Messe en si mineur, BACH (Jean-Sébastien)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Auteur

La production de Bach est intimement liée aux postes qu'il occupe. À la cour, luthérienne, de Weimar (1708-1717), il compose pour l'orgue et doit écrire une cantate par mois. À celle, calviniste, de Köthen (1717-1723), il lui est interdit de composer de la musique d'Église ; il en profite pour écrire des œuvres instrumentales, parmi lesquelles les Concertos brandebourgeois. Il passe le reste de sa vie comme cantor de Saint-Thomas, à Leipzig, où il compose ses cantates, catholiques, d'Église, ses oratorios, ses passions, sa Messe en si, ses Variations Goldberg pour clavecin, son Art de la fugue, inachevé, son Clavier bien tempéré.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « Messe en si mineur, BACH (Jean-Sébastien) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/messe-en-si-mineur-bach-jean-sebastien/