MEMBRANES CELLULAIRES (DYNAMIQUE DES)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'endocytose à récepteurs

Les amibes sont capables de lancer des pseudopodes et d'englober une micro-goutte du milieu extracellulaire qui contient leur alimentation, bactéries et fragments divers. On parle de pinocytose, un phénomène général mais non spécifique. En 1886, lors de son séjour au laboratoire de biologie marine de Messine, Elie Metchnikoff observe que des cellules de l'intestin d'une étoile de mer sont capables de fixer des particules, puis de les internaliser. On parle de phagocytose, un phénomène plus précis que le précédent mais en général non spécifique. Lorsqu'il étend l'observation deux ans plus tard à l'absorption de bactéries par des cellules immunitaires (des macrophages) de vertébrés immunisés contre une bactérie, Metchnikoff décrit une phagocytose spécifique d'une bactérie due aux anticorps anti-bactéries qui établissent un pont entre un récepteur de la membrane cellulaire et la bactérie. Ces situations d'endocytose sont des cas particuliers d'une situation générale dans lesquelles les mouvements de la membrane cellulaire servent à faire pénétrer dans la cellule des molécules issues du milieu extracellulaire. Les lipid rafts peuvent d'ailleurs parfaitement initier un tel mouvement menant à l'internalisation ; les distinctions sont plus formelles que réelles. Ici encore, la difficulté d'analyser l'endocytose l'a fait ignorer des laboratoires, bien que l'on sût que l'endocytose de molécules et de particules par les macrophages était une des clefs de la compréhension de la réponse immunitaire par exemple.

Parmi les différentes modalités de l'endocytose, celle par récepteurs spécifiques est particulièrement intéressante. La complexité des phénomènes sous-jacents a été démêlée d'abord par l'étude de l'hypercholestérolémie essentielle d'origine génétique chez l'homme (ce travail valut le [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Première observation microscopique de la structure de l’écorce d’un arbre (1655)

Première observation microscopique de la structure de l’écorce d’un arbre (1655)
Crédits : Bettmann/ Getty Images

photographie

Le modèle dit de mosaïque fluide des membranes par Singer et Nicholson

Le modèle dit de mosaïque fluide des membranes par Singer et Nicholson
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Les radeaux lipidiques (lipid rafts), une sous-organisation de la membrane

Les radeaux lipidiques (lipid rafts), une sous-organisation de la membrane
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Les mouvements de la membrane révélés par le métabolisme du cholestérol

Les mouvements de la membrane révélés par le métabolisme du cholestérol
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « MEMBRANES CELLULAIRES (DYNAMIQUE DES) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/membranes-cellulaires-dynamique-des/