MASQUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Hommes de boue (Papouasie-Nouvelle-Guinée)

Hommes de boue (Papouasie-Nouvelle-Guinée)
Crédits : Christopher Arnesen/ Getty Images

photographie

Masque dit d’Agamemnon

Masque dit d’Agamemnon
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Masque funéraire de Toutankhamon

Masque funéraire de Toutankhamon
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie


Nature et signification du masque

Si l'on raisonne à partir du masque en général, on est tenté de lui accorder une qualité universelle, alors qu'il y a des cultures où il n'existe pas. Certes, elles sont peu nombreuses et l'on pourrait dire que les tatouages et les peintures faciales font alors office de masques. Mais est-ce tout à fait vrai ? Il conviendrait d'abord de définir ce qui est masque et ce qui ne l'est pas. Bien des pièces ethnographiques célèbres (Vanuatu central, île de Banks) sont plus des couvre-chefs que des masques, même si les meilleurs auteurs n'ont pas hésité à les assimiler. Certains masques sont fixés sur un manteau, une cape, une cagoule souple ou rigide, qui enveloppe peu ou prou le corps. D'autres sont seulement plaqués sur le visage et laissent voir tout le corps. Dans l'un ou l'autre cas, peut-on dire que le masque assure la même fonction ?

Un autre problème se pose : celui de la représentation du masque. Peut-on toujours en décrypter le symbole ? Certains sont des œuvres non figuratives avant la lettre. Parfois on peut se demander si l'on est en présence d'un porteur de masque ou du présentateur mobile d'un objet symbolique. D'autres masques portent un nom qui ne veut rien dire, un nom neutre, à partir duquel il est impossible de reconstituer un symbole. Il convient alors d'observer le comportement précis du porteur de masque : le moment de son entrée devant le public, le profit matériel ou le prestige qu'il en tire, les raisons de son choix, ses gestes, la composition du public, etc. Il y a des masques sur lesquels on disserte depuis un siècle, sans savoir réellement ce qu'ils impliquent, tels les masques malanggan de Nouvelle-Irlande.

L'ambiguïté du vocabulaire descriptif complique fortement le problème des masques. On parle en effet, pour la Nouvelle-Guinée, la vallée du Sépik en particulier, de masques de pignons à propos d'énormes représentations du visage humain, en bois, plates et accrochées juste en dessous du f [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : professeur au Muséum national d'histoire naturelle, directeur du laboratoire d'ethnologie, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (Ve section, sciences religieuses : religions de l'Océanie)

Classification


Autres références

«  MASQUES  » est également traité dans :

MASQUES - Le masque en Afrique

  • Écrit par 
  • Annie DUPUIS
  •  • 4 315 mots
  •  • 5 médias

Le masque en Afrique noire représente, avec la statuaire, un élément important de la création plastique. L'un et l'autre se situent au cœur de la vie socio-religieuse traditionnelle. C'est à la fin du xixe siècle que l'art africain devient largement accessible aux collectionneurs européens et donne aux plus grands artistes, peintres et sculpteurs, con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masques-le-masque-en-afrique/

MASQUES - Le masque en Amérique

  • Écrit par 
  • Christian DUVERGER
  •  • 3 653 mots
  •  • 1 média

Les plus anciens masques américains connus à ce jour sont des masques de pierre dure qui appartiennent à la civilisation olmèque (Mexique). Leur antiquité remonterait à environ 1000 ans avant J.-C. Un peu partout sur le continent américain, les archéologues ont ainsi mis au jour des masques en bois, en pierre, en céramique ou en or, parfois en os ou en écaille, qui attestent l'ancestral usage du m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masques-le-masque-en-amerique/

MASQUES - Le masque en Océanie

  • Écrit par 
  • Christian COIFFIER
  •  • 8 691 mots
  •  • 2 médias

Pour les Océaniens, le masque ou le travestissement du corps permet souvent de faire parler et agir un esprit ancestral (humain, animal, végétal ou objet personnifié) dans un souci pédagogique, vis-à-vis des plus jeunes, afin d'évoquer l'histoire mythique du groupe. Le masque n'est pas toujours une représentation d'un visage placée devant la face réelle du porteur, il peut se présenter comme un en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masques-le-masque-en-oceanie/

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Un foisonnement artistique

  • Écrit par 
  • Louis PERROIS
  •  • 6 825 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les civilisations bantoues équatoriales »  : […] L'Afrique centrale et australe est le domaine des envahisseurs bantous. Sur l'équateur, au Gabon et au Congo-Brazzaville, s'étend la grande forêt chaude, sombre et humide où l'on trouve des groupes semi-nomades de structure segmentaire, tels que les Fang, les Kota, les Tsogo... Les Fang, divisés en clans quasi autonomes, ont une statuaire homogène, caractérisée par un aspect monumental très classi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-un-foisonnement-artistique/#i_6124

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Histoire et traditions

  • Écrit par 
  • Jean DEVISSE, 
  • Francis GEUS, 
  • Louis PERROIS, 
  • Jean POLET
  • , Universalis
  •  • 6 686 mots

Dans le chapitre « Entre l'au-delà et les vivants  »  : […] La religion fondamentale des peuples de l'Afrique équatoriale atlantique est le culte familial rendu aux ancêtres du lignage. Dans ces sociétés dont le fonctionnement repose quasi exclusivement sur la parenté et les relations de proximité, le culte des ancêtres avait, jusqu'au début du xx e  siècle, une grande importance pour assurer la cohésion s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-histoire-et-traditions/#i_6124

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Aires et styles

  • Écrit par 
  • Claire BOULLIER, 
  • Geneviève CALAME-GRIAULE, 
  • Michèle COQUET, 
  • François NEYT
  • , Universalis
  •  • 15 141 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Kwele »  : […] Liés aux populations de l'Ogooué qui vivaient au nord-est du Gabon sur les terres irriguées par l'Ivindo, les Kwele font partie d'un sous-groupe d'origine Maka-Djem du Sud-Cameroun. Poussés par les Fang dans les régions de la grande forêt équatoriale, ils s'établirent les uns au Gabon, les autres au Congo-Brazzaville. Ces derniers ont conservé les traditions anciennes et l'art de sculpter les mas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-arts-aires-et-styles/#i_6124

ANTHROPOLOGIE DE L'ART

  • Écrit par 
  • Brigitte DERLON, 
  • Monique JEUDY-BALLINI
  •  • 3 610 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’approche structurale »  : […] En France, Claude Lévi-Strauss ouvre la voie aux approches structurales de l’art en cherchant à déceler une « logique des formes » propre à l’esprit humain, dont le fonctionnement procède par oppositions et corrélations. Il analyse les images dédoublées, composées de deux moitiés de corps ou de visages accolées (déjà étudiées par Boas pour la côte nord-ouest américaine) et présentes dans les motif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-de-l-art/#i_6124

ART KANAK

  • Écrit par 
  • Emmanuel KASARHÉROU
  •  • 1 410 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La présence des ancêtres »  : […] Flèches faîtières, sagaies, chambranles, haches ostensoirs, masques et bambous gravés sont autant de témoins d’une société codifiée. Les gestes coutumiers régissent les relations sociales kanak. La « coutume », ce rituel de salutation, engageant un échange de paroles et d’objets de peu de valeur (souvent un billet enroulé dans un morceau d’étoffe), s’applique chaque fois qu’un nouvel arrivant se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-kanak/#i_6124

AUTOMATE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude BEAUNE, 
  • André DOYON, 
  • Lucien LIAIGRE
  •  • 6 638 mots
  •  • 2 médias

Un automate (du grec ἀυτοματ́ον) est une machine imitant les mouvements, les fonctions ou les actes d'un corps animé. Des origines jusqu'à nos jours, la création des figures animées, d'une complexité de plus en plus grande à mesure que se développent les sciences et les techniques, paraît avoir été – que le but en fût magique, religieux, scientifique ou récréatif – un des besoins élémentaires de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automate/#i_6124

BAGA

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 632 mots

Occupant la plaine côtière de la Guinée, les Baga vivent de la culture du riz sur des terres préparées par un long travail : défrichage par incendie des palétuviers, construction de digues. Situés sur des dunes de sable, les villages sont reliés par des pistes noyées pendant six mois de l'année. Aussi les Baga étaient-ils divisés autrefois en petits groupes ennemis, qu'aucune autorité politique ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baga/#i_6124

BAINING

  • Écrit par 
  • Joël DUSUZEAU
  •  • 212 mots

Nom donné à une population habitant la péninsule de la Gazelle située au nord-est de l'île de Nouvelle-Bretagne en Mélanésie. Traditionnellement semi-nomades, les Baining vivent en partie de la cueillette. La plus remarquable et la mieux décrite des manifestations de leur culture est la danse rituelle du serpent, exécutée chaque année, de nuit, dans la forêt. Trois types de masques, fabriqués en s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baining/#i_6124

BAMBARA

  • Écrit par 
  • Jean BAZIN
  •  • 2 614 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Paysage politique, rites et croyances »  : […] On peut trouver paradoxal que ce même nom évoque aussi le souvenir, parfois conservé par des récits épiques que chantent les bardes ou griots, de farouches guerriers des temps précoloniaux. Mais la culture des mils sur terre sèche, jadis prédominante, n'occupe les hommes qu'un tiers de l'année. La longue saison sèche était le temps des aventures, des rapts de femmes ou des chasses à l'esclave. L'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bambara/#i_6124

BAMILÉKÉ

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 1 563 mots

Dans le chapitre « L'art, expression de la chefferie »  : […] L'art des Bamiléké, dont l'inspiration paraît tarie, exprimait de dynamisme, l'amour de la vie de ce peuple. Les statuettes n'ont que rarement l'attitude frontale rigide habituelle en Afrique. Elles représentent souvent un personnage en mouvement : femme dansant ou présentant le sein à son enfant ; chef assis se penchant comme pour écouter, la bouche entrouverte, prêt à parler. Les masques ancien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bamileke/#i_6124

CARNAVAL

  • Écrit par 
  • Annie SIDRO
  •  • 6 181 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Symbolique du carnaval »  : […] Découvrant, à la fin du xviii e  siècle, le carnaval de Rome et ses scènes délirantes jouées par des hommes travestis en femmes, Goethe notait que « le carnaval est une fête qui, à vrai dire, n'est pas donnée au peuple mais que le peuple se donne à lui-même. » Dans l'espace rural ou urbain, une mise en scène fantastique se crée, avec des rites scr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carnaval/#i_6124

DOGON

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 1 487 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Sculpture »  : […] La sculpture dogon, masques et statuettes, est avant tout rituelle. Les statuettes conservées dans des sanctuaires familiaux représentent des ancêtres ou des êtres mythiques. Certaines d'entre elles, les plus anciennes probablement, ont été trouvées à demi enfouies dans des grottes, couvertes d'un dépôt rougeâtre épais, sang d'animaux sacrifiés. Les Dogon les attribuent aux Tellem, leurs prédéces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dogon/#i_6124

FANG

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 789 mots

Dans le chapitre « Sculpture »  : […] Lors des cérémonies, les membres du ngil portent des masques blancs sévères, au front large et bombé surmontant un visage triangulaire dont la bouche, petite, occupe toute la largeur ; l'arête du nez se divise en deux arcades sourcilières arrondies, sous lesquelles se logent les étroites fentes des yeux. Chaque lignage conserve les crânes de ses ancêtres dans un reliquaire c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fang/#i_6124

FLEUVE CONGO. ARTS D'AFRIQUE CENTRALE (exposition)

  • Écrit par 
  • Michèle COQUET
  •  • 1 062 mots

Au sommet des marches conduisant à l'exposition Fleuve Congo. Arts d'Afrique centrale au musée du quai Branly à Paris (22 juin - 3 octobre 2010), le visiteur est accueilli par de grandes cartes. L'une, à dominante verte, figure la vaste aire géographique formée par les bassins des fleuves Ogooué et Congo. Sa couleur évoque la nature du couvert végétal p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fleuve-congo-arts-d-afrique-centrale-exposition/#i_6124

GARGALLO PABLO (1881-1934)

  • Écrit par 
  • Nicole BARBIER
  •  • 388 mots

Aragonais de naissance, c'est à Barcelone que se forme ce sculpteur qui fréquente Picasso et les jeunes intellectuels du cabaret Els Quatre Gats . Tout en collaborant à des œuvres architecturales dans le goût modern style qui domine alors, Pablo Gargallo exécute quelques sculptures en marbre et en pierre qui témoignent d'un traditionalisme dont il ne se départira jamais dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pablo-gargallo/#i_6124

HAZOUMÉ ROMUALD (1962- )

  • Écrit par 
  • André MAGNIN
  •  • 1 004 mots

Romuald Hazoumé est né en 1962 à Porto-Novo (République du Bénin) dans une famille catholique d'origine yoruba qui a su rester en contact avec le culte des ancêtres, tel qu'il s'incarne dans le vaudou. Élève brillant il refuse de repasser son baccalauréat après que sa feuille d'examen a été égarée et il se tourne vers le sport de haut niveau, mais un accident l'oblige à renoncer à cette activité. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romuald-hazoume/#i_6124

HÉRITAGE DES DOGON - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Laurence GARENNE-MAROT
  •  • 596 mots

1907 Le lieutenant Louis Desplagnes publie dans le Plateau central nigérien , une collection d'objets « dogon ». 1931 Marcel Griaule (étudiant de Marcel Mauss) et Michel Leiris s'émerveillent, lors de l'expédition Dakar-Djibouti, de l'étonnante richesse de la culture des Dogon, et collectent pour le musée de l'Homme. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heritage-des-dogon-reperes-chronologiques/#i_6124

JAPON (Arts et culture) - Les arts

  • Écrit par 
  • François BERTHIER, 
  • François CHASLIN, 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Anne GOSSOT, 
  • Chantal KOZYREFF, 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Françoise LEVAILLANT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Shiori NAKAMA, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 56 364 mots
  •  • 34 médias

Dans le chapitre « Le gigaku »  : […] À l'abri des invasions qui ont ravagé la partie extrême-orientale du continent asiatique, le Japon est resté le conservatoire des traditions qu'il avait reçues de ce dernier. C'est ainsi qu'au Hōryū-ji, au Tōdai-ji et au Shōsō-in subsistent près de trois cents masques de danse remontant aux vii e et viii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-les-arts/#i_6124

JONES LOIS MAILOU (1905-1998)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 458 mots

Peintre et pédagogue noire américaine, Lois Mailou Jones maîtrise dans ses œuvres une grande variété de styles, qui vont de la peinture de paysage traditionnelle à l'abstraction inspirée de thèmes africains. Née le 3 novembre 1905 dans une famille de la classe moyenne de Boston, Lois Mailou Jones est élevée par des parents qui encouragent les talents et l'ambition dont elle fait montre très tôt. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lois-mailou-jones/#i_6124

MASQUE EN OR, DIT D'AGAMEMNON (Grèce)

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 205 mots
  •  • 1 média

Trouvé en août 1876 dans la tombe à fosse V du « cercle A » de Mycènes, ce masque a été attribué par Heinrich Schliemann, égaré par sa passion pour les épopées d'Homère, à la dépouille du roi Agamemnon, qui a éventuellement régné au xiii e  siècle avant notre ère : en réalité, il avait été placé sur le visage d'un des seigneurs enterrés là au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masque-en-or-dit-d-agamemnon/#i_6124

MAYAS

  • Écrit par 
  • Éric TALADOIRE
  •  • 6 648 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Une première apogée préclassique »  : […] Sans qu'on puisse encore mesurer l'importance relative des apports extérieurs et du dynamisme interne, il reste que leur conjonction aboutit au Préclassique récent (300 av. J.-C.-250 apr. J.-C.) à un premier apogée de la civilisation maya. Son aspect le plus frappant est l'omniprésence, sur tout le territoire, d'une céramique particulière appelée Sierra Red, qui se définit par sa couleur rouge ci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mayas/#i_6124

OCÉANIE - Les arts

  • Écrit par 
  • Jean GUIART
  •  • 8 894 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La côte Asmat »  : […] L' art Asmat a été révélé à un public d'amateurs éclairés au lendemain de la Libération, en même temps que la Hollande s'intéressait de plus près à sa possession perdue de la moitié ouest de la Nouvelle-Guinée. Ses caractéristiques ont provoqué un tel engouement que très vite la production locale s'est commercialisée. Les figures, taillées le plus souvent dans du bois tendre, avec des rehauts d'oc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-les-arts/#i_6124

PUNIQUE ART

  • Écrit par 
  • Hélène BENICHOU-SAFAR
  •  • 2 443 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les innovations puniques »  : […] L'art punique innove aussi, et de façon spécifique mais finalement conforme à l'esprit ancestral. Reprenant une formule préexistante – phénicienne ou non d'ailleurs –, il la soumet à d'infinies reproductions ou variations lui imprimant par là même son sceau. L'estampille punique marque ainsi les ex-voto –  cippes et stèles  – recueillis dans les tophet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-punique/#i_6124

SCHLIEMANN HEINRICH (1822-1890)

  • Écrit par 
  • Hervé DUCHÊNE
  •  • 1 406 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sur les traces d’Agamemnon »  : […] Parallèlement, des investigations sont menées à Mycènes dès 1874. Sofia explore la tombe dite de Clytemnestre ; son époux se réserve les accès du trésor d’Atrée. Les résultats sont médiocres. Le succès vient deux ans plus tard. D’août à décembre 1876, l’archéologue, qui dépense l’équivalent de 1 500 euros par jour, concentre ses efforts près de la porte des Lionnes. Un cercle funéraire – que l’on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-schliemann/#i_6124

THÉÂTRES DU MONDE - Le théâtre en Afrique noire

  • Écrit par 
  • Pierre ICHAC
  •  • 4 150 mots

Dans le chapitre « Le théâtre des ethnologues »  : […] Ces éléments de la définition d'Aristote, on les retrouverait, plus ou moins complets, plus ou moins lisibles, dans le spectacle de nombreuses cérémonies africaines. Les fêtes de funérailles sont souvent conçues autour d'un scénario où revivent les principaux épisodes de la biographie du défunt : la chasse ou la guerre pour l'homme, le travail des champs ou les tâches ména […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatres-du-monde-le-theatre-en-afrique-noire/#i_6124

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean GUIART, « MASQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/masques/