ÉGÉE MER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les balancements de l'histoire : le continent ou la mer

Dans cette unité perdue, fracturée par une ligne beaucoup moins imperméable que la haine entretenue par les intérêts des grandes puissances et les pouvoirs nationaux en place, le temps paraît souvent avoir hésité entre la mer et la terre. C'est paradoxalement la mer, malgré son hostilité et ses tempêtes subites, qui a été le lieu de liberté et d'échange. Le premier emporium méditerranéen s'établit à l'époque classique à Délos, petit îlot désolé, battu par les vents étésiens au cœur des Cyclades. Plus de deux millénaires après, à l'aube de la Grèce contemporaine renaissant de l'occupation turque, c'est Syra-Ermoupolis, peuplée par les rescapés des massacres de Chios, qui devient le premier centre économique du pays, commerçant avec l'Angleterre et la Russie méridionale. Espace d'ouverture, la mer a aussi une vertu de refuge face au continent, où règne l'envahisseur étranger. Les longues péninsules montagneuses qui s'effilent dans l'Égée ont longtemps abrité les spiritualités menacées : l'Athos, à l'extrémité orientale de la Chalcidique, siège d'un État monastique original, encore uniquement accessible par bateau, où les restes de la règle orthodoxe survivent à neuf siècles de gloire et à quelques décennies de déchristianisation ; le Pilion, à l'est de la plaine thessalienne, où les bourgs, perchés dans les oliviers, cachaient, au xviiie siècle, les premières « universités » libres de la Grèce, alors sous le joug ottoman. Et l'Église latine des Cyclades perpétue à Syra et à Tinos l'influence vénitienne et la présence du catholicisme romain, malgré l'assimilation linguistique et culturelle. Seule l'Eubée, pratiquement soudée au continent au niveau du détroit de Chalkis, a massivement échappé à ces tropismes de la mer.

Ils sont de toute façon effacés aujourd'hui par l'influence prépondérante qu'a prise dans l'économie e [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Grèce : carte physique

Grèce : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Église, île de Santorin, Grèce

Église, île de Santorin, Grèce
Crédits : Anastasios71/ Shutterstock

photographie

Olymbos sur l'île de Karpathos, Grèce

Olymbos sur l'île de Karpathos, Grèce
Crédits : J. L. Stanfield/ National Geographic/ Getty

photographie

Île d'Hydra, Grèce

Île d'Hydra, Grèce
Crédits : George Grigoriou/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense

Classification

Autres références

«  ÉGÉE MER  » est également traité dans :

CHIOS

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 1 117 mots
  •  • 1 média

Avec une superficie de 858 km 2 , Chios (Scio ou Chio, depuis le Moyen Âge), séparée de la côte turque par un détroit de 7 kilomètres, est la cinquième île de la mer Égée. Montagneuse au nord (1 297 m) et vallonnée au sud, elle présente dans sa partie centrale une plaine très fertile (Cambos) où est installé depuis l'Antiquité le chef-lieu de l'île (Chios). Cité prospère, dotée d'une marine de gue […] Lire la suite

CRÈTE

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 484 mots
  •  • 1 média

La plus grande île de Grèce (8 331 km 2 , 258 km de longueur sur 56 km de largeur), la Crète s'étend d'ouest en est aux confins méridionaux du monde égéen. Les chaînes montagneuses qui couvrent la plus grande partie de l'île (mont Ida 2 456 m, Levka Ori 2 453 m), de direction ouest-est, appartiennent à l'ensemble plissé du système dinarique qu'on retrouve dans la zone occidentale de la Grèce conti […] Lire la suite

CYCLADES

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 468 mots
  •  • 2 médias

L'archipel des Cyclades occupe le centre de la mer Égée. Résultat d'une série de fractures et de transgressions marines intervenues à la fin de l'ère tertiaire, les blocs émoussés de marbres et de schistes de ses îles ensoleillées, sèches et dénudées, prolongent les arcs orographiques de l'Attique et de l'Eubée du Sud, encadrés par des fossés qui les séparent à l'est des îles de l'Ionie (Chios, Sa […] Lire la suite

DINARIDES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 5 738 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Hellénides »  : […] Les Hellénides occupent une position péninsulaire entre la mer Ionienne à l'ouest et la mer Égée à l'est ; aussi leur façade maritime est-elle prépondérante et sous ces latitudes prend-elle l'aspect d'une côte méditerranéenne, ce qui en fait, concurremment avec la côte dalmate, un séjour de vacances privilégié. L'aspect des côtes, essentiellement dû à la tectonique plio-quaternaire, dépend de l' […] Lire la suite

ÉGÉEN MONDE

  • Écrit par 
  • Olivier PELON
  •  • 11 175 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Aperçu géographique »  : […] Il suffit de jeter les yeux sur une carte de la Méditerranée orientale pour s'apercevoir que le monde égéen est une des régions les plus morcelées qui soient. La mer Égée, qui en forme le centre, est parsemée d'une poussière d'îles plus ou moins organisées en archipels : vers le nord, au large de l'Eubée, les Sporades ; vers le sud, les Cyclades groupées autour de la petite île de Délos ; enfin, v […] Lire la suite

EUBÉE

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 337 mots
  •  • 1 média

L'île d'Eubée (3 657 km 2 ) est reliée à la Grèce centrale par un pont mobile qui franchit le détroit de l'Euripe. Les heures de marée diffèrent d'une rive à l'autre, si bien que s'y produisent, en dépit d'un marnage faible, de forts courants de marée. En outre, grâce à un dense réseau de bacs, elle est mieux reliée aux côtes toutes proches de la Phtiotide, de la Béotie et de l'Attique que ne le s […] Lire la suite

EUROPE - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Pierre RAT
  •  • 10 015 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les chaînes alpines »  : […] Les chaînes alpines d'Europe forment deux ensembles : l'un, principal, est lié à la collision de l'Europe et de l'Afrique ayant cicatrisé la Téthys ; l'autre est l'ensemble pyrénéo-provençal. L'ensemble principal est à double déversement, avec : une branche alpidique , en marge du continent européen, déversée vers celui-ci, allant de Gibraltar à l'Asie Mineure par les cordillères Bétiques, les […] Lire la suite

GRÈCE - Espace et société

  • Écrit par 
  • Guy BURGEL
  •  • 6 411 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Des dissymétries régionales maintenues »  : […] L'ampleur des mutations géographiques, économiques, sociales et politiques qui ont affecté la Grèce depuis l'après-guerre a profondément bouleversé les équilibres géographiques et les paysages humains du pays. Pendant longtemps, le résultat d'ensemble a pu se résumer au partage entre un espace utile, concentrant sur un territoire restreint les hommes et les activités dynamiques, et des espaces pér […] Lire la suite

HÉRACLION

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 382 mots

Héraclion (ou Héraklion, Iraklion) est la principale ville portuaire de la Crête, la plus grande des îles de Grèce, et la capitale du département ( nomós ) d'Héraclion. Elle est située sur la côte septentrionale, au nord-ouest de l'ancienne capitale minoenne de Cnossos. Elle doit son nom actuel à l'ancien port romain Heracleum, dont l'emplacement est vraisemblablement identique au sien. Fondée […] Lire la suite

ITALIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE, 
  • Paul PETIT
  •  • 27 454 mots
  •  • 42 médias

Dans le chapitre « Les résultats 1923-1933 »  : […] Le 24 juillet 1923, le traité de Lausanne reconnaissait officiellement, malgré les réserves grecques, la souveraineté italienne sur le Dodécanèse. Sous le nom d'îles italiennes de l' Égée, l'archipel (14 îles, 2 681 km 2 ) fut administré directement par le ministère des Affaires étrangères. Des autres promesses de Londres, seules furent tenues celles des Anglais concernant la rectification des fro […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

8-9 septembre 2020 Grèce. Incendie du camp de réfugiés de Moria.

mer Égée qui abritent des camps. Une initiative franco-allemande permettra l’accueil de quatre cents migrants mineurs non accompagnés par une dizaine de pays européens, dont la Suisse et la Norvège, non membres de l’UE. À défaut de solution concertée au niveau européen, Berlin indiquera son intention de recevoir quelque mille cinq cents migrants de […] Lire la suite

25-29 février 2020 Turquie – Grèce. Manifestations contre les migrants.

mer Égée, affrontent violemment les forces antiémeutes envoyées pour protéger la construction de nouveaux camps de migrants. Près de trente-huit mille migrants s’entassent dans les camps situés dans les îles égéennes. Le 28, au lendemain d’une attaque meurtrière contre ses soldats déployés en Syrie, la présidence turque indique qu’elle « n’a pas d’ […] Lire la suite

11-25 février 2016 Union européenne. Divisions sur le traitement de la crise migratoire.

mer Égée. Le 13, le Premier ministre français Manuel Valls, en visite à Munich, affirme dans un entretien accordé à la presse que la politique migratoire allemande, « qui était temporairement justifiée, n’est pas tenable dans la durée ». Le 15, les dirigeants du groupe de Visegrad – Hongrie, Pologne, République tchèque et Slovaquie – réunis à Prague […] Lire la suite

31 janvier 1996 Grèce – Turquie. Conflit territorial en mer Égée

mer Égée depuis quelques jours en raison de la contestation par la Turquie de la souveraineté grecque sur l'îlot inhabité d'Imia, situé entre la péninsule turque de Bodrum et l'île grecque de Kalymnos. Athènes et Ankara acceptent de retirer leurs troupes déployées sur des îles voisines et de rappeler leurs navires de guerre qui croisaient au large  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Guy BURGEL, « ÉGÉE MER », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-egee/