MENZIES sir ROBERT GORDON (1894-1978)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique australien, né le 20 décembre 1894 à Jeparit, dans l'État de Victoria, mort le 16 mai 1978 à Melbourne.

Robert Gordon Menzies quitte un brillant cabinet d'avocats de Victoria pour devenir membre de la législature de son État de 1929 à 1934, avant d'entrée au Parlement fédéral. Il occupe jusqu'en 1939 le poste de ministre de la Justice dans le cabinet de Joseph Lyons. Nommé à la tête du United Australia Party cette année-là, il devient aussitôt Premier ministre. Des pressions venant de toutes parts l'obligent à démissionner en 1941, après avoir mobilisé l'armée dans la Seconde Guerre mondiale. Œuvrant à l'organisation du Parti libéral en 1944, il fait campagne contre les politiques socialistes du Parti travailliste. Il reprend ainsi la direction du gouvernement en 1949, à la tête d'une coalition conservatrice de libéraux et d'agrariens.

Menzies participe à l'essor industriel rapide des années 1950 en soutenant le développement des ressources naturelles et des transports et en encourageant les investissements étrangers. Très attaché à l'idée d'une Australie blanche, il favorise l'immigration européenne. Sa vision traditionnelle du Commonwealth l'amène par ailleurs à soutenir, position controversée, l'intervention britannique dans l'affaire de Suez en 1956 et dans le conflit entre la Malaisie et l'Indonésie au début des années 1960. Intimement convaincu que les États-Unis sont le meilleur garant de la sécurité australienne, il conclut, en 1951, un traité militaire avec ces derniers et la Nouvelle-Zélande (A.N.Z.U.S., Australia, New Zealand and United States) et fait entrer son pays dans l'O.T.A.S.E. (Organisation du traité de l'Asie du Sud-Est) en 1954. Farouchement opposé aux communistes, il tente en vain de dissoudre le Parti communiste australien en 1951 et soutient l'effort de guerre américain au Vietnam. Après avoir dirigé le plus long gouvernement de l'histoire australienne, Menzies se retire de la politique en 1966.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  MENZIES sir ROBERT GORDON (1894-1978)  » est également traité dans :

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  • , Universalis
  •  • 26 539 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « L'Australie des Trente Glorieuses et l'ère Menzies »  : […] Le maintien du rationnement jusqu'en 1948, la frilosité du gouvernement en matière de hausse des salaires, la lutte engagée par les syndicats pour la semaine de quarante heures (acquise en 1947) et l'amélioration des conditions de travail (notamment dans les mines) sont autant de sujets qui, comme en Europe, provoquent la multiplication des grèves […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/australie/#i_31312

Pour citer l’article

« MENZIES sir ROBERT GORDON - (1894-1978) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/menzies-sir-robert-gordon/