MÉSOPOTAMIEL'art

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Lit miniature modelé, art sumérien

Lit miniature modelé, art sumérien
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Lyre sumérienne, tombeau de Puabi, Ur

Lyre sumérienne, tombeau de Puabi, Ur
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Peinture dite de l'Investiture, Mari, Syrie

Peinture dite de l'Investiture, Mari, Syrie
Crédits : Musée du Louvre/ Studio Racault-M. Minetto

photographie

Musicien jouant de la harpe, Babylone

Musicien jouant de la harpe, Babylone
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie


L'art babylonien

L'histoire du IIe millénaire mésopotamien est celle d'un rééquilibrage des centres politiques au profit des régions septentrionales. L'empire de la IIIe dynastie d'Ur avait été fondé au début du xxie siècle sur l'idée d'une renaissance du pays sumérien ; pendant un siècle, il brilla de tous ses feux comme centre politique, mais aussi comme foyer principal de la création intellectuelle et artistique. Sa disparition ne se traduisit pas par un effondrement de la Mésopotamie comme cela avait été le cas à la suite de l'empire d'Akkad (2350-2250), mais plutôt par une vitalité renforcée des capitales des royaumes qui avaient occupé l'espace laissé libre par la cité d'Ur, et l'on assista alors à un foisonnement plus spontané de l'expression artistique. La restauration d'un empire au profit de Babylone au début du xviiie siècle recentra la création dans une capitale. À la suite de la lente désagrégation de cet empire dont les limites avaient au temps de sa splendeur épousé celles de la Mésopotamie proprement dite, les Kassites reconstituèrent un royaume dont le centre babylonien dominait les régions méridionales, tandis qu'au nord se formait avec le royaume du Mitanni la première construction stable d'une entité politique s'étendant de la Méditerranée au Zagros en s'appuyant à la fois sur le Taurus et son piémont, c'est-à-dire sur les cours supérieurs des grands fleuves mésopotamiens. Les Assyriens devaient poursuivre dans la même voie.

Lyre sumérienne, tombeau de Puabi, Ur

Lyre sumérienne, tombeau de Puabi, Ur

photographie

Tête de taureau ornant le pommeau d'une lyre. L'instrument fait partie du trésor du tombeau de la reine ou prêtresse Puabi. Art sumérien, Ur, vers 2500 avant J.-C. British Museum, Londres. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

L'état actuel de nos connaissances rend difficile toute évaluation des tendances profondes de l'art de cette époque. La cité de Larsa est mieux connue pour l'époque kassite (1594-1200), où elle était sujette de Babylone, que pour la période amorrite (2003-1763), où elle prétendit longtemps reconstituer l'empire à son profit ; l'exploration d'Isin ne fait que commencer : Ur et Uruk n'ont guère été prodigues d'œuvres d'art pour cette longue période ; le site de Babylone n'a [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MÉSOPOTAMIE  » est également traité dans :

MÉSOPOTAMIE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 584 mots
  •  • 1 média

Dans l'espace et le temps attribués à ce que l'historiographie européenne appelle l'Antiquité, ensemble restreint de cultures et de civilisations dont l'Occident se reconnaît débiteur, la civilisation mésopotamienne tient la place ingrate du plus lointain parent. Éloigné, le pays appelé par les Grecs l'« Entre-deux-fleuves » l'est d'abord d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-vue-d-ensemble/

MÉSOPOTAMIE - Premier peuplement

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HUOT
  •  • 1 483 mots
  •  • 1 média

La Mésopotamie, vaste dépression entre l' Irak et le désert syrien, est divisée en deux parties bien différentes, de part et d'autre du 34e parallèle. Si le nord (en amont de Samarra et Anah) est une plaine steppique où les cultures sèches sont possibles, le sud, que les Anciens appelaient la Babylonie, est une zone aride, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-premier-peuplement/

MÉSOPOTAMIE - L'écriture cunéiforme

  • Écrit par 
  • Daniel ARNAUD
  •  • 3 073 mots
  •  • 5 médias

L' écriture cunéiforme (appelée ainsi d'après son signe de base, en forme de « coin », en latin cuneus) a constitué le système graphique principal, et longtemps unique, du Proche-Orient asiatique, entre la fin du IVe millénaire et le début de notre ère. Elle fut l'outil essentiel des cultures de ce vaste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-l-ecriture-cuneiforme/

MÉSOPOTAMIE - La religion

  • Écrit par 
  • Jean BOTTERO, 
  • Jean-Jacques GLASSNER
  •  • 6 449 mots

Seules les religions « historiques », œuvres d'un fondateur qui a su imposer et institutionnaliser ses convictions et ses attitudes religieuses, ont un besoin vital de se rattacher à leur source pour en garder le même courant, sous peine de perdre leur identité. Elles le font, en bonne règle, plus que par voie orale, par une tradition écrite qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-la-religion/

MÉSOPOTAMIE - L'archéologie

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HUOT
  •  • 5 134 mots
  •  • 19 médias

La Mésopotamie fut, dès le VIe millénaire et parallèlement à l'Égypte, un haut lieu de civilisation . La Bible en a gardé la trace : le jardin d' Éden , Paradis terrestre de la Genèse, est situé du côté de l'Orient. Les premières fouilles eurent lieu dès décembre 1842, quelques décennies après la redécouverte de l'Égypte, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-l-archeologie/

MÉSOPOTAMIE - Les mathématiques

  • Écrit par 
  • Christine PROUST
  •  • 3 607 mots
  •  • 7 médias

Le Proche-Orient ancien a livré aux archéologues des centaines de tablettes d’argile contenant des textes mathématiques notés en écriture cunéiforme. Les plus anciennes d’entre elles remontent au début du IIIe millénaire avant notre ère, et les plus récentes aux derniers siècles avant notre ère. Lorsque l’assyriologue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-les-mathematiques/

AKKAD

  • Écrit par 
  • Gilbert LAFFORGUE
  •  • 2 882 mots
  •  • 3 médias

La dynastie d'Akkad, qui a joué un rôle essentiel dans l'histoire de la Mésopotamie, est malheureusement assez mal connue. En attendant que sa capitale (qui doit se trouver aux environs de Sippar) soit retrouvée et fouillée, nous devons nous contenter de courtes inscriptions, glanées dans des centres provinciaux et de textes tardifs (II […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/akkad/#i_392

ALEXANDRE LE GRAND (-356--323)

  • Écrit par 
  • Paul GOUKOWSKY
  •  • 6 443 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La guerre contre le Grand Roi : la seconde phase »  : […] grecs, décimés au cours des précédentes batailles ou perdus dans de vaines aventures. Les deux armées se rencontrèrent en Haute-Mésopotamie, près du village de Gaugamèles, non loin de la ville assyrienne d'Arbèles (Erbil). C'était une vaste plaine, propice aux évolutions des chars de guerre et des cavaliers. Si nous connaissons exactement le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-le-grand/#i_392

AMORRITES ou AMORRHÉENS

  • Écrit par 
  • Gilbert LAFFORGUE
  •  • 729 mots

Amorrites, ou Amorrhéen, est un nom de peuple que les orientalistes ont tiré du mot akkadien Amourrou, par lequel les Mésopotamiens désignaient la région située à l'ouest de leur pays et aussi ses habitants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amorrites-amorrheens/#i_392

ARABE (MONDE) - Le peuple arabe

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  • , Universalis
  •  • 4 082 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Avant l'islam »  : […] sont infiltrés il y a très longtemps dans le Croissant fertile (Mésopotamie, Syrie-Palestine) et en Égypte. La plupart de ceux qui s'installèrent en Syrie-Palestine et en Mésopotamie s'assimilèrent à la population araméenne dont ils adoptèrent la langue en même temps qu'ils se sédentarisaient. Il se forma un certain nombre de petits États à base […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabe-monde-le-peuple-arabe/#i_392

ARAMÉENS

  • Écrit par 
  • R.D. BARNETT
  •  • 1 903 mots
  •  • 1 média

e et le viiie siècle avant J.-C., occupèrent le pays d'Aram, région englobant des territoires assez étendus au nord de la Syrie. À la même époque, certaines de ces tribus, émigrant vers l'est et le sud-est, s'emparèrent de vastes territoires qui appartenaient à la Mésopotamie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arameens/#i_392

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 836 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La plate-forme arabo-syrienne »  : […] L'ennoyage maximal de la plate-forme syrienne à l'est est atteint dans la cuvette mésopotamienne, vaste dépression alluviale où coulent le Tigre et l'Euphrate, plaine plus uniforme à l'ouest où la subsidence semble avoir été continue dans la zone de l'Euphrate en contrebas d'une pliure bordière, plus contrastée à l'est où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_392

ASSYRIE

  • Écrit par 
  • Guillaume CARDASCIA, 
  • Gilbert LAFFORGUE
  •  • 9 704 mots
  •  • 7 médias

Les noms d'Assyrie (pays) et d'Assyriens (peuple) ont été tirés par les Modernes du nom ancien, Assour, qui désignait, selon les cas, un dieu, un pays ou une ville. L'Assyrie était une contrée de Haute-Mésopotamie, dont la population parlait un dialecte sémitique, très proche du babylonien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assyrie/#i_392

ASSYRO-BABYLONIENNE LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • René LABAT
  •  • 4 622 mots

Sargon d'Akkad ravit aux Sumériens l'hégémonie sur l'ancienne Mésopotamie. Les scribes, pour la première fois, se mirent alors à écrire couramment en langue akkadienne. Ce fut le point de départ d'une abondante littérature qui, pendant dix-sept siècles, allait s'épanouir en Assyrie et en Babylonie, rayonner sur tout le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-assyro-babylonienne/#i_392

ASSYRO-BABYLONIENNE RELIGION

  • Écrit par 
  • René LARGEMENT
  •  • 4 259 mots
  •  • 5 médias

Ce dénominateur commun est né de la fusion des courants religieux introduits en Mésopotamie par les deux grandes races qui la peuplent : la sumérienne et la sémitique. Si l'influence sumérienne s'est exercée en Babylonie, par Babylone elle a atteint Assur ; après une symbiose millénaire, il est vain d'essayer de distinguer les apports de chacun de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/religion-assyro-babylonienne/#i_392

ASTRONOMIE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 10 813 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre «  Les origines »  : […] Les plus anciennes civilisations sur lesquelles nous possédons des informations occupent, entre 5000 et 4000 ans avant J.-C., les plaines fertiles de Chine, des Indes, de Mésopotamie et d'Égypte, mais c'est probablement en Mésopotamie, sur les bords du Tigre et de l'Euphrate, que l'observation des astres tint le plus de place […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astronomie/#i_392

BABYLONE

  • Écrit par 
  • Guillaume CARDASCIA, 
  • Gilbert LAFFORGUE
  •  • 7 319 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La Ire dynastie de Babylone (1894-1595) »  : […] un de ces Sémites qui parcourent la steppe pastorale de l'Amourrou (l'Ouest en langue sémitique). La basse Mésopotamie a subi, vers la fin du xxe siècle, une nouvelle invasion de ces groupes nomades, et un de leurs chefs, Sou-aboum (1894-1881), s'installe à Babylone où il prend le titre royal. Sa famille, qui régnera là […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/babylone/#i_392

BANQUE - Histoire de l'institution bancaire

  • Écrit par 
  • Patrice BAUBEAU
  •  • 6 502 mots

Dans le chapitre « Le cas de l'Égypte ptolémaïque »  : […] L'attention accordée aux activités de dépôt a produit de nombreuses études. Dans un essai sur l'activité bancaire mésopotamienne paru en 1966, l'historien Raymond Bogaert dénie le caractère de banque pleine et entière à deux grandes maisons négociantes : Egibi à Babylone (viie-v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-histoire-de-l-institution-bancaire/#i_392

BIBLE - Bible et archéologie

  • Écrit par 
  • Pierre BORDREUIL, 
  • Arnaud SÉRANDOUR
  •  • 7 876 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les pionniers »  : […] élaboration des textes bibliques, était une zone tampon entre civilisations égyptienne et mésopotamienne. Les paysages caractéristiques paraissaient correspondre de façon assez précise aux descriptions des récits bibliques. Par ailleurs, la redécouverte des antiquités de l'Égypte et de la Mésopotamie et le déchiffrement des écritures hiéroglyphique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-bible-et-archeologie/#i_392

CALENDRIERS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul PARISOT
  •  • 9 874 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Calendriers mésopotamiens »  : […] À l'origine, le calendrier mésopotamien est lunaire, mais la nomenclature n'est pas uniforme, variant d'une cité à l'autre, de même que le début de l'année, qui commence généralement après l'équinoxe de printemps. Le calendrier conserve le souvenir d'une époque où l'année débutait avec l'équinoxe d'automne : le mois de Teshrit (septembre-octobre) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calendriers/#i_392

CARRHES BATAILLE DE (-53)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 352 mots

Cette bataille met fin à l'invasion romaine de la Mésopotamie par le triumvir Marcus Licinius Crassus, proconsul de Syrie. La guerre est précipitée par Crassus, qui brûle d'égaler en réputation militaire les deux autres triumvirs, Pompée et César. Avec sept légions (environ 44 000 hommes) mais une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-carrhes/#i_392

CODE D'HAMMOURABI (-1760 env.)

  • Écrit par 
  • Christian HERMANSEN
  •  • 213 mots
  •  • 1 média

Comparé aux « codes » d'Urukagina (— 2350), d'Ur-Nammu (— 2100) ou d'Eshnunna (— 1800), le Code d'Hammourabi constitue, grâce à la découverte en 1901 de la célèbre stèle par l'archéologue Jacques de Morgan, le document le plus complet de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/code-d-hammourabi/#i_392

CONSTELLATIONS

  • Écrit par 
  • Owen GINGERICH, 
  • Warren Melvin YOUNG
  •  • 3 543 mots
  •  • 2 médias

La représentation des constellations remonte aux toutes premières civilisations. Ainsi, les plus anciens textes cunéiformes consacrés à l'astronomie – seconde moitié du IIe millénaire avant J.-C. – mentionnent les noms sumériens des constellations encore appelées aujourd'hui Lion, Taureau et Scorpion. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constellations/#i_392

CONSTRUCTION DU PREMIER EMPIRE BABYLONIEN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 304 mots

— 1822 Début du règne de Rim-Sîn, le dernier roi de Larsa qui tenta vainement de reconstruire, au profit de la Mésopotamie méridionale, l'ancien royaume de la IIIe dynastie d'Ur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/construction-du-premier-empire-babylonien-reperes-chronologiques/#i_392

CROISSANT FERTILE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 391 mots

Entité géographique assez imprécise du Moyen-Orient. L'expression de Croissant Fertile, qui a surtout un intérêt historique, a été forgée par l'archéologue américain Breasted, au début du xxe siècle, pour désigner la région peuplée de sédentaires qui s'étend en fer à cheval autour de l'avancée du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croissant-fertile/#i_392

DIVINATION

  • Écrit par 
  • René ALLEAU
  •  • 6 942 mots

Dans le chapitre « L'extispicine »  : […] Cette technique, attestée dès l'époque sumérienne en Mésopotamie, se développa dans toute son ampleur au IIe millénaire avant l'ère chrétienne. Un ritualisme strict et minutieux accompagnait chaque geste du devin qui procédait à l'examen des viscères des agneaux sacrifiés, principalement du foie, de la vésicule biliaire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/divination/#i_392

ÉCRITURE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BALPE, 
  • Anne-Marie CHRISTIN
  •  • 10 417 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les leçons de l'idéogramme »  : […] selon le contexte. La valeur phonétique est tantôt rigoureuse – comme elle l'a été en Mésopotamie, très tôt, dès que l'écriture sumérienne est devenue celle des Akkadiens –, tantôt approximative – comme en Chine –, ou encore proliférante – comme en Égypte, où l'on a multiplié les redondances phonétiques d'une manière qui nous paraît aberrante. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecriture/#i_392

ÉCRITURE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 600 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L’invention du cunéiforme »  : […] En Mésopotamie, au IVe millénaire avant J.-C., les pays de Sumer et d’Akkad inventent une écriture picto-idéographique fondatrice du cunéiforme. Elle débute avec des images simplifiées qui désignent êtres et choses. Ce graphisme linéaire schématique se stylise pour perdre sa ressemblance formelle avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecriture-notions-de-base/#i_392

ÉLAM

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 707 mots
  •  • 2 médias

Pays voisin de la Babylonie situé le long de la rive droite du golfe Persique. Bien que le « tableau des peuples » énumérés dans la Genèse (x, 22) les range parmi les descendants de Sem, les Élamites étaient un peuple asianique qui parlait une langue encore mal connue, de type agglutinant ; leur écriture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elam/#i_392

ÉPOPÉE DE GILGAMESH

  • Écrit par 
  • Florence BRAUNSTEIN
  •  • 723 mots
  •  • 1 média

Transmise d'abord oralement, puis rédigée aux environs de 2000 avant J.-C. sur des tablettes, l'Épopée de Gilgamesh connaît pendant un millénaire et demi de nombreuses versions, rédigées dans toute la Mésopotamie. La relation la plus achevée des exploits héroïques de Gilgamesh, qui ne sont pas sans évoquer ceux d'Héraklès, est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee-de-gilgamesh/#i_392

ERIDU

  • Écrit par 
  • Jean-Daniel FOREST
  •  • 628 mots

Tell Abu Shahrein, l'ancienne Eridu, se trouve à quelque 15 kilomètres au sud de la célèbre cité d'Ur, en Mésopotamie méridionale. Le site fut surtout exploré de 1947 à 1949 par le Service des antiquités iraquien (F. Safar, M. A. Mustapha et S. Lloyd, Eridu, Bagdad, 1981 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eridu/#i_392

EUPHRATE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 478 mots
  •  • 2 médias

Fleuve de la Mésopotamie où il développe la majeure partie d'un cours long de 2 780 kilomètres, l'Euphrate tient son nom arabe al-Furāt (ou turc Firat) d'une déformation du sumérien Bu-Ra-Nu-Nu devenu en assyrien Purati. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/euphrate/#i_392

GAUGAMÈLES BATAILLE DE ou BATAILLE D'ARBÈLES (1er oct. -331)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 303 mots

dans l'Empire perse, Darius a choisi comme champ de bataille la plaine de Gaugamèles, à proximité d'Arbèles (aujourd'hui Erbil, dans le nord de l'Irak), où il dispose ses troupes en attente de l'arrivée d'Alexandre. Le terrain plat doit permettre aux chars perses de charger avec le maximum d'efficacité contre les Macédoniens. En nombre, les forces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaugameles-bataille-d-arbeles/#i_392

GILGAMESH

  • Écrit par 
  • Jean-Daniel FOREST
  •  • 1 978 mots
  •  • 1 média

Gilgamesh serait un roi d'Uruk, une des principales cités sumériennes de Mésopotamie (la plaine alluviale du Tigre et de l'Euphrate, dans l'actuel Irak), et aurait régné aux environs de 2500 avant notre ère. Il a probablement existé, mais nous n'en avons aucune trace historique, et nous ne connaissons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilgamesh/#i_392

GOUTI (-XXIIe--XXIe s.)

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 434 mots

Peuple originaire du Goutium, région du Zagros, proche, probablement, de l'actuel Louristan. Les Gouti (ou Qouti) auraient tenté, à deux reprises, d'envahir la Mésopotamie sous le règne de Naram-Sin (~ 2254-~ 2218), petit-fils de Sargon d'Akkad. Šar-kali-šarri (~ 2217-~ 2193), fils et successeur de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gouti/#i_392

HAMMOURABI, en bref

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 194 mots
  •  • 1 média

Lors de l'arrivée au pouvoir de Hammourabi (— 1792-— 1750), Babylone n'est qu'une principauté de très moyenne importance, dans une position plutôt défavorable au cœur d'une Mésopotamie déchirée par d'âpres ambitions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hammourabi-en-bref/#i_392

HAMMOURABI

  • Écrit par 
  • Guillaume CARDASCIA
  •  • 1 264 mots
  •  • 1 média

de Babylone, Hammourabi est le souverain le plus prestigieux de la Mésopotamie ancienne par l'ampleur de son œuvre politique et législative. Son règne de quarante-trois ans (1792-1750) est considéré comme l'âge d'or de la civilisation babylonienne. La découverte de son code par une mission française […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hammourabi/#i_392

HAPIRU ou HABIRU

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 896 mots

Le terme Hapiru (ou, plus fréquemment, le vocable, de valeur équivalente, Sa.gaz) apparaît dans les textes cunéiformes, depuis le début du ~ IIe millénaire et sur des sites disséminés à travers tout le Proche-Orient pour désigner des hommes, auxquels il faut identifier aussi les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hapiru-habiru/#i_392

HARRAN

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 400 mots

Ancien centre commercial de la Mésopotamie septentrionale, sur le Balikh, au croisement des routes caravanières qui menaient de Babylone en Syrie, en Égypte et en Asie Mineure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harran/#i_392

INDO-PAKISTANAISE ARCHÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-François JARRIGE
  •  • 16 890 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La civilisation de l'Indus (2400-1800 av. J.-C.) »  : […] difficile d'évaluer la part qu'a pu tenir le commerce international, notamment avec la Mésopotamie, dans la vie économique de la civilisation de l'Indus. Les archives mésopotamiennes mentionnent l'existence d'un commerce avec des pays orientaux, Dilmun, Makkan et Meluhha, d'où l'on importait, entre autres choses, de l'or, du cuivre, des pierres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeologie-indo-pakistanaise/#i_392

INVENTION DE LA ROUE

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 143 mots

La roue est inventée dans le monde sumérien, au sud de la Mésopotamie, entre le Tigre et l'Euphrate, probablement vers 3500 avant notre ère. Un pictogramme de cette époque montre clairement un chariot sur roues. Les plus anciennes roues connues sont des disques pleins formés d'un seul bloc. Elles évoluent ensuite, à la fin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/invention-de-la-roue/#i_392

IRAK

  • Écrit par 
  • Loulouwa AL RACHID, 
  • Brigitte DUMORTIER, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Pierre ROSSI
  •  • 29 314 mots
  •  • 26 médias

orientation du Tigre et de l'Euphrate, les fleuves jumeaux de la Mésopotamie. C'est par le golfe Persique et la mer Rouge, bien mieux que par les routes de l'Iran barrées de montagnes et de zones désertiques, que communiquent les deux mondes, méditerranéen et indien. Golfe de Suez et bouches du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irak/#i_392

IRAK EL-ARABI

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 497 mots

Expression arabe médiévale, l'Irak el-Arabi désigne la basse Mésopotamie et s'oppose à l'Irak el-Adjami (l'Irak persan), qui correspond à l'Iran occidental (l'ancienne Médie). La basse Mésopotamie constitue la partie méridionale de l'Irak actuel. Elle est entièrement dominée par la dynamique du Tigre et de l'Euphrate : à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irak-el-arabi/#i_392

ISLAM (Histoire) - De Mahomet à la fin de l'Empire ottoman

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 10 447 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'expansion hors d'Arabie »  : […] avec ferveur les musulmans conquérants, qui se montraient beaucoup plus tolérants. En Mésopotamie, à la suite de la mort de Chosroès II (628), l'anarchie s'était installée, et Yazdadjird III, le souverain en place au moment de la conquête arabe, ne disposait que d'une autorité limitée et ne pouvait plus compter sur les tribus frontalières qui, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-de-mahomet-a-la-fin-de-l-empire-ottoman/#i_392

JUDAÏSME - Histoire du peuple juif

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 11 239 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Exilarques et geonim à Babylone »  : […] vie s. av. J.-C.), le réseau de colonies juives de Mésopotamie témoignait d'une grande vitalité et bénéficiait généralement de l'appui de l'autorité suzeraine, Parthes jusqu'en 211, Perses Sassanides jusqu'en 642, califes arabes enfin. Les trois régimes reconnaissent le gouvernement juif autonome de l'exilarque ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-histoire-du-peuple-juif/#i_392

KHORSABAD

  • Écrit par 
  • Jean-Daniel FOREST
  •  • 615 mots
  •  • 2 médias

La ville est située à peu de distance du Tigre, à une vingtaine de kilomètres de Ninive, dans le nord de l'Irak. Khorsabad est le nom moderne de Dur Sharrukin, une capitale du Nouvel Empire assyrien construite de toutes pièces par Sargon II à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/khorsabad/#i_392

KISH

  • Écrit par 
  • Jean-Daniel FOREST
  •  • 570 mots

L'ancienne ville de Kish, située à une vingtaine de kilomètres à l'est de Babylone, est un des grands sites mésopotamiens de la première moitié du ~ IIIe millénaire. À en croire la Liste royale, elle aurait été le siège de la première dynastie « d'après le Déluge ». Elle jouit en tout cas d'un prestige […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kish/#i_392

LAGASH

  • Écrit par 
  • Jean-Daniel FOREST
  •  • 936 mots
  •  • 4 médias

Nom d'un État sumérien et de sa principale ville. On a longtemps cru que le site appelé de nos jours Tello et fouillé de 1877 à 1933 par des missions françaises (de Sarzec, Cros, Genouillac, Parrot) était ce qui restait de l'ancienne capitale. Des fouilles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lagash/#i_392

LARSA

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 537 mots
  •  • 2 médias

Ville du sud de la Babylonie, proche de la rive occidentale de l'Euphrate. Sous le règne d'Ibbi-Sīn (~ 2027-~ 2003), dernier roi de la dynastie d'Ur III, tandis que l'empire sumérien est aux prises avec les Martou, ou Amorites, Ishbi-Erra (~ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/larsa/#i_392

MARI, site archéologique

  • Écrit par 
  • Pascal BUTTERLIN
  •  • 4 490 mots
  •  • 8 médias

, à la suite de la découverte fortuite d'une statuette sur le site du tell Hariri, Parrot identifie le site comme une des capitales mythiques du monde mésopotamien, Mari. Depuis lors, des découvertes exceptionnelles ont fait de Mari une des références pour la connaissance des villes et royaumes de la Mésopotamie de l'âge du bronze (3000-1200 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mari-site-archeologique/#i_392

MARI AU MILIEU DU IIIe MILLÉNAIRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 201 mots

Vers — 2550 Refondation de Mari après une éclipse de quelque deux siècles : naissance de la Ville II ; construction du temple d'Ishtar, à la périphérie de la cité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mari-au-milieu-du-iiie-millenaire-reperes-chronologiques/#i_392

MYTHOLOGIES - Premiers panthéons

  • Écrit par 
  • Jean BOTTERO, 
  • Yvan KOENIG, 
  • Dimitri MEEKS
  • , Universalis
  •  • 6 982 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Le monde mésopotamien »  : […] Le modèle, magnifié et idéalisé, du pouvoir royal est fondamental dans la représentation mésopotamienne du surnaturel. Il impliquait la mise en place d'un monde divin anthropomorphe et polythéiste : c'est-à-dire distribué en une société de personnages en tout (apparence, sexualité, besoins, comportement) comparables aux hommes, mais différents par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-premiers-pantheons/#i_392

NABUCHODONOSOR II, en bref

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 180 mots
  •  • 1 média

Successeur en — 604 de son père Nabopolassar qu'il avait assisté dans ses opérations guerrières contre les Assyriens, couronnées, grâce à l'aide des Mèdes, par la prise de Ninive (— 612), Nabuchodonosor apparaît comme le souverain emblématique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nabuchodonosor-ii-en-bref/#i_392

NABUCHODONOSOR II

  • Écrit par 
  • Guillaume CARDASCIA
  •  • 1 124 mots
  •  • 3 médias

Le règne de Nabuchodonosor II (604-562 av. J.-C.) marque l'apogée de l'empire néo-babylonien et le second âge d'or de la civilisation babylonienne, le premier étant le règne de Hammourabi. Son père, Nabopolassar (Nabū-apal-uṣur), était un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nabuchodonosor-ii/#i_392

NINIVE

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 322 mots
  •  • 2 médias

Ville de Mésopotamie sur la rive orientale du Tigre en face de Mossoul. Le site de Ninive a été habité dès le ~ VIe millénaire. Ses ruines sont ensevelies sous le tell de Kouyoundjik et sous le tell Nebi Younous, où, selon la tradition musulmane, est situé le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ninive/#i_392

OSROÈNE

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 648 mots

Nom que porte dans l'Antiquité un royaume situé dans le nord-ouest de la Mésopotamie, dans la région d'Édesse (Urfa ou Osroé). Bornée sur trois côtés par le Habbour et l'Euphrate, avec les monts Masios pour limite septentrionale, l'Osroène était l'ancien Bît-Adini, royaume fondé au début du x […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osroene/#i_392

PALESTINE

  • Écrit par 
  • Ernest-Marie LAPERROUSAZ, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 31 610 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le IIIe millénaire : le Bronze ancien II, la civilisation cananéenne »  : […] La Palestine subit aussi, alors, une influence mésopotamienne qui, moins massive que celle de l'Égypte, n'est pas pour autant superficielle ; ce serait, en effet, la Mésopotamie qui, à cette époque, fournirait le Proche-Orient en modèles métallurgiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palestine/#i_392

PAYS DE LA MER, Mésopotamie

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 532 mots

Traduction littérale de mât tâmti, expression akkadienne désignant l'immense région qui s'étendait jadis au nord du golfe Persique et que le limon du Tigre et de l'Euphrate avait conquise sur la mer du Lever du Soleil, c'est-à-dire le golfe persique. Couvert de marécages et de roselières, quadrillé de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-de-la-mer-mesopotamie/#i_392

PEINTURE MÉSOPOTAMIENNE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 359 mots

VIIe millénaire avant J.-C. Les plus anciennes peintures murales ayant décoré l'intérieur de maisons ont été découvertes à Chatal Hüyük en Anatolie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-mesopotamienne-reperes-chronologiques/#i_392

PREMIER EMPIRE MÉSOPOTAMIEN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 269 mots

Vers — 2360 Lugal-zagesi, roi d'Umma et d'Uruk, engage une politique de conquêtes territoriales qui préfigure le rôle joué par Sargon ; il pourrait avoir brièvement dominé toute la vallée de l'Euphrate […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premier-empire-mesopotamien-reperes-chronologiques/#i_392

SARGON L'ANCIEN

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 196 mots
  •  • 1 média

Fondateur de l'empire d'Akkad, le premier empire mésopotamien connu par les textes, Sargon l'Ancien (vers — 2340-— 2284) apparaît à bien des égards comme un personnage plus légendaire qu'historique ; même si des inscriptions permettent d'établir certaines de ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sargon-l-ancien/#i_392

SCIENCES SOCIALES PRÉHISTOIRE DES

  • Écrit par 
  • Bernard-Pierre LÉCUYER
  •  • 17 540 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les civilisations du Nil et de l'Euphrate »  : […] La Mésopotamie émergeant du Déluge vers l'an 3000 avant J.-C. apporte une civilisation développée, une population nombreuse, une science des nombres poussée servant de support à l'astronomie – le calendrier lunaire se perfectionne peu à peu en s'appuyant sur les mouvements solaires – mais appliquée aussi à une meilleure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prehistoire-des-sciences-sociales/#i_392

SCULPTURE EN PIERRE EN MÉSOPOTAMIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 243 mots

VIIe-VIe millénaire avant J.-C. Outre les figurines modelées en argile, des statuettes taillées dans la pierre apparaissent à Chatal Hüyük (Anatolie) et à tell es-Sawwan (Mésopotamie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sculpture-en-pierre-en-mesopotamie-reperes-chronologiques/#i_392

SÉMITES

  • Écrit par 
  • André CAQUOT
  •  • 4 800 mots

Dans le chapitre « La Mésopotamie »  : […] sont des documents rédigés en un idiome sémitique ou des noms propres explicables par cette langue. C'est la Mésopotamie, où l'écriture cunéiforme inventée par les Sumériens apparaît dès le milieu du IVe millénaire, qui fournit les premiers témoignages. À partir de 2600, des tablettes cunéiformes présentent des anthroponymes sémitiques, puis de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/semites/#i_392

SHURUPPAK

  • Écrit par 
  • Jean-Daniel FOREST
  •  • 226 mots

La ville de Shuruppak (aujourd'hui Fara) est la capitale d'une des cités-États qui se partagent la Mésopotamie du sud pendant les deux premiers tiers du ~ IIIe millénaire (l'époque dite des Dynasties archaïques). C'est un de ses souverains légendaires, Ziusudra, qui est le héros du mythe mésopotamien du Déluge […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shuruppak/#i_392

SIPPAR

  • Écrit par 
  • Jean-Daniel FOREST
  •  • 177 mots
  •  • 2 médias

Dès le ~ IIIe millénaire, Sippar est une des grandes villes de la Mésopotamie. Le site est exploré à la fin du xixe siècle (H. Rassam, V. Scheil), mais ce sont surtout les très nombreuses tablettes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sippar/#i_392

STÈLE DE NARÂM-SÎN

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 237 mots
  •  • 1 média

Trouvée à Suse, où elle avait été transportée comme butin après un raid réussi du roi de Suse Shutruk-Nahhunté contre Sippar au xiie siècle avant notre ère, cette stèle qui date des environs de — 2250 est une création […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stele-de-naram-sin/#i_392

SUMER

  • Écrit par 
  • André PARROT
  •  • 4 080 mots
  •  • 5 médias

Le terme de Sumer se rapporte à l'une des plus importantes périodes de l'histoire mésopotamienne, une des plus brillantes aussi, si l'on songe à la civilisation et à l'art qu'elle évoque, dont nous sommes d'ailleurs encore tributaires après plusieurs milliers d'années. Est-il nécessaire de rappeler que c'est à ce monde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sumer/#i_392

TECHNIQUES HISTOIRE DES

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 7 217 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  L'Antiquité »  : […] une configuration de terrains favorable, l'utilisation précoce des transports terrestres en Mésopotamie, avec l'avènement de la roue vers 3500 ans avant J.-C., fait figure d'exception dans l'Antiquité avant l'expansion romaine. De cette tradition ancienne a découlé la mise en place d'un réseau de routes royales dans l'Empire perse de Cyrus. Depuis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-des-techniques/#i_392

TIGRE, fleuve

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 467 mots
  •  • 1 média

En arabe Didjla, en turc Dide (formes modernes du Diglat antique), le Tigre déroule la majeure partie de son cours (1 950 km) en Mésopotamie. Né en Turquie du Sud-Est, le fleuve est montagnard (gorges) jusqu'à son entrée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tigre-fleuve/#i_392

UNIVERS (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 772 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Cosmogonies antiques (Mésopotamie, Égypte) »  : […] En Mésopotamie, en Sumer (IIImillénaire av. J.-C.), Enlil, dieu auto-engendré fondateur du monde par séparation de ces éléments constitutifs, a pour compagnon Enki, dieu de l’eau et de la sagesse, l’ordonnateur et le dispensateur de la vie. De la parole et du geste, Enki […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/univers-notions-de-base/#i_392

UR ou OUR

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 427 mots
  •  • 5 médias

Ville du sud de la Mésopotamie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ur-our/#i_392

URUK

  • Écrit par 
  • Jean-Daniel FOREST
  •  • 1 021 mots
  •  • 3 médias

Mentionnée dans la Bible sous le nom d'Erech, Uruk reste pendant près de quatre mille ans un des principaux sites de la Mésopotamie. C'est un de ses rois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/uruk/#i_392

ZAGROS

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 374 mots
  •  • 1 média

S'étendant de la latitude du lac d'Ourmia jusqu'à la région de Persépolis, cette chaîne de hautes montagnes sépare le plateau iranien de la plaine mésopotamienne. La configuration physique de la région, où les dépressions encastrées entre des falaises abruptes ne sont accessibles que par des cols élevés, a fait de tout temps du Zagros le refuge de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zagros/#i_392

ZIGGOURAT

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 1 105 mots
  •  • 3 médias

Monument caractéristique de la civilisation mésopotamienne, la ziggourat se présente sous la forme d'une tour à plusieurs étages, dont la finalité est religieuse (le terme est dérivé du verbe saqaru, « être haut »). On fixe généralement son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ziggourat/#i_392

ZIGGOURAT D'UR

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 205 mots
  •  • 1 média

C'est sous le roi Ur-Nammu d'Ur que sont érigées en Mésopotamie méridionale les premières ziggourats. Depuis longtemps les Mésopotamiens construisaient des terrasses sur lesquelles ils élevaient un temple, mais celles-ci étaient simples et ne servaient, semble-t- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ziggourat-d-ur/#i_392

ZIGGOURATS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 318 mots

Ve millénaire avant J.-C. Les premiers temples sur terrasse apparaissent avec les niveaux XI-VI d'Eridu ; il se pourrait que l'élévation n'ait été due en un premier temps qu'à la présence de décombres qui étaient systématiquement nivelés lors de chaque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ziggourats-reperes-chronologiques/#i_392

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Claude MARGUERON, « MÉSOPOTAMIE - L'art », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-l-art/