Messe en si mineur, BACH (Jean-Sébastien)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sujet

La partie la plus ancienne de l'œuvre, le Crucifixus, tire son matériau premier du chœur inaugural de la cantate BWV 12, Weinen, Klagen, Sorgen, Zagen («Pleurs, plaintes, soucis, irrésolutions», 1714). Son réemploi s'avère cependant radicalement nouveau. Il s'agit d'une chaconne structurée sur 4 mesures au chromatisme descendant, répétées - symboliquement - 13 fois ; la treizième répétition fait taire les instruments sur et sepultes est («et a été enseveli»), en nous faisant partager l'inexprimé du «Tout est accompli» et l'espérance suscitée par la promesse spirituelle qui lui est associée.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « Messe en si mineur, BACH (Jean-Sébastien) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/messe-en-si-mineur-bach-jean-sebastien/