MASER

Médias de l’article

Oscillateur à hydrogène

Oscillateur à hydrogène
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Amplificateur à trois niveaux

Amplificateur à trois niveaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Principes physiques

D'après les théories de Niels Bohr, un atome peut effectuer une transition entre deux niveaux d'énergie discrets E1 et E2 (E2 > E1), à condition que la loi de conservation de l'énergie E2 − E1 = hν soit vérifiée, h étant la constante de Planck et ν la fréquence du rayonnement émis ou absorbé.

Le bilan des échanges de population entre les deux états peut s'établir à l'aide des coefficients de probabilité d'Einstein.

Le nombre dN′ d'atomes qui passent du niveau inférieur au niveau supérieur pendant l'intervalle de temps dt est égal à :

où ρν est la densité spectrale d'énergie, soit l'énergie rayonnante contenue dans l'unité de volume et dans un intervalle de fréquence infiniment petit centré sur ν ; N1 est le nombre d'atomes se trouvant au niveau E1 ; et B12 le coefficient de la probabilité d'absorption. Ce transfert de population s'accompagne de l'absorption de dN′ photons du rayonnement incident.

Du niveau supérieur, les atomes peuvent retourner au niveau inférieur selon deux processus différents : l'émission spontanée ou l'émission induite. Cependant, dans le domaine des fréquences hertziennes qui nous intéresse ici, la seconde est largement prépondérante pour toutes les densités de rayonnement qu'on peut généralement rencontrer. Nous négligerons donc l'émission spontanée. L'émission induite, appelée aussi stimulée, est provoquée, comme l'absorption de rayonnement, par la présence d'une radiation à fréquence ν. Le nombre d'atomes dN″ retournant au niveau inférieur sous l'influence du rayonnement pendant le temps dt, et donc le nombre de

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., directeur du laboratoire de l'horloge atomique de l'université de Paris-XI, Orsay
  • : directeur de recherche au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  MASER  » est également traité dans :

BASSOV NIKOLAÏ GENNADIEVITCH (1922-2001)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 351 mots

Né le 14 décembre 1922 à Usman (Russie), Nikolaï Gennadievitch Basov est le fils d'un professeur à l'institut forestier de Voronezh. Il participe à la Seconde Guerre mondiale comme assistant médical sur le front ukrainien avant de suivre les cours de l'institut de physique de l'ingénieur de Moscou. En 1950, il rejoint l'institut de physique Lebedev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-gennadievitch-bassov/#i_3361

BLOEMBERGEN NICOLAAS (1920-2017)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 352 mots

Né le 11 mars 1920 à Dordrecht (Pays-Bas), Nicolaas Bloembergen est le fils d'un ingénieur chimiste travaillant dans une usine d'engrais. Il termina ses études universitaires à Utrecht juste avant que les nazis ne ferment l'université en 1943. Après deux dures années d'occupation, durant lesquelles il parvint à échapper au travail obligatoire en se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolaas-bloembergen/#i_3361

GALAXIE LA ou VOIE LACTÉE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 6 032 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le gaz et la poussière interstellaires »  : […] molécules émettent parfois, comme dans le cas de H2O, OH et SiO, par un mécanisme cohérent de type maser. Ces sources maser sont caractéristiques des régions d'étoiles en formation. Les nuages moléculaires sont aussi la source d'émissions intenses en infrarouge produites par la poussière qu'ils renferment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galaxie-voie-lactee/#i_3361

HISTOIRE DE LA TECHNIQUE DU LASER - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain ORSZAG
  •  • 699 mots

1953-1954 Un appareil capable d'amplifier les micro-ondes à l'aide de l'émission stimulée, appelé maser (microwave amplification by stimulated emission of radiation), est mis au point, indépendamment, par deux équipes de chercheurs : d'une part, par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-technique-du-laser-reperes-chronologiques/#i_3361

HYPERFRÉQUENCES

  • Écrit par 
  • Louis DUSSON
  •  • 9 966 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Maser amplificateur »  : […] Le fonctionnement des masers est fondé sur la création d'un milieu amplifiant les micro-ondes qui le traversent. Ce milieu amplifiant est obtenu par le phénomène d'émission stimulée dans un système d'atomes dont les populations ont été inversées. L'énergie correspondant aux hyperfréquences par la relation E = hf est de l'ordre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hyperfrequences/#i_3361

LASER

  • Écrit par 
  • Paolo BRENNI
  •  • 216 mots

La possible existence de l'émission stimulée (ou induite) de radiations électromagnétiques, qui est le phénomène fondamental permettant le fonctionnement du laser (light amplification by stimulated emission of radiation, signifiant amplification de lumière par émission stimulée de rayonnement), est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laser/#i_3361

PROKHOROV ALEXANDRE MIKHAÏLOVICH (1916-2002)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 378 mots

Né à Atherton en Australie le 11 juillet 1916, Alexandre Mikhaïlovich Prokhorov vit en Union soviétique avec ses parents à partir de 1923. Après des études universitaires à Leningrad, il rejoint en 1939 l'institut de physique Lebedev de Moscou où il commence à étudier la propagation des ondes radio. Mobilisé en juin 1941, il est blessé à deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-mikhailovich-prokhorov/#i_3361

RADIOASTRONOMIE

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • James LEQUEUX
  •  • 9 773 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le spectre de raies en radioastronomie »  : […] 2O, SiO, alcool méthylique HCH2OH, etc.) produisent des émissions masers naturelles qui correspondent à des raies très intenses, étroites et variables au cours du temps. Les sources masers interstellaires sont liées aux processus de formation d'étoiles. Les enveloppes de certaines étoiles géantes froides produisent aussi des émissions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radioastronomie/#i_3361

RAMSEY NORMAN FOSTER (1915-2011)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 363 mots

Il inventa avec son ancien étudiant Daniel Kleppner le maser à hydrogène atomique et l'utilisa pour déterminer très précisément le spectre hyperfin de l'hydrogène, du deutérium et du tritium. Avec Robert Vessot, il réussit à convertir ce maser en une horloge de stabilité exceptionnelle. En collaboration avec les physiciens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norman-foster-ramsey/#i_3361

TOWNES CHARLES HARD (1915-2015)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 367 mots

Charles Hard Townes naît le 28 juillet 1915 à Greenville, en Caroline du Sud. Chercheur dans les laboratoires de la Bell Telephone Company de 1939 à 1947, il y développe les systèmes de bombardement assistés par radar et dépose de nombreux brevets technologiques. Townes devient ensuite professeur à l'université Columbia de New York avant de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-hard-townes/#i_3361

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude AUDOIN, Maurice ARDITI, « MASER », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maser/