SUSINI MARIE (1916-1993)

Une enfance corse, des études de philosophie et de lettres à la Sorbonne, une carrière de bibliothécaire à la Nationale, de grands voyages et un intérêt très vif pour la peinture moderne et la pensée de l'Inde, tels sont les éléments biographiques que Marie Susini acceptait de livrer, avec le nom de ses amis fidèles : Bachelard, Camus qui l'encouragea à écrire, Elio Vittorini, Ignazio Silone, Jean Grenier, Kateb Yacine, Henri Michaux qui, dans L'Infini turbulent, la désigne par ses initiales, M. S. L'histoire de sa vie se confond avec celle de son œuvre, saluée dès ses débuts par des critiques aussi importants qu'Albert Béguin.

Dès son premier roman, la Corse est présente : Plein Soleil (1953) dessine un espace et un temps qui seront explorés à nouveau par la suite, et définit le lien secret qui unit monde, personnages et objets au cœur d'une même fiction. Une enfant de dix ans, Vanina, quitte le village de ses parents pour aller en pension, au couvent ; elle part sur le cheval de son père, tout contre lui, le temps d'un voyage qui est aussi celui de la plénitude menacée, à laquelle succédera une attente perpétuelle. Le roman s'ouvre sur ce qui constituera l'obsession majeure de l'œuvre. Vanina et son père passent devant des croix, traversant l'espace de représentation où d'autres personnages plus tard évolueront, un espace plein d'un christianisme enraciné dans le charnel et dans le voisinage permanent des morts, là où demeure très forte l'antique notion d'échange symbolique, le cambio, ce que l'on voue à Dieu pour détourner le malheur. Mais, dans ce livre, déjà, Dieu apparaît silencieux et lointain.

Avec La Fiera (1954), cette vision se trouve disséminée dans une multitude de regards et de voix narratives : les villageois s'en vont vers la chapelle de Saint-Albino, c'est le temps de la messe, de la procession, de la fête. Celui du malheur aussi : la mort survient, qui frappe Sylvie. Là encore, l'échange symbolique n'a pas eu lieu. Une pièce de théâtre, Corvara (1955), clôt la trilogie corse. Le tragique, lié dans les ouvrage [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : agrégée de l'Université, professeur en classes préparatoires au lycée Condorcet, Paris, écrivain

Classification

Pour citer l’article

Francine de MARTINOIR, « SUSINI MARIE - (1916-1993) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-susini/