MATTOX MATT (1921-2013)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une carrière cinématographique

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Mattox est mobilisé comme pilote de chasse. En 1944, après sa démobilisation, il s’installe à Long Beach, en Californie, et travaille avec Nico Charisse. Cyd Charisse, la femme de celui-ci, le remarque et le recommande à la M.G.M. (Metro Goldwyn Mayer). Une de ses premières apparitions au cinéma, dans Yolanda and the Thief (Yolanda et le voleur, 1945), de Vincente Minnelli et dans la chorégraphie d’Eugene Loring, avec pour tête d’affiche Fred Astaire, le consacre immédiatement comme excellent danseur. C’est à cette époque qu’il prend son prénom de scène : « Matt ».

Les deux moments décisifs de sa carrière ont lieu plus tard. Tout commence avec la comédie musicale Carnival in Flanders en 1953 (tiré du film français La Kermesse héroïque), chorégraphiée par Jack Cole, où il triomphe. Au cinéma, ce sera l’année suivante avec Seven Brides for Seven Brothers (Les Sept Femmes de Barberousse) de Stanley Donen, chorégraphié par Michael Kidd, où il sidère les spectateurs par ses qualités époustouflantes, notamment sa puissance et sa rapidité.

Matt Mattox

Matt Mattox

Photographie

Matt Mattox dans le film musical Les Sept Femmes de Barberousse, réalisé en 1954 par Stanley Donen (chorégraphie de Michael Kidd). Cette performance lui assurera un immense succès auprès du public et lui ouvrira toutes les portes de Hollywood, où il tournera plus d'une vingtaine de... 

Crédits : MGM

Afficher

De 1945 à 1965, Matt Mattox joue et danse dans plus d’une vingtaine de films. Dès qu’il s’agit de chausser les pointes, c’est un partenaire très recherché pour des actrices aussi importantes que Marylin Monroe dans Les hommes préfèrent les blondes, de Howard Hawks, ou Cyd Charisse dans The Band Wagon, de Vincente Minnelli. Son style est inimitable. Athlétique, avec la souplesse d’un chat, il est capable d’une célérité de mouvement saisissante. Il compose sa première chorégraphie pour le film The Glory Brigade (La Brigade glorieuse, 1953) et, à Broadway, il crée une nouvelle version de Brigadoon (1957) puis Once upon a Mattress (inspiré par La Princesse au petit pois) en 1959. Il apparaît dans des shows télévisés, comme The Bell Telephone Hour (1964), ce qui lui vaudra le titre de chorégraphe de l’année attribué par les Dance Masters of America (D.M.A., composés de professeurs, de danseurs et de producteurs américains).


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages






Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Agnès IZRINE, « MATTOX MATT - (1921-2013) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/matt-mattox/