MASNAVI

LAYLI ET MADJNŪN, Nizami de Gandje Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marina GAILLARD
  •  • 940 mots

Laylī et Madjnūn est le troisième des cinq poèmes du poète persan Nizāmī (1141 env.-env. 1209) dont l'ensemble, réuni postérieurement à la mort de l'auteur, est connu sous le nom de Pandj gandj ( Les Cinq Trésors ) ou Khamsé (« cinq »). Il s'agit d'un masnavi , forme poétique d'origine probablement persane dans laquelle la rime change à chaque distique, les deux vers du distique rimant entre eu […] […] Lire la suite

PERSE Langues et littératures

  • Écrit par 
  • Christophe BALAY, 
  • Charles-Henri de FOUCHÉCOUR, 
  • Jean de MENASCE, 
  • Mohammad Djafar MOÏNFAR
  •  • 8 278 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'histoire de la littérature persane »  : […] La poésie persane a été maîtresse de tous ses genres dès le siècle qui a suivi sa naissance ; sans doute profitait-elle de l'expérience technique de sa devancière, la poésie arabe ; mais elle est d'abord le jaillissement de ce qu'a exprimé l'Iran au moment où il quittait une nourrice abusive : il se rappelait son passé et se mettait à n'accepter que par choix ce qui lui était venu dans la confusio […] […] Lire la suite

SANĀ'I (1080 env.-env. 1131)

  • Écrit par 
  • Philippe OUANNÈS
  •  • 186 mots

C'est sous le nom de Sanā'i qu'est connu Abū'l-Majd Majdud, l'un des trois grands auteurs de masnavis mystiques avec ‘Attār et Djalāl al Dīn Rūmī. On sait peu de chose sur sa vie. Il vécut à la cour de Ghazni auprès du sultan Bahrām Shāh (1118-1157) en tant que poète et panégyriste officiel. Touché par l'enseignement et la pratique soufie, il quitte Ghazni pour Marw et s'engage à partir de ce mome […] […] Lire la suite