MÉDICAMENTS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Préparation et délivrance des médicaments

En France et dans la plupart des nations européennes, c'est le pharmacien qui s'occupe de la préparation des médicaments et de leur distribution au public. Si certains sont en vente libre dans d'autres pays tels que les États-Unis, c'est toujours au pharmacien que revient la délivrance des médicaments toxiques inscrits aux tableaux A, B et C des substances vénéneuses et soumis à une législation particulière. On distingue les médicaments magistraux, officinaux, spécialisés.

Les médicaments magistraux sont préparés extemporanément à l'officine, en exécution d'une ordonnance.

Les médicaments officinaux figurent aux pharmacopées. Celles-ci, qui étaient à l'origine de simples recueils de formules, précisent actuellement les normes auxquelles doivent répondre les différents produits. À côté des pharmacopées nationales, il existe une pharmacopée internationale, éditée à Genève par l'O.M.S. en plusieurs langues (depuis. 1951), et une pharmacopée européenne, rédigée, dans le cadre du Conseil de l'Europe, par les experts des États signataires de la Convention relative à l'élaboration d'un pharmacopée européenne (22 juillet 1964).

Les médicaments spécialisés sont préparés à l'avance et présentés sous un conditionnement particulier en vue de la vente au détail et caractérisés par une dénomination spéciale. Aucune spécialité ne peut être débitée à titre gracieux ou onéreux si elle n'a pas reçu une autorisation de mise sur le marché (A.M.M.). La vente de ces spécialités pharmaceutiques représente actuellement 80 p. 100 du chiffre d'affaires d'une officine française. À part quelques spécialités d'officines ou hospitalières, elles sont de fabrication industrielle.

L'industrie pharmaceutique s'est développée dans la plupart des nations occidentales lorsque l'évolution de la chimie et les progrès de la thérapeutique ont rendu nécessaire la préparation massive de la plupart des médicaments hors de l'officine. C'est à cette industrie que reviennent, outre la recherche qui sera étudiée plus loin, la préparation des substances actives par extraction à partir d'une matière naturelle, par synthèse ou hémisynthèse, et la mise en forme pharmaceutique, étudiée par la pharmacie galénique, comportant généralement l'addition aux principes actifs d'un excipient qui donne aux médicaments la consistance et l'effet recherchés et intervient parfois pour favoriser l'absorption. Une technologie assez raffinée conduit maintenant à des formes multiples. Aux pilules, cachets, sirops, pommades, suppositoires se sont ajoutés comprimés aux aspects multiples, dragées, gélules, ampoules, nébulisats, aérosols, etc. Des formes nouvelles (liposomes, nanoparticules) sont à l'étude. Pour un même produit existent, la plupart du temps, plusieurs formes ou « présentations ». Une forme convenable influe sur l'absorption et l'élimination (formes retard). On attache une grande importance à la biodisponibilité (fraction du médicament captée dans l'organisme sous une forme biologiquement active).

De nombreux contrôles de plus en plus sévères sont exercés : essais des matières premières, contrôles en cours de fabrication, contrôle du produit fini (essais analytiques, pharmacologiques, cliniques), détermination de la posologie et des indications thérapeutiques principales, étude de la stabilité et de la biodisponibilité, recherche des effets indésirables. Les demandes d'autorisation de mise sur le marché suivent des procédures variables selon les pays, toujours complexes (cf. chap. 5). Enfin interviennent la diffusion de l'information médicale (contrôle de la publicité) et, en France, le taux de remboursement par la Sécurité sociale.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages

Médias de l’article

Papyrus Ebers

Papyrus Ebers
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Découverte de l’insuline

Découverte de l’insuline
Crédits : Bettmann/ Getty Images

photographie

Alexander Fleming

Alexander Fleming
Crédits : Davies/ Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Sort d'un médicament dans l'organisme

Sort d'un médicament dans l'organisme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : économiste (Rhône Poulenc Santé)
  • : docteur en pharmacie, ancienne assistante à la faculté de pharmacie de Paris
  • : docteur en médecine, journaliste, chroniqueur médical sur le site d'information Slate.fr
  • : professeur émérite de la faculté de pharmacie de Paris, ancien directeur au laboratoire national de la santé publique, Paris, membre de l'Académie nationale de pharmacie
  • : professeur à l'université de Paris-XI, Orsay, professeur de pharmacologie à la faculté de pharmacie de Châtenay-Malabry

Classification

Autres références

«  MÉDICAMENTS  » est également traité dans :

ALCALOÏDES

  • Écrit par 
  • Jacques E. POISSON
  •  • 5 686 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Intérêt thérapeutique »  : […] Les alcaloïdes jouent toujours un rôle important, comme principes actifs des médicaments, malgré l'essor des produits de synthèse. Ils sont utilisés soit tels quels, soit sous forme de dérivés plus actifs, mieux tolérés par l'organisme, ou manifestant des effets différents. Ils ont souvent servi de modèle pour imaginer de nouvelles molécules de synthèse. La morphine reste le produit de référence […] Lire la suite

ALLERGIE & HYPERSENSIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard HALPERN, 
  • Georges HALPERN, 
  • Salah MECHERI, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 12 543 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Définition et cadre de l'allergie »  : […] Il serait malaisé de définir le concept d'allergie de manière concise sans aboutir à des propositions tronquées ou distorses. Le mot allergie couvre une série d'entités biologiques et pathologiques ayant des aspects différents, mais reliées par le même mécanisme fondamental, de nature immunologique . L' allergie apparaît comme un état biologique particulier qui se traduit par une réponse altérée d […] Lire la suite

AMPHÉTAMINES

  • Écrit par 
  • Michel HAMON
  •  • 502 mots

Drogues sympathicomimétiques dérivées de la phényl-éthylamine. Ainsi l'amphétamine racémique proprement dite est la ± α-méthyl-phényl-éthylamine. Deux propriétés caractérisent ce groupe : suppression de de l'appétit (effet anorexigène), stimulation de l'activité du système nerveux central. Le dérivé dextrogyre, la dexamphétamine, est deux fois plus actif que le racémique. Chez l'homme, il fait dis […] Lire la suite

ANALEPTIQUES

  • Écrit par 
  • Marie-Christine STÉRIN
  •  • 189 mots

Drogues qui ont une action stimulante sur le fonctionnement des différents appareils de l'organisme. Les plus connus des analeptiques sont ceux qui agissent sur le système cardio-vasculaire et ceux qui agissent sur le système nerveux (psycho-analeptiques). Les analeptiques cardio-vasculaires sont surtout utilisés en cas de collapsus ; ils ont, en plus de leur action propre sur le cœur, une action […] Lire la suite

ANALGÉSIQUES ET ANTALGIQUES

  • Écrit par 
  • Jacques DUTEIL
  •  • 1 053 mots

Face à des douleurs multiples par leur siège, leur nature et leur intensité, chaque patient réagit individuellement en fonction de ses facteurs génétiques et de son psychisme. L'appréciation de l'effet analgésique d'un médicament varie, elle aussi, d'un individu à l'autre. Une classification simple des médicaments analgésiques consiste à les séparer suivant leur lieu principal d'action, périphériq […] Lire la suite

ANESTHÉSIE

  • Écrit par 
  • Francis BONNET, 
  • François CHAST
  •  • 4 116 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'anesthésie générale »  : […] L'anesthésie générale est obtenue en administrant des agents (dits anesthésiques généraux) qui provoquent une perte de conscience réversible . […] Lire la suite

ANTIAGRÉGANTS PLAQUETTAIRES

  • Écrit par 
  • Jacques CAEN, 
  • Jean-Luc WAUTIER
  •  • 688 mots

Les plaquettes ont un rôle dominant dans la genèse des thromboses artérielles et de l'athérosclérose, en intervenant au moins sur l'altération endothéliale ou sous-endothéliale, la prolifération des cellules musculaires lisses, ce qui a conduit à l'utilisation et à la rationalisation de médicaments capables de modifier les fonctions des plaquettes, c'est-à-dire l'adhésion à la paroi vasculaire, le […] Lire la suite

ANTIANGOREUX

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT
  •  • 766 mots

Les médicaments qui appartiennent à plusieurs classes chimiques concourant, par des mécanismes parfois multiples, à s'opposer à la crise d'angor, ou angine de poitrine ou coronarite, sont appelés antiangoreux. La coronarite résulte d'une anoxie brutale et transitoire qui traduit un déséquilibre entre les besoins en oxygène du muscle cardiaque (myocarde) et les apports de sang oxygéné réalisés par […] Lire la suite

ANTIARYTHMIQUES

  • Écrit par 
  • François LHOSTE
  •  • 368 mots

Par définition, les médicaments antiarythmiques sont des substances susceptibles de prévenir ou de réduire un trouble du rythme cardiaque. Ces médicaments sont nombreux, leurs structures biochimiques très différentes, leurs classifications pharmacologiques diverses, mais tous se caractérisent par une toxicité potentielle capable de réduire, à faibles doses, l'activité d'un groupe cellulaire respon […] Lire la suite

ANTIBIOTHÉRAPIE

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 237 mots

Pathologiste à l'hôpital St. Mary de Londres, Alexander Fleming (1881-1955) étudiait les bactéries responsables, pensait-on, de l'épidémie de grippe espagnole qui fit vingt millions de morts en 1918. Cultivant ces bactéries pathogènes en boîtes de Pétri (plates, contenant des milieux de culture solidifiés), il constata en 1921 qu'une goutte de mucus nasal empêchait le développement des bactéries a […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

20-27 janvier 2022 Union européenne. Vaccination obligatoire contre la Covid-19 imposée en Autriche.

Le 27, l’Agence européenne des médicaments (EMA) autorise l’utilisation du Paxlovid®, médicament antiviral sous forme de comprimé développé par le laboratoire américain Pfizer, qu’elle propose de réserver au « traitement du Covid-19 chez les adultes qui n’ont pas besoin d’oxygène supplémentaire et qui présentent un risque accru que la maladie devienne grave ». […] Lire la suite

20 décembre 2021 Union européenne. Autorisation de mise sur le marché du vaccin de Novavax contre la Covid-19.

L’Agence européenne des médicaments (EMA) autorise la mise sur le marché du vaccin Nuvaxovid, produit par la firme américaine Novavax. Il s’agit d’un vaccin fondé sur la technologie classique de la protéine recombinante, sans virus. Le Nuvaxovid est le cinquième vaccin contre la Covid-19 autorisé dans l’Union européenne. […] Lire la suite

11-25 novembre 2021 Union européenne. Nouvelles mesures de confinement liées à la pandémie de Covid-19.

Le 11, l’Agence européenne des médicaments (AEM) approuve la mise sur le marché de deux traitements de la Covid-19 par anticorps monoclonaux, le Ronapreve du laboratoire pharmaceutique suisse Roche et le Regkirona de la société sud-coréenne Celltrion. Ce sont les premiers médicaments de ce type contre la Covid-19 à obtenir une autorisation de mise sur le marché. […] Lire la suite

12 octobre 2021 France. Présentation du plan France 2030.

Sont également concernés par ce plan les secteurs de l’alimentation, des médicaments, des composants électroniques, de la robotique, ainsi que le domaine de la formation. Ces financements concernent les entreprises industrielles comme les start-up. Une première enveloppe de 3 à 4 milliards d’euros doit être inscrite dans le budget 2022. […] Lire la suite

4-12 octobre 2021 Union européenne. Renoncement de CureVac à produire un vaccin anti-Covid.

Le 4, l’Agence européenne des médicaments (EMA) approuve l’administration d’une troisième dose du vaccin anti-Covid de Pfizer-BioNTech aux personnes âgées de plus de dix-huit ans. Le 12, la société de biotechnologie allemande CureVac annonce l’arrêt du développement de son vaccin anti-Covid. Elle déclare poursuivre sa collaboration avec l’entreprise pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK) en vue de développer un vaccin de « deuxième génération ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Paul-Étienne BARRAL, Hélène MOYSE, Jean-Yves NAU, René Raymond PARIS, Michel PARIS, « MÉDICAMENTS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/medicaments/