MEMBRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Anatomie comparée

Le pterygium

Rappel anatomique

La structure du pterygium ichthyen est extrêmement variable. On trouvera aux articles acanthodiens, actinoptérygiens, chondrichthyens, crossoptérygiens, dipneustes et placodermes des détails sur l'anatomie des nageoires paires de ces différents groupes. Il suffira donc de rappeler quelques notions générales sur la structure des nageoires paires et des ceintures.

Chez les Sélaciens (requins), qui sont des Chondrichthyens, le squelette des membres et des ceintures n'est formé que de pièces cartilagineuses qui ne s'ossifient jamais. Les trois à cinq pièces basales de la nageoire s'articulent sur une ceinture pectorale (ou scapulaire) en forme de « U » à branches latéro-dorsales (région scapulaire) ; le segment transversal de l'U est antéro-ventral : c'est la région coracoïdienne. Tous les éléments cartilagineux de la ceinture et du membre appartiennent à l'endosquelette, édifié en profondeur. Chez les Ostéichthyens (Poissons osseux), au contraire, ces éléments cartilagineux s'ossifient plus ou moins complètement au cours de l'ontogenèse. À la ceinture pectorale se forment typiquement deux paires d'os endosquelettiques : scapula dorsale, coracoïde ventral.

La ceinture pectorale est complétée chez les Ostéichthyens par des éléments supplémentaires, plus externes, qui sont des os dermiques, faisant partie de l'exosquelette : clavicule, cleithrum, postcleithrum, supracleithrum et post-temporal. Les plus importants (cleithrum et clavicule) recouvrent latéralement les os endosquelettiques (scapula et coracoïde).

Holostéen Amia : nageoire pectorale

Dessin : Holostéen Amia : nageoire pectorale

Nageoire pectorale d'un poisson osseux, l'Holostéen Amia, et sa ceinture 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La ceinture pelvienne, exclusivement endosquelettique, s'ossifie en une seule pièce osseuse.

Dans les nageoires existent des éléments proximaux, articulés aux ceintures, et des éléments distaux, les « rayons » osseux, segmentés ou non, souples ou épineux. Formés par le squelette dermique, ils correspondraient à des écailles modifiées, d'où leur nom de lépidotriches. On appelle souvent « rayons cornés » ou cératotriches des formations non ossifiées qui jouent dans la nageoire des Chondrichthyens le rôle des lépidotriches des Ostéichthyens.

Origine des nageoires paires

Deux conceptions s'opposent : celle de l'origine branchiale des nageoires paires et celle de leur formation à partir d'un repli latéral du corps. Selon la première hypothèse, la plus ancienne (C. Gegenbauer, 1865), la nageoire est originellement sténobasale (à base étroite). Essentiellement fondée sur l'étude des nageoires des Chondrichthyens adultes actuels, cette théorie postule que l'archipterygium bisérié, tel qu'on peut l'observer chez le Dipneuste Neoceratodus par exemple, constituerait le type primitif de membre pair, dont pourraient dériver tous les autres. Ayant d'autre part une origine branchiale, ceintures et nageoires paires représenteraient des structures primitivement monosegmentaires (monométamériques). Cet énorme édifice théorique a permis de poser les problèmes, mais il soulève de telles difficultés anatomiques et même paléontologiques (cf. infra) que l'on peut la considérer comme entièrement abandonnée.

La seconde hypothèse, due aux travaux convergents de F. M. Balfour, S. T. S. Mivart et J. K. Thacher (1878-1881), postule que les membres pairs sont issus de la différenciation de certaines régions d'un repli natatoire pair primitivement continu, qui courait en position latéro-ventrale sur les flancs des Vertébrés très primitifs. Chaque métamère envoyait dans ce repli des nerfs, des muscles et des vaisseaux : cette structure était donc polymétamérique. Au cours de l'évolution, la partie moyenne du repli disparut. La partie antérieure fournit la ceinture et la nageoire pectorale, la partie postérieure la ceinture et la nageoire pelvienne. Cette conception rend compte facilement des homologies sérielles existant entre membres antérieurs et postérieurs.

L'identité fondamentale, entre nageoires paires et impaires (issues d'un repli médian), dont la conception de Gegenbauer ne tient pas compte, est ainsi admise. La théorie du repli natatoire suggère que les nageoires primitives avaient une base large, nageoire eurybasale, et une structure métamérique régulière. Cette disposition aurait été modifiée de diverses façons au cours de l'évolution ultérieure, notamment par des phénomènes variés de concentration qui aboutiraient à l'apparition de [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 23 pages

Médias de l’article

Holostéen Amia : nageoire pectorale

Holostéen Amia : nageoire pectorale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Repli natatoire latéral chez des fossiles paléozoïques

Repli natatoire latéral chez des fossiles paléozoïques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Chiridium

Chiridium
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Tétrapodes : ceintures

Tétrapodes : ceintures
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Afficher les 13 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur à la faculté de médecine de Paris
  • : professeur au Collège de France, chaire de biologie historique et évolutionnisme

Classification

Autres références

«  MEMBRES  » est également traité dans :

AMPHIBIENS ou BATRACIENS

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER, 
  • Jean-Claude RAGE
  •  • 6 171 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Membres »  : […] Le passage de la vie aquatique à la vie terrestre est anatomiquement associé à la réalisation du membre chiridien (ou chiridium). Ce membre (antérieur ou postérieur), construit sur le même plan chez tous les Tétrapodes, se compose de deux unités principales : l'archépodium proximal (stylopode + zeugopode), dont on retrouve les homologues dans le membre des poissons qui forment le groupe ancestr […] Lire la suite

ARTICULATIONS

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 6 080 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Diarthroses »  : […] Une diarthrose, articulation mobile, se caractérise par l'existence d'une cavité synoviale vraie. Elle s'observe principalement au niveau des membres, en particulier à l'union des os longs. […] Lire la suite

ATHÉROSCLÉROSE

  • Écrit par 
  • Loïc CAPRON
  •  • 5 337 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Maladies imputables à l'athérosclérose »  : […] L'athérosclérose ne se localise qu'en certains segments des artères de gros et moyen calibre, correspondant généralement à des zones où la circulation du sang soumet la paroi de l'artère à des contraintes physiques particulières : courbures, bifurcations, branchements. La manifestation la plus commune est la maladie coronaire ou ischémie du myocarde par athérosclérose coronaire . Les lésions resp […] Lire la suite

COUDE

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 1 497 mots
  •  • 2 médias

L' articulation du coude, située à la partie moyenne du membre supérieur, met en présence trois os : l'humérus, le cubitus et le radius. Unité anatomique par sa capsule articulaire unique et sa synoviale commune, le coude est aussi une unité fonctionnelle. En effet, chez l'homme et chez les anthropoïdes, cette articulation permet deux sortes de mouvements : la flexion-extension et la rotation axia […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement humain

  • Écrit par 
  • Jacques-Michel ROBERT
  •  • 11 135 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le programme de l'individu »  : […] La période d'organisation de l'être humain a été divisée en 23 stades fondés sur l'examen de 600 spécimens d'embryons reconstruits à l'institut Carnegie de Washington. Ces stades (dits « stades Carnegie ») sont décrits dans les ouvrages classiques d'embryologie humaine auxquels nous renvoyons le lecteur. Dans une vue synthétique, il est possible d'envisager successivement les grands événements qu […] Lire la suite

ÉPAULE

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 2 202 mots
  •  • 3 médias

L'épaule humaine est un ensemble d' articulations qui unissent le membre supérieur au squelette thoracique. Les os en présence sont le sternum, le premier arc costal, les deux éléments de la ceinture scapulaire ( clavicule en avant et omoplate en arrière), enfin l' humérus , os du bras. Les moyens d'union constituent à la fois de véritables articulations, du type diarthrose, et des fausses arti […] Lire la suite

ÉPAULE-MAIN SYNDROME

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CAMUS
  •  • 421 mots

Le syndrome épaule-main (Steinbrocker, 1947) est le nom souvent donné à l'algodystrophie réflexe du membre supérieur, décrite par Ravault en 1946. Ce syndrome paraît correspondre à un dérèglement vaso-moteur localisé lié à des facteurs nombreux et évoluant, généralement en deux périodes d'aspect clinique différent, vers la guérison à peu près totale. La première période, inconstante, est pseudo-in […] Lire la suite

ÉPICONDYLITE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CAMUS
  •  • 278 mots

L'épicondyle est une saillie osseuse située à la face externe de l'extrémité inférieure de l'humérus. De nombreux muscles s'y insèrent, jouant un rôle dans la prono-supination et les mouvements de la main et des doigts. L'épicondylite ou épicondylalgie est due à de petites ruptures musculaires au sein des insertions tendino-périostées pouvant, dans les formes sévères, s'étendre à la capsule de l'a […] Lire la suite

GENOU

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 1 532 mots
  •  • 2 médias

Le genou humain est une articulation de flexion- extension, dont l'aspect robuste ne doit pas faire illusion. C'est une zone assez exposée aux traumatismes et relativement fragile. Du point de vue fonctionnel, sa pleine efficacité dépend de plusieurs conditions : – la rectitude en extension aligne normalement l'axe de la jambe sur celui de la cuisse, mais elle peut être modifiée de façons dive […] Lire la suite

HANCHE

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Henri JUDET, 
  • Jean JUDET
  •  • 2 388 mots
  •  • 2 médias

Située à la racine du membre inférieur, l' articulation de la hanche, ou coxo-fémorale, unit le fémur au bassin. Comme son homologue du membre supérieur, l'épaule, la hanche est une énarthrose mobile autour d'une infinité d'axes. Cependant, les différences sont fondamentales : articulation de solidité, la hanche s'est adaptée chez l'homme à deux fonctions, la station érigée vraie et la locomotion […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

12-28 février 2022 Canada. Réactions à l'invasion russe de l'Ukraine.

Des sanctions supplémentaires sont annoncées contre certains ministres membres du Conseil de sécurité de la Russie, ainsi que contre trente et une personnalités et vingt-sept entités russes et quatre Ukrainiens. Les permis d’exportation vers la Russie sont annulés. Le 25, Justin Trudeau annonce de nouvelles sanctions directes contre le président Vladimir Poutine et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov notamment, mais aussi contre des membres du régime de Biélorussie. […] Lire la suite

23 février 2022 France. Nomination de trois nouveaux membres du Conseil constitutionnel.

Le Parlement valide les nominations de trois nouveaux membres du Conseil constitutionnel. Présentée par le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand (LRM), Véronique Malbec, directrice de cabinet du garde des Sceaux, est toutefois questionnée par certains membres de la commission des lois du Palais-Bourbon sur son rôle, en tant qu’ancienne procureure générale de la cour d’appel de Brest, dans le classement sans suite de l’affaire des Mutuelles de Bretagne dans laquelle Richard Ferrand était impliqué. […] Lire la suite

20 février 2022 Suisse. Publication de l'enquête « Suisse Secrets » sur la banque Crédit Suisse.

Parmi les bénéficiaires des 100 milliards de francs suisses (97 milliards d’euros) déposés sur les quelque dix-huit mille comptes concernés figurent notamment des personnalités politiques, des hauts fonctionnaires, des chefs de service de renseignement et des membres de réseaux criminels originaires d’une multitude de pays. Crédit Suisse invoque un héritage du « passé », arguant que les contrôles antiblanchiment ont depuis lors été « massivement renforcés ». […] Lire la suite

8-17 février 2022 France. Commémoration des victimes de Charonne et adoption de la loi sur les « réparations » à destination des harkis.

Les neuf victimes étaient toutes membres, sauf une, du Parti communiste français. Dans le même temps, le préfet de police de Paris Didier Lallement dépose, « au nom du président de la République », une gerbe sur la sépulture commune des victimes de Charonne, au cimetière parisien du Père-Lachaise. Cette commémoration s’inscrit dans le cadre de la politique de réconciliation mémorielle engagée par le président Macron à la suite de la publication du rapport de l’historien Benjamin Stora en janvier 2021. […] Lire la suite

5-13 février 2022 Tunisie. Dissolution du Conseil supérieur de la magistrature.

Le 13, Kaïs Saïed promulgue un décret instituant une instance provisoire chargée de remplacer le CSM, dont les membres devront être approuvés et pourront être révoqués par le chef de l’État. Le décret interdit également aux magistrats de faire grève. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Claude GILLOT, Armand de RICQLÈS, « MEMBRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/membres/