques permet ainsi de reconstituer l’histoire géodynamique d’une région du globe. Ce peut être, par exemple, celle qui mène de l’océan à la chaîne de montagnes, que l’on peut découper en une série de séquences.

De l’océan à la chaîne de montagnes

Dans un schéma simplifié, une zone de convergence résulte de la fermeture d’un océan et de la collision des marges continentales, à l’origine d’une chaîne de montagnes. L’évolution T-P enregistrée par les roches métamorphiques tout au long de ce processus géodynamique contribue à la caractérisation de l’évolution dynamique de la zone de convergence. L’histoire d’une chaîne de montagnes débute dès l’ouverture de cet océan. Au stade précoce de cette ouverture (stade rift) le processus d’extension provoque un amincissement de la lithosphère continentale qui s’accompagne d’une remontée vers la surface de l’asthénosphère chaude. L’anomalie thermique importante qui en résulte peut être responsable d’un métamorphisme de HT-BP et de la mise en place de magmas basaltiques provenant du manteau, à des profondeurs variables : ce sont les précurseurs de la croûte océanique, dans la croûte inférieure continentale amincie. Deux trajets P-T-t sur le diagramme P-T (t1) correspondent au trajet de refroidissement à pression constante (isobare) d’un gabbro et à celui d’une roche de la croûte inférieure amincie dans le rift.

De l’océan à la chaîne de montagnes

De l’océan à la chaîne de montagnes

Dessin

Sept stades de l’orogénèse sont identifiés (à gauche) ; les trajets PTt correspondants sont décrits à droite.  Après l’ouverture du rift, un océan s’ouvre (t2). Un gabbro mis en place à la ride parcourt un trajet de refroidissement à basse pression dans la croûte océanique... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Si l’extension se poursuit, un océan s’ouvre (t2). Un gabbro, mis en place à la ride, se refroidit rapidement en s’éloignant de celle-ci. Il parcourt un trajet de refroidissement, isobare, à basses pressions, à une profondeur inférieure à 7 ou 8 kilomètres dans la croûte océanique.

En s’éloignant de la ride, la lithosphère océanique se refroidit, devient plus dense et s’épaissit. Lorsqu’elle est suffisamment ancienne et épaisse, elle plonge dans le manteau au niveau d’une zone de subduction sous une des marge [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages


Écrit par :

  • : professeur des Universités à l'université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian NICOLLET, « MÉTAMORPHISME ET GÉODYNAMIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/metamorphisme-et-geodynamique/