MATÉRIALISME HISTORIQUE

ANTAL FREDERICK (1887-1954)

  • Écrit par 
  • Nicos HADJINICOLAOU
  •  • 763 mots

Fils de la bourgeoisie aisée de Budapest, Frederick Antal est à la fois le premier en date et le plus important historien d'art marxiste, et on peut le considérer comme le fondateur d'une histoire de l'art matérialiste libérée de tout esprit spéculatif. Cet homme, qui a participé activement, en 1919, à l'instauration de la République des soviets de Hongrie et qui a dû quitter successivement la Hon […] Lire la suite

CIVILISATION

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 7 115 mots

Dans le chapitre « Techniques »  : […] Le développement des techniques est aussi un fait aisément observable. Les préhistoriens ont d'ailleurs pris ce phénomène comme base de leurs classifications, non seulement parce qu'ils ne trouvent guère dans les vestiges exhumés d'autres signes distinctifs d'évolution, mais aussi parce que les formes d'outillage suivent dans la chronologie universelle un ordre constant : pierre taillée, pierre p […] Lire la suite

DÉPÉRISSEMENT DE L'ÉTAT

  • Écrit par 
  • Jean-Marie DEMALDENT
  •  • 1 068 mots

Jusqu'en 1845, Marx avait développé, en jeune hégélien de gauche, une critique purement philosophique de l'État ; L'Idéologie allemande pose les fondements d'une critique théorique, menée au nom du matérialisme historique. L'État est le produit nécessaire d'une société divisée en classes inconciliables : il est le pouvoir organisé de la classe dominante pour maintenir l'exploitation des classes […] Lire la suite

DÉTERMINISME

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 9 720 mots

Dans le chapitre « Le scientisme »  : […] En dehors des limites expérimentales définies par ces conditions pratico-théoriques, la rationalité court le risque de se transformer en son contraire. Ce peut être déjà le cas lorsqu'on tente de passer prématurément de la physiologie à la psycho-physiologie, à l'embryologie, à la théorie de l'évolution, à la génétique. Mais cette conclusion vaudrait a fortiori pour l'énorme littérature scientist […] Lire la suite

ENGELS FRIEDRICH (1820-1895)

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 2 674 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le théoricien du matérialisme historique »  : […] Tandis que Marx, en émigré poursuivi par toutes les polices, se fixe à Londres, Engels est (jusqu'en 1870) associé à la direction de la succursale de Manchester de la maison Ermen & Engels. Il subvient alors aux besoins de plusieurs émigrés socialistes allemands, à commencer par Marx et sa famille qui vivaient dans une profonde misère. Mais, dans le même temps, il partage la vie d'une ouvrière «  […] Lire la suite

ÉVOLUTIONNISME CULTUREL & SOCIAL

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE
  •  • 2 775 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'évolutionnisme radical »  : […] C'est à partir de la publication par Darwin de son ouvrage sur l'évolution des espèces (1859) que se sont développées sous leur forme la plus systématique les études postulant une succession universelle d'étapes régies par un déterminisme rigoureux dans l'histoire de l'humanité. Nombreux sont les travaux qui ont illustré ce mouvement de pensée dans la sociologie et l'anthropologie. Ce sont ceux d […] Lire la suite

LABRIOLA ANTONIO (1843-1904)

  • Écrit par 
  • Georges LABICA
  •  • 585 mots

Généralement considéré comme le premier marxiste italien, Antonio Labriola, né à Sangermano, fut l'élève, à Naples, de Bertrando Spaventa. Son premier écrit, Contro il ritorno di Kant propugnato da E. Zeller (1862), s'inspire de l'idéalisme néo-hégélien. En 1866, il se consacre à Socrate, puis, en 1869, à Spinoza ( Origine e natura delle passioni secondo l'Etica di Spinosa ). Il est alors profond […] Lire la suite

LES LUTTES DE CLASSES EN FRANCE, Karl Marx - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 144 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Les révolutions sont les locomotives de l'histoire » »  : […] L'ouvrage s'ouvre sur la précieuse Introduction qu'Engels rédige en vue de clarifier l'intention de Marx et de retrouver l'unité profonde de ses quatre articles. Cette série marque en effet « le premier essai de Marx d'expliquer un fragment d'histoire contemporaine au moyen de son mode de conception matérialiste, et en partant des données économiques qu'implique la situation ». Découpant cet épiso […] Lire la suite

MARX KARL (1818-1883)

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 8 533 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La préparation du « Capital » »  : […] « Marx vit dans un grand isolement [...]. Lorsqu'on lui rend visite, on est accueilli non par des salutations, mais par des catégories économiques » (Pieper à Engels, janv. 1851). Il poursuit des travaux théoriques acharnés, notamment à la salle de lecture du British Museum, qui portent surtout sur l'économie politique, mais également sur la philosophie, sur l'histoire, sur les sciences naturelles […] Lire la suite

MARXISME - Le matérialisme dialectique

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 6 386 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La nouvelle conception du monde »  : […] L'œuvre philosophique d'Engels ne peut pourtant être ramenée à cette définition, qui contredit la conception marxiste de l'histoire, et prête à toutes les apories philosophiques d'une « science de la science ». Comme la plupart des indications données par L'Idéologie allemande , elle n'est qu'un symptôme de la difficulté qu'on trouve à définir la philosophie du marxisme. D'où vient cette difficult […] Lire la suite

MATHIEZ ALBERT (1874-1932)

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT
  •  • 694 mots

À l'École normale supérieure où il entre après son service militaire en 1894, Albert Mathiez se distingue par ses opinions « avancées » et il se proclame socialiste. C'est alors que se manifeste son caractère violent, accentué encore à la suite d'un accident survenu en 1896 où il perd l'œil gauche. C'est également à cette époque qu'il commence à se spécialiser dans l'histoire révolutionnaire. Il r […] Lire la suite

RAPPORT SOCIAL

  • Écrit par 
  • François VATIN
  •  • 1 476 mots

Si l’expression « rapport social » est parfois utilisée, le pluriel est beaucoup plus usité. Elle apparaît à l’entrée « social » dans la septième édition du Dictionnaire de l’Académie française (1835). À l’entrée « rapport », on lit cette courte définition : « se dit souvent des relations que les hommes ont entre eux ». Dans le Dictionnaire d’Émile Littré (2 e  éd., 1872-1877), le sens « social » […] Lire la suite

TECHNIQUE

  • Écrit par 
  • Cornélius CASTORIADIS
  •  • 12 508 mots

Dans le chapitre « La thèse marxiste »  : […] Platon, dans La République , retrace une genèse de la cité parallèle à la diversification et à la division des travaux ; et l'on a vu à juste titre dans une célèbre remarque d'Aristote (faisant de la non-existence d'esclaves mécaniques la condition de l'esclavage des hommes) une des premières formulations du matérialisme historique. Un siècle et demi après son apparition, et malgré toute la litté […] Lire la suite

VIOLENCE

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD
  •  • 8 198 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Violence et négativité »  : […] Hegel s'inscrit dans cette tradition. Pour lui, l'Être, ou ce qu'il appelle la substance, est sujet : il ne se réalise que dans le mouvement de son développement, qui ne saurait aller sans douleur ni déchirement. La vie, l'accomplissement de la nature et de l'esprit, l'histoire, sont la manifestation de l'Être et celle-ci demande « le sérieux, la douleur, la patience et le travail du négatif » (P […] Lire la suite


Affichage 

Engels

Engels

photographie

Friedrich Engels (1820-1895) étudia la condition ouvrière avant de se lier avec Marx et d'élaborer avec lui les principes du matérialisme historique 

Crédits : Edward Gooch/ Getty Images

Afficher

Engels

Engels
Crédits : Edward Gooch/ Getty Images

photographie