MASQUESLe masque en Afrique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peuples de la forêt et du littoral de la côte de Guinée

Cette vaste région abrite au Nigeria les vestiges les plus anciens de l'art africain et a vu se développer la civilisation de l'or des peuples akan. On y trouve quelques rares exemples de masques de bronze, dont des masques de ceinture et des heaumes à visage humain ornés de motifs zoomorphes sculptés en relief. Les sociétés gélédé et épa des peuples regroupés sous la désignation commune de Yoruba (Bénin, Nigeria) utilisent des masques de bois dont le style est une forme dérivant de la tradition artistique d'Ifé et du Bénin. Masques frontaux et cimiers de style naturaliste à visage humain, polychromes, ils sont fréquemment surmontés d'une scène sculptée et souvent complétés par des accessoires de dos et de face comportant des seins sculptés et des motifs champlevés. Ils célèbrent et conjurent les aspects positif et négatif de la féminité. Les masques « de revenant », constitués d'une coiffe et d'une tunique – faite de tissus de couleur, brodés et ornés de coquillages et de paillettes, d'aspect somptueux – à pans mobiles qui suivent le mouvement du danseur, apportent la parole apaisante des défunts. Les masques faciaux des Baoulé et des Gouro (Côte-d'Ivoire) sont d'une beauté raffinée, leurs formes pures ont séduit très tôt les Européens. Il en est de même des plus célèbres des masques dan (Côte-d'Ivoire, Liberia), dont la fonction essentielle est le divertissement, mais qui dérivent du masque « mère » originel, visages humains idéalisés du plus pur classicisme, à la patine sombre et brillante. Les peuples voisins guéré, wobé et krou, ont produit, telles des variations fantastiques sur certains masques dan, des masques violemment expressionnistes à éléments zoomorphes (cornes, défenses) et excroissances tubulaires, ornés d'éléments divers (dents, clous de cuivre, cauris, charges magiques) qui renforcent leurs fonctions spécifiques.

Danse rituelle

Photographie : Danse rituelle

Ces jeunes enfants de la tribu dan, en Côte-d'Ivoire, se préparent pour une danse rituelle. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Les régions marquées par le milieu maritime et par le mode de vie qui lui est lié offrent une certaine unité. L'art sculptural très vivant utilise la ronde-bosse et la polychromie. Les Bidyogo des îles Bissagos (Guinée-Bissau) sculptent des masques animaux très figuratifs. Le bœuf sauvage, symbole de force et de beauté, en est la représentation la plus prestigieuse. Les heaumes de vannerie des Balante, leurs voisins, surmontés de cornes de bœuf, enduits de résine incrustée de graines rouges d'abrus et de coquillages, sont pourvus, comme certains masques bidyogo, de véritables cornes. La nimba baga, masque associé à tous les rites de fécondité, représente à la fois un visage de femme et une silhouette d'oiseau ; il est la représentation la plus spectaculaire de l'ensemble culturel baga, nalu, landuman, unifié par la société du simo.

L'art des peuples voisins de la frontière qui sépare le Nigeria du Cameroun, certains d'entre eux semi-bantous, appartient à la fois à l'Afrique occidentale et à l'Afrique centrale. Les Ibo produisent des masques à l'expression agressive et fière, la bouche entrouverte sur des dents de métal. D'un style proche, les têtes simples ou les « Janus » des Ekoï, portés en heaumes ou en cimiers, ont le visage recouvert de peau tendue, la chevelure naturelle ou figurée par des chevilles de bois ou par de longues cornes majestueuses aux courbes élancées ou spiralées. Les chefferies hiérarchisées du Cameroun occidental sont marquées par le monumental comme par le minuscule. Les masques géants sont fréquents. La ronde-bosse domine. Les visages sont épanouis, voire boursouflés. L'importance du buffle et de l'éléphant, images de force et de noblesse, se retrouve dans les masques associés au pouvoir, tel le masque-cagoule éléphant en tissu perlé des Bamiléké.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Médias de l’article

Masque Mahongwe

Masque Mahongwe
Crédits : P.-A. Ferrazini, Musée Barbier-Müller, Genève

photographie

Masque dogon

Masque dogon
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Danse rituelle

Danse rituelle
Crédits : Hulton Getty

photographie

Masque kifwebe

Masque kifwebe
Crédits : Bonhams, London, UK, Bridgeman Images *

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : ethnologue, ingénieur au C.N.R.S., attachée au musée de l'Homme

Classification

Autres références

«  MASQUES  » est également traité dans :

MASQUES

  • Écrit par 
  • Jean GUIART
  •  • 2 474 mots
  •  • 3 médias

Depuis les théologiens jusqu'aux encyclopédistes à la recherche de catégories universelles, qui n'a pas écrit sur le masque ? Quelle galerie n'a pas rêvé d'entreprendre et quel musée a négligé d'organiser une exposition sur ce thème ?Les auteurs romantiques ont aimé les loups de velours ou les figures grimaçantes, et l'on pourrait montrer qu'il s'agissait là d'éléments anno […] Lire la suite

MASQUES - Le masque en Amérique

  • Écrit par 
  • Christian DUVERGER
  •  • 3 653 mots
  •  • 1 média

Les plus anciens masques américains connus à ce jour sont des masques de pierre dure qui appartiennent à la civilisation olmèque (Mexique). Leur antiquité remonterait à environ 1000 ans avant J.-C. Un peu partout sur le continent américain, les archéologues ont ainsi mis au jour des masques en bois, en pierre, en céramique ou en or, parfois en os ou en écaille, qui attestent l'ancestral usage du m […] Lire la suite

MASQUES - Le masque en Océanie

  • Écrit par 
  • Christian COIFFIER
  •  • 8 692 mots
  •  • 2 médias

Pour les Océaniens, le masque ou le travestissement du corps permet souvent de faire parler et agir un esprit ancestral (humain, animal, végétal ou objet personnifié) dans un souci pédagogique, vis-à-vis des plus jeunes, afin d'évoquer l'histoire mythique du groupe. Le masque n'est pas toujours une représentation d'un visage placée devant la face réelle du porteur, il peut se présenter comme un en […] Lire la suite

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Un foisonnement artistique

  • Écrit par 
  • Louis PERROIS
  •  • 6 828 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les civilisations bantoues équatoriales »  : […] L'Afrique centrale et australe est le domaine des envahisseurs bantous. Sur l'équateur, au Gabon et au Congo-Brazzaville, s'étend la grande forêt chaude, sombre et humide où l'on trouve des groupes semi-nomades de structure segmentaire, tels que les Fang, les Kota, les Tsogo... Les Fang, divisés en clans quasi autonomes, ont une statuaire homogène, caractérisée par un aspect monumental très classi […] Lire la suite

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Histoire et traditions

  • Écrit par 
  • Jean DEVISSE, 
  • Francis GEUS, 
  • Louis PERROIS, 
  • Jean POLET
  • , Universalis
  •  • 6 686 mots

Dans le chapitre « Entre l'au-delà et les vivants  »  : […] La religion fondamentale des peuples de l'Afrique équatoriale atlantique est le culte familial rendu aux ancêtres du lignage. Dans ces sociétés dont le fonctionnement repose quasi exclusivement sur la parenté et les relations de proximité, le culte des ancêtres avait, jusqu'au début du xx e  siècle, une grande importance pour assurer la cohésion sociale. Les individus se situent tous par rapport a […] Lire la suite

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Aires et styles

  • Écrit par 
  • Claire BOULLIER, 
  • Geneviève CALAME-GRIAULE, 
  • Michèle COQUET, 
  • François NEYT
  • , Universalis
  •  • 15 142 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Kwele »  : […] Liés aux populations de l'Ogooué qui vivaient au nord-est du Gabon sur les terres irriguées par l'Ivindo, les Kwele font partie d'un sous-groupe d'origine Maka-Djem du Sud-Cameroun. Poussés par les Fang dans les régions de la grande forêt équatoriale, ils s'établirent les uns au Gabon, les autres au Congo-Brazzaville. Ces derniers ont conservé les traditions anciennes et l'art de sculpter les mas […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE DE L'ART

  • Écrit par 
  • Brigitte DERLON, 
  • Monique JEUDY-BALLINI
  •  • 3 612 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’approche structurale »  : […] En France, Claude Lévi-Strauss ouvre la voie aux approches structurales de l’art en cherchant à déceler une « logique des formes » propre à l’esprit humain, dont le fonctionnement procède par oppositions et corrélations. Il analyse les images dédoublées, composées de deux moitiés de corps ou de visages accolées (déjà étudiées par Boas pour la côte nord-ouest américaine) et présentes dans les motif […] Lire la suite

ART KANAK

  • Écrit par 
  • Emmanuel KASARHÉROU
  •  • 1 410 mots

Dans le chapitre « La présence des ancêtres »  : […] Flèches faîtières, sagaies, chambranles, haches ostensoirs, masques et bambous gravés sont autant de témoins d’une société codifiée. Les gestes coutumiers régissent les relations sociales kanak. La « coutume », ce rituel de salutation, engageant un échange de paroles et d’objets de peu de valeur (souvent un billet enroulé dans un morceau d’étoffe), s’applique chaque fois qu’un nouvel arrivant se […] Lire la suite

AUTOMATE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude BEAUNE, 
  • André DOYON, 
  • Lucien LIAIGRE
  •  • 6 639 mots
  •  • 2 médias

Un automate (du grec ἀυτοματ́ον) est une machine imitant les mouvements, les fonctions ou les actes d'un corps animé. Des origines jusqu'à nos jours, la création des figures animées, d'une complexité de plus en plus grande à mesure que se développent les sciences et les techniques, paraît avoir été – que le but en fût magique, religieux, scientifique ou récréatif – un des besoins élémentaires de […] Lire la suite

BAGA

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 632 mots

Occupant la plaine côtière de la Guinée, les Baga vivent de la culture du riz sur des terres préparées par un long travail : défrichage par incendie des palétuviers, construction de digues. Situés sur des dunes de sable, les villages sont reliés par des pistes noyées pendant six mois de l'année. Aussi les Baga étaient-ils divisés autrefois en petits groupes ennemis, qu'aucune autorité politique ce […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

2-30 avril 2020 France. Annonce du plan de déconfinement.

Le 30 également, les ordres nationaux des professions de santé s’indignent, dans un communiqué commun, de la prochaine mise en vente par les enseignes de la grande distribution de centaines de millions de masques de protection, alors que ces professions continuent à subir les effets de la pénurie de matériel de protection. Ils réclament la réquisition de ces masques par l’État afin d’équiper les personnels de santé et les personnes les plus fragiles. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Annie DUPUIS, « MASQUES - Le masque en Afrique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/masques-le-masque-en-afrique/