MAROC

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Maroc : carte physique

Maroc : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Maroc : drapeau

Maroc : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Plateau de l'Oukaimeden, Maroc

Plateau de l'Oukaimeden, Maroc
Crédits : A. Garozzo/ DEA/ Getty

photographie

Vallée de l'Ourika (Maroc)

Vallée de l'Ourika (Maroc)
Crédits : Insight Guides

photographie

Tous les médias


Nom officielRoyaume du Maroc (MA)
Chef de l'Étatle roi Mohammed VI (depuis le 23 juillet 1999)
Chef du gouvernementSaad-Eddine al-Othmani (depuis le 5 avril 2017)
CapitaleRabat
Langues officiellesarabe, tamazight (langue berbère) 2
Note : Selon les amendements à la Constitution adoptés par référendum en juillet 2011
Unité monétairedirham marocain (MAD)
Population34 948 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)439 850

Géographie

Entre la Méditerranée, l'Atlantique et le Sahara

Un relief très diversifié

Parmi les pays de l'Afrique du Nord, le Maroc se distingue à la fois par l'altitude plus élevée de ses montagnes et par la remarquable extension des plaines et des plateaux. Le Haut Atlas occidental compte plusieurs sommets dépassant quatre mille mètres, dont le djebel Toubkal (4 165 m) qui est le point culminant de toute l'Afrique du Nord. En revanche, les surfaces planes ou peu accidentées couvrent près des deux tiers du pays.

Plateau de l'Oukaimeden, Maroc

Plateau de l'Oukaimeden, Maroc

Photographie

Le plateau de l'Oukaimeden, à 3 200 mètres d'altitude, dans le Haut Atlas, sert de pâturage pour les éleveurs de la région. S'y trouve également une station de sports d'hiver, à 70 kilomètres seulement de Marrakech. 

Crédits : A. Garozzo/ DEA/ Getty

Afficher

Dans l'ensemble des montagnes marocaines, le Rif, au nord, est un système à part dont la structure en nappes s'apparente à celle des unités telliennes d'Algérie. Relativement peu élevé (2 450 m au djebel Tidighine), le Rif est cependant une chaîne compliquée, déversée vers le sud, arquée et allongée d'est en ouest. Comme l'Atlas tellien qu'il prolonge, il contribue à l'isolement du littoral méditerranéen.

Au sud, le Haut Atlas, orienté est-nord-est - ouest-sud-ouest, est aussi dans le prolongement des montagnes algériennes de l'Atlas saharien. C'est un énorme pli de fond soulevant, entre de grandes cassures, un bloc de roches anciennes, le Haut Atlas occidental, avec sa couverture secondaire, le Haut Atlas central et oriental. Cette chaîne rigide élevée, mais franchissable en deux ou trois endroits (Talremt, Tichka, Tizi-n-Test), tombe sur la mer par des plateaux tranchés brutalement par la côte.

Vallée de l'Ourika (Maroc)

Vallée de l'Ourika (Maroc)

Photographie

Située au sud de Marrakech, la vallée de l'Ourika, régulièrement arrosée par les abondantes crues de l'oued, présente un paysage de cultures sur de petites parcelles jusqu'aux élévations des contreforts de l'Atlas. Le vert de la végétation contraste ici avec le rouge de la terre à flanc... 

Crédits : Insight Guides

Afficher

Vallée du Dadès, Maroc

Vallée du Dadès, Maroc

Photographie

La vallée de l'oued Dadès, au cœur des montagnes du Haut-Atlas. 

Crédits : N. DeVore/ Getty Images

Afficher

Le Haut Atlas et le Rif encadrent une région tabulaire, une meseta. À l'est, l'extrémité occidentale des hautes plaines oranaises constitue les hauts plateaux du Dahra au-dessus de la vallée de la Moulouya. À l'ouest, la Meseta marocaine est soulevée au maximum jusque vers quinze cents mètres dans le Massif central marocain, et ses roches anciennes sont recouvertes, à l'est, par la masse calcaire du Moyen Atlas. Dans sa partie orientale, le Moyen Atlas [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 31 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  MAROC  » est également traité dans :

DJEBEL IRHOUD SITE ARCHÉOLOGIQUE DE

  • Écrit par 
  • Bernard VANDERMEERSCH
  •  • 1 628 mots
  •  • 1 média

Le site archéologique Djebel Irhoud est situé au Maroc, à une cinquantaine de kilomètres au sud-est de la ville côtière de Safi et à une centaine de kilomètres à l’ouest de Marrakech. Découvert par hasard en 1960 lors de l’extension d’une carrière de barytine (exploitée jusque dans les années 1980), il a depuis fourni plus d’une vingtaine de fossiles humains associés à une riche faune et à une sé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-archeologique-de-djebel-irhoud/#i_21481

Voir aussi

Pour citer l’article

Luis MARTINEZ, Raffaele CATTEDRA, Fernand JOLY, Myriam CATUSSE, Jean-Louis MIÈGE, « MAROC », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maroc/