ZELL MATTHÄUS (1477-1548)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'un vigneron, Zell a fait de solides études de lettres et de théologie à Mayence, à Erfurt et à Fribourg-en-Brisgau, où il obtient le grade de magister. Nommé prêtre à la cathédrale de Strasbourg en 1518, il s'impose comme un prédicateur de talent. Séduit par les œuvres de Luther, il commence en 1521 à diffuser ses idées par le commentaire en chaire de l'Épître aux Romains. Premier théologien de la ville favorable à la Réforme, il connaît un grand succès populaire, ce qui lui attire les foudres de l'évêque, alors que les magistrats n'osent agir contre lui par peur de la foule, qui atteint parfois mille à deux mille personnes. Secondé à partir de 1523 par des collègues plus titrés, il conserve jusqu'à sa mort la responsabilité de la paroisse de la cathédrale. Généreux et pieux, il se laisse accaparer par la pastorale, rédige un catéchisme et déploie une grande activité dans l'organisation ecclésiastique, le relèvement des mœurs, l'assistance et la création d'écoles : il fonde ainsi le séminaire de Saint-Guillaume pour la formation des jeunes théologiens. Il demeure à l'écart des conflits théologiques et se montre conciliant et bienveillant envers les sectaires. Premier prêtre à se marier à Strasbourg, il est excommunié par l'évêque sans cesser pour cela son pastorat. Sa femme Catherine, une forte personnalité, entreprend une œuvre de diaconesse, témoigne du sens de l'hospitalité pour les pauvres et sympathise avec les non-conformistes, ce qui lui vaudra quelques difficultés avec le clergé pendant son veuvage.

—  Bernard VOGLER

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur d'histoire de l'Alsace à l'université de Strasbourg-II

Classification

Pour citer l’article

Bernard VOGLER, « ZELL MATTHÄUS - (1477-1548) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthaus-zell/