FIELDS MÉDAILLES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médaille des prix internationaux de mathématiques, qui est, avec le prix Abel (depuis 2003), l'une des plus hautes distinctions dans cette science. C'est selon le désir posthume du mathématicien canadien John Charles Fields (1863-1932) que le IXe Congrès international des mathématiciens, qui s'est tenu à Zurich en septembre 1932, a enregistré la création de deux prix de mathématiques, décernés tous les quatre ans, à l'occasion des congrès internationaux. Constitués chacun d'une médaille et d'une somme de 1 500 dollars canadiens, ces prix sont garantis par un fonds qui est le solde des sommes réunies par J. C. Fields pour le congrès de Toronto (1924). Ces prix sont accessibles à tous les mathématiciens, sans distinction de nationalité, mais, toutefois, la tradition s'est établie que seuls soient pris en considération les titres des mathématiciens âgés de moins de quarante ans. À sa création, la commission chargée d'attribuer ces prix était composée de F. Severi (Rome), président, G. D. Birkhoff (université Harvard, États-Unis), C. Caratheodory (Munich), E. Cartan (Paris) et Takagi (Tōkyō).

La médaille est en or et sa réalisation a été confiée au sculpteur canadien R. Tait Mckenzie. Le recto est à l'effigie d'Archimède et le verso est orné de la sphère inscrite dans un cylindre qui est gravée sur la tombe du célèbre mathématicien de l'Antiquité. Au centre figure l'inscription : Congregati ex toto orbe mathematici ob scripta insigna tribuere (une place est laissée pour le nom du lauréat).

C'est à l'occasion du Xe Congrès international des mathématiciens, tenu à Oslo en juillet 1936, que la médaille fut décernée pour la première fois au mathématicien finlandais L. Ahlfors (pour ses contributions à la théorie des fonctions) et au mathématicien américain J. Douglas (résolution du problème de Plateau).

Après une longue interruption due à la Seconde Guerre mondiale, deux médailles furent décernées, en 1950, au congrès de Harvard (Cambridge, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences honoraire à l'université de Paris-VII

Classification


Autres références

«  FIELDS MÉDAILLES  » est également traité dans :

MÉDAILLES FIELDS 2018

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 605 mots
  •  • 1 média

Les médailles Fields récompensent tous les quatre ans des mathématiciens de moins de quarante ans, lors du congrès de l’Union mathématique internationale. En 2018, le congrès réuni le 1er août à Rio de Janeiro a attribué cette récompense à l’Irano-Britannique Caucher Birkar, à l’Ita […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medailles-fields-2018/#i_50549

MÉDAILLES FIELDS 2014

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 045 mots
  •  • 1 média

Les médailles Fields récompensent tous les quatre ans de jeunes mathématiciens dont les travaux originaux ont été particulièrement remarqués. En août 2014, à l’occasion du Congrès international des mathématiciens réuni à Séoul en Corée du Sud, quatre chercheurs ont reçu ce prix prestigieux. Le mathématicien franco-brésilien Artur Ávila (né le 29 jui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medailles-fields-2014/#i_50549

MÉDAILLES FIELDS 2010

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 650 mots

Décernées tous les quatre ans à, au plus, quatre mathématiciens âgés de moins de quarante ans, les médailles Fields signalent, en couronnant leurs auteurs, la plupart des avancées majeures en mathématiques pures. Les lauréats de 2010 marquent, par la diversité de leurs contributions, l'abondante production de résultats majeurs de ces dernières année […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medailles-fields-2010/#i_50549

FIELDS JOHN CHARLES (1863-1932)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 238 mots

Mathématicien canadien qui établit en 1932 une récompense considérée comme l'équivalent du prix Nobel pour les mathématiciens : la médaille Fields. Né le 14 mai 1863 à Hamilton (Ontario, Canada), John Charles Fields fait ses études à l'université de Toronto puis à l'université Johns Hopkins de Baltimore (Maryland), où il soutient sa thèse de doctorat en 1889. Professeur de mathématiques au college […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-charles-fields/#i_50549

Pour citer l’article

Jean-Luc VERLEY, « FIELDS MÉDAILLES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/medailles-fields/