LUTHER MARTIN (1483-1546)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

1500 à 1600. Expansion ibérique et Réforme

1500 à 1600. Expansion ibérique et Réforme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Luther im Weinberg, L. Cranach

Luther im Weinberg, L. Cranach
Crédits : AKG

photographie

Luther

Luther
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Zwingli

Zwingli
Crédits : De Agostini

photographie


La vie et l'action du Réformateur

Origine et formation

Quoique, à l'occasion, il se soit réclamé de son humble origine paysanne, Luther, né le 10 novembre 1483 à Eisleben en Thuringe dans le comté de Mansfeld, a passé sa vie dans les villes. Son père, Hans, était un petit exploitant dans les mines de cuivre. On a cherché à expliquer les conflits religieux auxquels Martin fut exposé par ses rapports avec un père exigeant et une mère quelque peu mélancolique. D'après le peu d'informations dont nous disposons, l'éducation de cet enfant à la vive sensibilité fut, selon la coutume d'alors, sévère certes, mais ses rapports avec ses parents paraissent dans l'ensemble avoir été bons. D'ailleurs, le père, désireux lui-même de s'élever socialement, nourrissait au sujet de Martin de grandes ambitions. Soucieux, pour cette raison, de lui assurer une bonne formation scolaire, il l'envoya en 1497 à Magdebourg, puis, l'année suivante, à Eisenach. À Magdebourg, chez les Frères de la Vie commune, et à Eisenach, dans une ambiance pieuse, Martin reçut ses premières empreintes religieuses. En 1501, il entra à l'université d'Erfurt pour y préparer une carrière de juriste. Le nominalisme, comme le courant de pensée caractéristique de la fin du Moyen Âge, y était encore dominant ; parallèlement, l'humanisme y faisait cependant déjà son entrée. Luther termina cette première phase de ses études en 1505 avec l'obtention du grade de maître ès arts. Depuis le début de cette année-là, une crise, marquée par la peur de la mort et par les doutes qu'il éprouvait sur l'orientation de sa vie, s'était développée en lui, et, quand, au cours d'un voyage, durant l'été de 1505, il se trouva pris dans un orage près d'Erfurt et que la foudre éclata à ses côtés, l'incident amena chez lui un revirement. Il fit ce vœu : « À mon a [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages



Écrit par :

  • : docteur en théologie, professeur de théologie systématique à la faculté de théologie protestante de l'université de Neuchâtel
  • : docteur en théologie, professeur d'histoire de l'Église à la faculté évangélique de théologie à l'université de Münster

Classification


Autres références

«  LUTHER MARTIN (1483-1546)  » est également traité dans :

DU SERF ARBITRE, Martin Luther - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques-Noël PÉRÈS
  •  • 975 mots
  •  • 1 média

Contre les pélagiens qui insistaient sur la volonté humaine pour l'obtention du salut, saint Augustin avait déjà rappelé au début du ve siècle que la perfection de l'homme ne peut provenir que de la gr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/du-serf-arbitre/#i_763

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

  • Écrit par 
  • Pierre-Roger GAUSSIN
  •  • 14 146 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « À la veille de la Réforme »  : […] Le règne de Maximilien fait transition entre l'époque médiévale et les Temps modernes. C'est alors que s'établissent les premiers rapports entre le pouvoir et la nouvelle puissance des banquiers, en l'occurrence entre Maximilien et Jakob Fugger. Surtout c'est le moment où apparaît, en matière religieuse, un climat préréformateur dont l'une des plus célèbres manifestations fut la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-medievale/#i_763

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne du XVIe et du XVIIe s.

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 6 499 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le rôle historique de Luther »  : […] Toutes les recherches conduites sur le climat religieux et social du début du xvi e siècle laissent subsister l'importance historique du rôle de Luther. Élaborée à l'aide des traditions anciennes, des souvenirs des conciles de Bâle et de Constance, des vieilles hérésies, de la mystique des Pays-Bas, vivifiée et enrichie par l'humanisme d'Érasme, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-du-xvie-et-du-xviie-s/#i_763

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 221 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'antijudaïsme de la Renaissance au XVIIe siècle »  : […] Dans l'Espagne du xv e  siècle, la suspicion permanente et la jalousie entretenue à l'encontre des conversos et de leur descendance, aussi appelés « nouveaux chrétiens » ou marranes, fait naître l'idée chez certains « vieux chrétiens » d'exiger des « statuts de pureté du sang » ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antisemitisme/#i_763

CARLSTADT ANDREAS RUDOLF BODENSTEIN dit ANDREAS (1480 env.-1541)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 545 mots

Née des querelles d'interprétation que la traduction des textes sacrés avait suscitées, la doctrine de Carlstadt traduit surtout la volonté d'indépendance qui se manifeste au début du xvi e siècle, en Allemagne, contre le formalisme et l'intransigeance du parti luthérien. Bien qu'il restât attaché au respect de l'ordre, ne prenant parti ni pour l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlstadt-andreas-rudolf-bodenstein-dit-andreas/#i_763

CÉLIBAT RELIGIEUX

  • Écrit par 
  • André BAREAU, 
  • Jacques POHIER
  •  • 7 030 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Célibat et vie religieuse »  : […] Dès les tout premiers siècles du christianisme, un grand nombre d'hommes et de femmes choisissent de vivre dans la continence absolue, ce qui semble à bon droit aux chrétiens et à leurs contemporains une attitude tout à fait propre à cette nouvelle religion, puisque ni le judaïsme ou les autres religions orientales, ni les religions grecques et romaines n'avaient jamais conçu que le célibat pût êt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celibat-religieux/#i_763

CHORAL

  • Écrit par 
  • Jacques CHAILLEY
  •  • 2 554 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le cantique et son histoire »  : […] Le Choralgesang , dont on a fait « choral » par abréviation, n'était d'abord que synonyme de gregorianischer Gesang , ou plain-chant à l'unisson. Lorsque Luther, voulant associer davantage le peuple au chant liturgique, entreprit de faire créer un répertoire de cantiques strophiques et syllabiques en langue allemande, il prit d'abord modèle sur le plai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/choral/#i_763

CONFESSION D'AUGSBOURG

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 368 mots

Confession fondamentale des Églises luthériennes présentée le 25 juin 1530 dans ses versions allemande et latine, au cours de la diète d'Augsbourg, à Charles Quint, par sept princes luthériens et deux villes impériales libres. L'auteur principal en était Melanchthon, qui se servit des premières considérations de Luther sur la foi. Le but poursuivi était de défendre les luthériens contre les mauvai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confession-d-augsbourg/#i_763

DES HÉGÉMONIES BRISÉES (R. Schürmann) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 1 345 mots

Dans son livre Le Principe d'anarchie paru en 1982, consacré à « Heidegger et la question de l'agir », Reiner Schürmann (né de parents allemands, à Amsterdam en 1941, mort à New York le 20 août 1993) citait quelques lignes de Novalis, elles-mêmes méditées par Heidegger, qui peuvent servir de fil conducteur aux textes rédigés en français et rassemblés dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/des-hegemonies-brisees/#i_763

ELOI PRUYSTINCK (XVIe s.)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 389 mots

Proches de ceux que Calvin appellera les Libertins spirituels, les loïstes ou partisans d'Eloi Pruystinck propagent à Anvers, de 1525 à 1544, l'idée que l'esprit anéanti en Dieu permet d'identifier à la volonté divine la recherche des plaisirs sans contrainte ni culpabilité. En 1525, Eloi Pruystinck, « couvreur d'ardoyse », quitte Anvers pour Wittemberg, où il espère convaincre Luther et Melanchth […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eloi-pruystinck/#i_763

ÉRASME (1467 env.-1536)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 6 215 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Entre les Pays-Bas et Bâle : la rançon de la gloire »  : […] Toujours en quête d'un lieu de résidence propice à la fois à ses recherches savantes, à sa tranquillité, à ses intérêts (politiques, éditoriaux et même matériels), Érasme rentre d'Angleterre en juillet 1514, emportant avec lui de nombreux manuscrits. Il rentre, si l'on peut dire, au bercail, c'est-à-dire les Pays-Bas du Sud, où il fait à nouveau connaissance avec l'université de Louvain. Mais, dés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erasme/#i_763

EXSURGE DOMINE BULLE (1520)

  • Écrit par 
  • Armand DANET
  •  • 662 mots

La légende est peut-être plus vraie que l'histoire, qui représente Léon X, pape Médicis de la beauté, arrêtant à peine une chasse à courre pour signer, dans une clairière des monts Albins, la condamnation d'un moine déviant inconnu qui perturbe l'Allemagne. Cette bulle, publiée à Rome le 15 juin 1520, a été préparée au cours de l'hiver précédent par une commission de théologiens, issus en majorité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bulle-exsurge-domine/#i_763

GRÂCE

  • Écrit par 
  • Georges CASALIS
  •  • 4 100 mots

Dans le chapitre « La Réforme »  : […] Au Moyen Âge, l'opposition se poursuit entre, d'une part, les semi-pélagiens, comme Vincent de Lérins, les néo-pélagiens, comme les nominalistes Occam et Biel, et, d'autre part, les représentants d'une tendance plus augustinienne comme Thomas d'Aquin, Bonaventure, Duns Scot ; mais à la Réforme le conflit rebondit avec une extrême rigueur, toute l'œuvre du moine augustinien, devenu le réformateur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grace/#i_763

RENAISSANCE

  • Écrit par 
  • Eugenio BATTISTI, 
  • Jacques CHOMARAT, 
  • Jean-Claude MARGOLIN, 
  • Jean MEYER
  •  • 31 106 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La littérature latine en Europe  »  : […] Dès le deuxième tiers du xv e  siècle, l'esprit nouveau se répand hors d'Italie et d'abord en Dalmatie et dans la Hongrie de Mathias Corvin, avec le poète J. Pannonius (1434-1472). L'imprimerie accélère ce mouvement, tandis que des lettrés italiens vont s'installer à l'étranger, comme les artistes feront peu après, et y enseignent. Parallèlement, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/renaissance/#i_763

INSTITUTION DE LA RELIGION CHRÉTIENNE, Jean Calvin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marianne CARBONNIER-BURKARD
  •  • 958 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Premières formes »  : […] La première édition, publiée à Bâle en 1536, se présente comme un gros catéchisme, 524 pages de petit format : le titre lui-même, Institutio , signifie à la fois instruction et commencement. En ouverture, une épître au roi François I er supposé mal informé, où Calvin fait l'apologie de la doctrine exposée qui est celle-même de la parole de Dieu. L'ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/institution-de-la-religion-chretienne/#i_763

JUDAÏSME - Histoire du peuple juif

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 11 236 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La Réforme, prélude à la fin de la condition médiévale »  : […] Au début, l'ébranlement du monde catholique par la réforme luthérienne ne touche guère le sort des Juifs. Luther, d'abord, paraît bien disposé à leur égard et fait grief à l'Église de les persécuter. Mais, désespérant ensuite d'obtenir leur conversion, il change d'attitude et conseille aux princes de les expulser. Certes, nombre de réformés manifestent de l'intérêt pour la Bible et pour l'hébreu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-histoire-du-peuple-juif/#i_763

JUSTIFICATION

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 3 809 mots

Dans le chapitre « Réforme et Contre-Réforme »  : […] C'est en grande partie sur la compréhension théologique de la justification que le christianisme occidental se divisa au xvi e  siècle. D'Augustin à Luther, la justification qui donne le salut a été de plus en plus liée aux conditions de la pénitence. Elle est plus ou moins devenue un processus curatif, un perfectionnisme progressif. Le baptisé re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/justification/#i_763

LÉON X, JEAN DE MÉDICIS (1475-1521) pape (1513-1521)

  • Écrit par 
  • André DUVAL
  •  • 564 mots
  •  • 1 média

Second fils de Laurent, Jean de Médicis ne perdra jamais de vue les intérêts financiers et politiques de sa famille ; de même, il demeurera profondément marqué par la culture humaniste de sa ville natale, Florence. Pourvu dès 1487 d'importants bénéfices ecclésiastiques, cardinal à treize ans, il n'arrivera jamais à concevoir les charges d'Église comme des responsabilités à exercer mais plutôt comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-leon-x/#i_763

LIVRE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre BRETON, 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Jean TOULET
  •  • 26 563 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le romain »  : […] Au milieu du xvi e  siècle, le caractère romain a presque totalement supplanté les gothiques que l'on trouvait dans les premiers livres imprimés comme dans les manuscrits. Pas de manifestation plus évidente d'un changement plus général que l'implantation d'un nouveau tracé des signes de l'écriture. Il s'agit d'abord pour les milieux humanistes it […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre/#i_763

LUC DE PRAGUE, tchèque LUKÁŠ PRAŽSKY (1458-1528)

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 979 mots

Personnalité marquante de la deuxième génération de l'Unité des frères (Unitas fratrum) tchèques, constituée en 1467. L'action de Luc de Prague comme membre du Conseil étroit et comme évêque, ses écrits théologiques, pastoraux, liturgiques ont contribué à donner à l'Unité des frères une structure ferme, à la préserver face à l'hostilité, par moments violente, des catholiques et des utraquistes, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luc-de-prague-lukas-prazsky/#i_763

MÜNZER, MÜNTZER ou MUNCERUS THOMAS (1489 env.-1525)

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 679 mots

Dirigeant révolutionnaire, chef religieux de la guerre des Paysans et l'un des protagonistes les plus importants de la Réforme, Thomas Münzer (ou Müntzer, ou Muncerus), fils de bourgeois, est d'abord un prêtre itinérant qui a fait de solides études à Leipzig et qui possède une grande culture classique et patristique, ainsi qu'une connaissance étendue des écrits mystiques et de la littérature joach […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/munzer-muntzer-muncerus/#i_763

PAYSANS GUERRE DES

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 1 727 mots

Dans le chapitre « Une explosion de révoltes »  : […] La guerre présente une foule d'épisodes simultanés mais sans liens positifs ou apparents, dont l'analyse est rendue difficile par suite de l'indigence des sources non engagées, de la partialité des historiens, de l'attraction opérée par certains chefs, apôtres et martyrs, de la diversité régionale enfin. Multipliés après 1480, les signes précurseurs sont symbolisés par un nom, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-des-paysans/#i_763

PÉCHÉ ORIGINEL

  • Écrit par 
  • André-Marie DUBARLE, 
  • André DUMAS
  •  • 6 925 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Thomas d'Aquin et Luther »  : […] Saint Thomas d'Aquin (1226-1274), qui recueille la conception augustinienne du péché originel, devenue traditionnelle, est aussi un adepte de la philosophie d'Aristote. Il a donc une vue nouvelle de la nature humaine ; en particulier, il partage l'idée que la volonté ne possède qu'un pouvoir limité et non pas absolu sur la sensibilité, les facultés du désir et de la crainte. Ainsi la condition att […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peche-originel/#i_763

QUATRE-VINGT-QUINZE THÈSES (1517)

  • Écrit par 
  • Jacques-Noël PÉRÈS
  •  • 177 mots
  •  • 1 média

Dans une brève biographie de Luther qu'il rédige en 1546, Mélanchthon note l'affichage par celui-ci de 95 thèses contre les indulgences, qui sont un plaidoyer pour la grâce, laquelle seule peut provoquer en l'homme une pénitence salutaire. L'événement aurait eu lieu le 31 octobre 1517. Les thèses auraient été affichées sur la porte de l'église du château de Wittenberg, afin d'appeler à une dispute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quatre-vingt-quinze-theses/#i_763

RÉFORME

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 8 459 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Naissance et diffusion du mouvement »  : […] C'est dans l'Empire allemand que le mouvement spirituel qui aboutit à la Réforme est apparu sous l'impulsion d'un moine augustin saxon, Martin Luther (1483-1546). Depuis son entrée au couvent, Luther poursuivait un combat douloureux pour acquérir la certitude de son salut. Il trouva entre 1513 et 1518, au terme d'une laborieuse pérégrination, la solution dans un passage de l'Épître de Paul aux Ro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reforme/#i_763

SACRAMENTAIRES

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 98 mots

Mot qui, dans l'histoire religieuse moderne, ne désigne plus les livres contenant autrefois les prières de la messe et des autres sacrements, mais qui était employé comme sobriquet par les catholiques à l'adresse des hérétiques enseignant des erreurs sur l'eucharistie et par les luthériens eux-mêmes à l'adresse de ceux qui niaient la présence réelle du Christ dans la Sainte Cène. C'est dans ce sen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacramentaires/#i_763

SAINTETÉ

  • Écrit par 
  • André BAREAU, 
  • Yves CONGAR, 
  • Louis GARDET, 
  • Françoise MALLISON
  • , Universalis
  •  • 7 167 mots

Dans le chapitre « Histoire de la conception et du culte de la sainteté »  : […] Tout ce qu'affirme l'Écriture reste acquis et continue d'être vivant dans l'histoire de la conception et du culte de la sainteté. Dans l'Antiquité chrétienne, la sainteté est attribuée en priorité aux martyrs et confesseurs de la foi. On sollicite leur intercession, on célèbre leur anniversaire, on vénère leurs restes. Ils sont avec le Christ dans la gloire. Après la paix de l'Église, cette vénéra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saintete/#i_763

SCIENCES - Science et christianisme

  • Écrit par 
  • Jacques ROGER
  •  • 4 110 mots

Dans le chapitre « De Copernic à Newton »  : […] À partir du xv e  siècle, l'humanisme puis la Renaissance bouleversèrent le paysage intellectuel européen. Il y eut, certes, un néopaganisme et une philosophie panthéiste très éloignés de la pensée chrétienne. Mais la rupture avec la scolastique médiévale se fit surtout au nom d'une nouvelle sensibilité religieuse et de la philosophie platonici […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-science-et-christianisme/#i_763

STAUPITZ JOHANN VON (1469-1524)

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 204 mots

Connu surtout comme ayant été le supérieur de Luther. Johan von Staupitz, noble saxon, entre, en 1490, après des études à Cologne et à Leipzig, dans l'ordre des Augustins, où il gravit rapidement les échelons. Prieur à Tübingen en 1498, il est appelé, en 1502, à Wittenberg pour y édifier, en qualité de doyen, la faculté de théologie. En 1503, il devient vicaire général de la congrégation allemande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-von-staupitz/#i_763

TETZEL HANS DIEDTZ dit JOHANNES (1465 env.-1519)

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 281 mots

Dominicain allemand, Tetzel est le prédicateur des indulgences auquel s'en prit Luther en 1517. Il fit ses études à Leipzig. Entré dans les ordres en 1487 il prêche l'indulgence liée au Jubilé, avant d'être nommé inquisiteur pour la Pologne (1505). En 1515, Léon X renouvelle l'indulgence accordée par Jules II en 1507, afin de permettre l'achèvement de la basilique Saint-Pierre de Rome (W. Köhler, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tetzel-hans-diedtz-dit-johannes/#i_763

TRADUCTION

  • Écrit par 
  • Jacqueline GUILLEMIN-FLESCHER
  •  • 3 781 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Théorie de la traduction »  : […] Tout au long de l'histoire, la réflexion sur la traduction a été centrée sur des oppositions binaires : langue source/langue cible ; texte original/texte traduit ; littéralisme/traduction libre ; traduction de la lettre/traduction de l'esprit. Ces polarités ne sont pas du même ordre. On constate cependant, dans les débats, des recouvrements. Quel que soit l'objet de la divergence, un phénomène res […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traduction/#i_763

WITTEMBERG

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 499 mots
  •  • 1 média

Wittemberg (aujourd'hui Lutherstadt Wittenberg) est citée pour la première fois en 1180, lorsque les Allemands, au cours du grand mouvement de colonisation vers l'Est, construisirent des châteaux pour consolider leur domination sur les peuples slaves. Le droit urbain fut conféré à la cité de Wittemberg en 1293. Sa situation géographique sur les bords de l'Elbe et les contreforts méridionaux du Flä […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wittemberg/#i_763

WITTENBERG CONCORDE DE (1536)

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 618 mots

Série d'entretiens qui se déroulèrent, du 22 au 29 mai 1536, entre les théologiens protestants à Wittenberg. Y sont présents, d'une part, des délégués d'Églises d'Allemagne du Sud — Ulm (M. Frecht), Augsbourg (W. Musculus, B. Lycosthenes), Esslingen, Memmingen, Fürfeld, Francfort — conduits par les Strasbourgeois W. Capiton et Bucer ; d'autre part, Luther, entouré notamment de Melanchthon, de J. J […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concorde-de-wittenberg/#i_763

ZWINGLI HULDRYCH (1484-1531)

  • Écrit par 
  • Jacques Vincent POLLET
  •  • 7 184 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La Réforme à Zurich »  : […] On date d'ordinaire de l'arrivée de Zwingli à Zurich l'adoption de la Réforme en cette ville. En fait, cet événement n'eut lieu que trois années plus tard. En 1519, Zwingli se déclara contre le renouvellement de l'alliance française, question alors à l'ordre du jour ; seul des cantons suisses, Zurich y renonça effectivement en 1521 et se trouva de ce chef isolé. Il se détacha également de l'allian […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huldrych-zwingli/#i_763

Voir aussi

Les derniers événements

16 octobre 1995 • États-Unis« Marche d'un million d'hommes » à l'initiative du leader noir Louis Farrakhan.

Trente-deux ans après la marche en faveur des droits civiques organisée par le pasteur Martin Luther King, à Washington, plus de 400 000 personnes participent, dans la capitale, à la « marche d'un million d'hommes » organisée par Louis Farrakhan, leader charismatique de la Nation de l'islam [...] Lire la suite

28 février 1984 • États-UnisVictoire de Gary Hart à la première « primaire » démocrate

l'élection présidentielle de 1972 (6 p. 100) et le pasteur noir Jesse Jackson, militant des droits civiques et ancien compagnon de Martin Luther King (6 p. 100). Ce score n'est pas décisif puisque l'État du New Hampshire n'envoie à la convention démocrate, qui aura lieu du 16 au 19 juillet à San Francisco [...] Lire la suite

28 août 1983 • États-UnisManifestation à Washington à la mémoire de Martin Luther King

Plus de trois cent mille personnes participent à Washington à une manifestation à la mémoire de Martin Luther King, vingt ans après la marche pour les droits civiques. C'est un succès pour les organisations noires qui avaient appelé à ce rassemblement. Les intervenants se montrent particulièrement critiques envers l'administration Reagan.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre BÜHLER, Martin BRECHT, « LUTHER MARTIN - (1483-1546) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-luther/